(Winnipeg) L’attaquant Mathieu Perreault des Jets de Winnipeg est furieux que le Département de sécurité des joueurs de la Ligue nationale de hockey ait décidé de ne pas sanctionner l’attaquant Jake Virtanen, des Canucks de Vancouver, à la suite d’un jeu controversé survenu mardi.

La Presse canadienne

Le coude de Virtanen a frappé la tête de Perreault alors que ce dernier n’était pas en possession de la rondelle en première période du match disputé à Winnipeg. Aucune pénalité n’a été signalée.

« La sécurité des joueurs, mon œil », a lancé Perreault jeudi. « Il s’agit littéralement d’un coup de coude au visage d’un joueur qui n’avait pas la rondelle. Je le vois arriver, je me prépare pour une mise en échec, il s’agissait d’une mise en échec tardive. Je n’ai jamais eu la rondelle, il m’envoie son coude au visage, et ils vont laisser passer le tout. »

« Maintenant, je vais devoir prendre les choses en main la prochaine fois que ça va arriver, je vais donner un coup de bâton sur son front et je ne devrais pas être suspendu », a-t-il également déclaré.

Perreault, qui mesure cinq pieds dix pouces et qui a été victime d’une commotion cérébrale plus tôt cette saison, a affirmé que sa petite taille pourrait le forcer à employer d’autres méthodes pour répliquer.

« Je ne peux pas vraiment me protéger si la ligue ne me protège pas, a déploré l’attaquant de Drummondville. Je suis le plus petit joueur sur la patinoire et je ne peux pas vraiment me battre contre qui que ce soit. La seule chose que je peux faire pour me défendre, c’est d’utiliser mon bâton. Donc, le prochain joueur qui me fait ça aura droit à mon (juron) bâton. Et on est mieux de ne pas m’imposer une suspension pour ça. »

Paul Maurice, l’entraîneur-chef des Jets, était également d’avis que Virtanen aurait dû être sanctionné­.

« C’est décevant, vraiment décevant, a-t-il déclaré. Je trouvais que ce coup était clair, facile à voir. J’essaie un peu d’épargner ces gars-là parce que certains de ces coups peuvent être difficiles à analyser. Vous entendez les joueurs dire que le jeu est rapide ; c’est tellement rapide sur la patinoire. Je pensais que (ce coup-là) était une décision facile. »

Les deux formations croiseront le fer une autre fois, le 15 mars à Vancouver.