Après avoir connu une saison 2019-2020 très difficile, Jesperi Kotkaniemi a ressenti le besoin de rentrer en Finlande pour y faire le vide. De son propre avis, ce fut une excellente décision.

Richard Labbé
Richard Labbé La Presse

« Je pense que j’avais besoin d’effectuer une réinitialisation avant de continuer à jouer, avant les séries », a admis le jeune attaquant jeudi matin en entrevue téléphonique.

« J’ai pu y arriver en rentrant à la maison pour me reposer un peu. Je me suis préparé le plus fort possible pour la suite, parce que je voulais me sentir bien au moment de retourner sur la glace. Alors c’est ce que j’ai fait. »

Kotkaniemi n’a pas voulu donner plus de détails, mais en tout cas, c’est dans un état d’esprit tout neuf et revigoré qu’il s’est présenté à ses coéquipiers du Canadien cet été, dans la ville bulle de Toronto.

Quatre buts en séries

Au bout du compte, il s’est permis quatre points – quatre buts – en 10 matchs des séries.

« En arrivant à Toronto, j’ai tout de suite réalisé combien c’était plaisant de pouvoir retrouver les gars de l’équipe, a-t-il ajouté. Alors on a pu jouer des matchs des séries, et je pense que cette expérience a été très bonne pour nous. »

L’expérience a également été très bonne pour lui. Kotkaniemi s’est fait remarquer, par les partisans bien sûr, mais aussi par son patron, Marc Bergevin, qui a vanté la qualité de son jeu à la suite de l’élimination du Canadien en six matchs face aux Flyers de Philadelphie.

À n’en point douter, le Kotkaniemi que l’on a vu lors de cette série fut bien différent du jeune homme un peu terrifié que l’on avait vu juste avant, lors de la saison.

Avec le Canadien, il n’avait pu faire mieux qu’une bien maigre récolte de 8 points en 36 matchs, et c’est sans trop de surprise qu’il s’est fait dire d’aller prendre la direction de Laval au début du mois de février.

Dans la Ligue américaine, avec le Rocket, le jeune attaquant a retrouvé un peu de confiance (13 points en 13 matchs), et c’est le résultat de cette confiance renouvelée qui a été mis en évidence lors du tournoi éliminatoire à Toronto.

Est-ce que ça veut dire que Jesperi Kotkaniemi se voit déjà dans la position de deuxième centre chez le Canadien en vue de la prochaine saison ? Pas tout à fait.

« Chaque année, quand on se présente à un camp d’entraînement, il y a de nouveaux défis, a-t-il tenu à répondre. Le prochain camp sera un nouveau départ, et il n’y a rien de certain pour personne. Il faut seulement s’assurer de donner le meilleur de soi-même lors d’un camp. »

Au moins, cette fois, Kotkaniemi va se présenter au camp avec confiance, après avoir connu les bons moments que l’on sait. Ça lui évitera peut-être de tomber en panne offensive comme il l’avait fait avant d’être cédé à Laval cet hiver.

« C’est toujours bon de pouvoir prendre part à des matchs éliminatoires, à cause de l’expérience que ça apporte, a-t-il ajouté. Je suis encore jeune, je viens tout juste d’avoir 20 ans. Il y a encore des aspects de mon jeu que je dois améliorer, et c’est ce que je veux faire pour la prochaine saison. »