Erik Karlsson n’a pas l’air trop inquiet de voir les négociations entre la Ligue nationale et l’Association des joueurs dont il fait partie achopper et mener à l’annulation d’une saison 2021 écourtée en raison de la pandémie.

Marc Brassard
Le Droit

L’ancien défenseur étoile des Sénateurs, maintenant l’arrière le mieux payé du circuit Bettman (11,5 M $/saison) depuis qu’il s’est joint aux Sharks de San Jose, poursuit ses préparatifs en vue d’un retour au jeu dans son patelin d’adoption au cours de cette saison morte prolongée. Il patine avec plusieurs hockeyeurs professionnels confinés dans la région — dont les Sénateurs Thomas Chabot, Nick Paul et Erik Gudbranson, de même que Jean-Gabriel Pageau et Claude Giroux — au Sensplex de Kanata quelques fois par semaine.

> Lisez l’article complet sur le site du Droit