(Montréal) La Ligue de hockey junior majeur du Québec vise commencer sa prochaine saison le 1er octobre avec « un certain pourcentage de spectateurs » dans les gradins.

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse canadienne

Le commissaire Gilles Courteau a fait cette annonce, mardi, lors d’une vidéoconférence. La Ligue de l’Ontario et la Ligue de l’Ouest auront le même objectif de relancer leurs activités à cette même date.

Courteau a mentionné que des comités réunissant 41 personnes travaillent présentement sur le plan de relance du circuit. Des discussions ont aussi lieu avec les paliers gouvernementaux et les responsables de la santé publique, qui auront le dernier mot pour l’approbation ou non de la reprise des activités.

« Nous avons aussi entrepris des démarches avec les quatre instances gouvernementales où nous opérons – au Québec, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick – et nous les avons informées de notre intention de débuter la saison le 1er octobre, avec la garantie absolue que nous allons respecter les directives de la santé publique, a affirmé Courteau. Nous sommes à finaliser un programme exhaustif de retour au jeu, qui sera accompagné d’un programme de contingence. »

La plus grande surprise dans cette annonce concerne l’espoir de la LHJMQ de pouvoir jouer devant des spectateurs dès le début de sa saison.

« Nous allons suivre l’évolution des directives de santé publique en matière de déconfinement et à quoi ressembleront les règles concernant les regroupements publics, a dit Courteau. Nous nous ajusterons en conséquence. L’objectif n’est pas de débuter la saison sans spectateurs.

« En ce moment, avec l’évolution du déconfinement, nous sommes confiants de pouvoir accueillir un certain pourcentage de spectateurs dans nos amphithéâtres. »

Puisque le début de la saison serait retardé d’environ deux semaines par rapport au calendrier original, la saison prendrait fin environ deux semaines plus tard. La marche vers le tournoi de la Coupe Memorial pourrait être également modifiée.

L’ouverture des camps devrait donc se faire en septembre, plutôt qu’en août. Courteau a noté qu’elle se ferait en conjugaison avec le retour en classe.

Malgré cette annonce, plusieurs questions demeurent sans réponse. La principale concerne la réouverture des arénas, qui devra être faite avec l’accord des responsables gouvernementaux.

Puisque la date du repêchage de la LNH et celle du début de la prochaine saison demeurent inconnues, Courteau n’a pas voulu s’avancer sur l’impact que ces évènements auront sur la LHJMQ. Ainsi, on ne sait pas si les joueurs repêchés pourront commencer la saison au niveau junior avant de faire le saut lors du début de la prochaine campagne de la LNH.

La dernière saison de la LHJMQ a été annulée en raison de la pandémie de coronavirus. Les derniers matchs ont été présentés le 11 mars, la veille de l’arrêt des activités.

Toutes les équipes de retour

Courteau avait évoqué au début de la pandémie que toutes les équipes seraient de retour pour la saison 2020-21, même si certaines pourraient avoir besoin d’aide gouvernementale pour les soulager des impacts financiers de la crise. Ça, c’était avant le dévoilement en mai du règlement à l’amiable d’un recours collectif d’anciens joueurs de la Ligue canadienne de hockey contre les circuits de hockey junior majeur.

Les équipes devront débourser un total de 30 millions à ces anciens joueurs, qui réclamaient le statut de salariés au sens du Code du travail.

Courteau a indiqué que les équipes étaient au courant de cette entente depuis février et qu’elle n’allait pas les pousser dans un gouffre financier.

Luneau avec les Olympiques ?

La LHJMQ présentera son repêchage vendredi et samedi. Le défenseur des Estacades de Trois-Rivières Tristan Luneau est considéré comme le meilleur espoir disponible. Luneau a toutefois annoncé l’an dernier son intention de poursuivre son développement à l’Université du Wisconsin, dans la NCAA.

Courteau a affirmé que les Olympiques de Gatineau, qui possèdent notamment les deux premiers et le quatrième choix au repêchage, avaient des discussions avec Luneau pour connaître ses intentions. Courteau a déclaré qu’il n’avait pas de raison de croire que Luneau ne jouerait pas dans la LHJMQ la saison prochaine.