Avec 32 matchs à jouer, le Canadien n’a plus de temps à perdre, et Claude Julien en est pleinement conscient.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

« Ça va aller vite et il va falloir qu’on se mette en marche, a-t-il expliqué au terme de l’entraînement de lundi matin à Brossard. Il va falloir qu’on enfile des séries de victoires consécutives. »

Cet énorme défi va commencer lundi soir avec la visite des Capitals de Washington au Centre Bell, qui seront toutefois sans Alexander Ovechkin, suspendu pour son absence au match des Étoiles. Ce qui ne vient pas diminuer l’ampleur du défi selon l’entraîneur du CH.

« Les Capitals ne sont pas un club de première place seulement grâce à Ovechkin, a tenu à préciser Claude Julien. Ils ont plusieurs joueurs qui sont capables de marquer des buts. »

En attendant de pouvoir enfiler des victoires, le Canadien s’accroche à l’espoir de pouvoir retrouver ses blessés sous peu. Encore lundi matin, Jonathan Drouin et Brendan Gallagher ont pris part à l’entraînement mais dans un maillot bleu poudre réservé à ceux qui ne peuvent subir de mise en échec.

Dans le cas de Gallagher, ça se corse encore un peu ; lundi matin, Claude Julien a affirmé que « techniquement », le petit attaquant n’avait pas reçu un diagnostic de commotion cérébrale pour expliquer sa présente absence.

Paul Byron, lui, a patiné en équipement mais en solitaire lundi après le reste de l’équipe.

Ajoutons que le défenseur Marco Scandella est lui aussi blessé. Il n’a pas pris part à l’entraînement de lundi et pourrait donc rater le match face aux Capitals en soirée.

La formation à l’entraînement

Tatar-Danault-Kovalchuk
Domi-Suzuki-Armia
Poehling-Kotkaniemi-Lehkonen
Cousins-Thompson-Weise

Chiarot-Weber
Kulak-Petry
Mete-Fleury

Price