(Buffalo) Les Sabres de Buffalo ont intenté une poursuite contre les responsables fédéraux de l’immigration puisqu’ils auraient commis une erreur en refusant la demande de résidence permanente pour leur entraîneur en conditionnement physique natif du Royaume-Uni.

John Wawrow
Associated Press

Selon les documents déposés dans un tribunal de district de Buffalo mardi, l’agence américaine de la citoyenneté et de l’immigration (USCIS) a mal interprété les faits et n’a pas respecté ses propres règles en refusant la demande de statut de résident permanent d’Ed Gannon. L’équipe soutient que cette décision pourrait potentiellement avoir « un impact financier substantiel et nuire au développement des athlètes ».

Du rugby anglais à la LNH

Gannon a été embauché par les Sabres en 2015, alors que l’équipe cherchait à améliorer son personnel de développement des joueurs. Il avait précédemment passé 10 ans comme entraîneur en conditionnement physique pour les Tigers de Leicester, un club professionnel de rugby.

Les Sabres ont fait la demande de résidence permanente au nom de Gannon en octobre. Pour recevoir son certificat d’admissibilité, Gannon devait démontrer qu’il était l’un des meilleurs dans son domaine et les Sabres croient qu’il a démontré qu’il respectait les critères de l’USCIS.

Cependant, l’USCIS a refusé la demande, jugeant qu’il ne respectait pas les critères d’admissibilité. L’agence soutient que la demande a été accompagnée de lettres de soutien, mais que Gannon n’avait pas été en mesure de produire du matériel non sollicité – incluant des articles dans les médias – démontrant qu’il faisait partie de l’élite dans son domaine.

L’USCIS ne commente pas les dossiers litigieux.