(Moscou) Bill Peters est de retour dans le hockey professionnel après avoir obtenu le poste d’entraîneur de l’Avtomobilist de Iekaterinbourg, mercredi.

Associated Press

Peters a démissionné de son poste d’entraîneur-chef des Flames de Calgary l’an dernier, après avoir été éclaboussé par des allégations d’insulte à connotation raciste.

« Je crois qu’en vieillissant nous progressons, nous nous améliorons et nous devenons de meilleures personnes, et je ne suis pas différent à ce niveau-là. Tu tires des leçons de toutes tes expériences, et tu t’améliores », a déclaré Peters lors d’une vidéoconférence avec les médias russes mercredi.

« C’est la même chose présentement, puisqu’on traverse une période très difficile sur la planète en raison de la pandémie. Je crois que nous nous en sortirons, et lorsque ce sera le cas, alors le monde sera meilleur. Nous ferons tous preuve d’un peu plus d’humanisme, de compassion, et nous serons plus patients. »

En raison de la pandémie de COVID-19, on ignore à quel moment il rejoindra l’Avtomobilist.

« L’avenir est imprévisible présentement, a-t-il évoqué. Ça nous prendra du temps pour sortir de la situation actuelle à cause de la pandémie, mais j’ai hâte de me joindre à la KHL, de repousser mes limites et de faire du bon boulot pendant une saison complète, deux saisons complètes, peu importe la durée de mon séjour là-bas. »

Le meilleur joueur de l’Avtomobilist est Pavel Datsyuk, bien que Peters a mentionné qu’il ignore si le vétéran âgé de 41 ans sera toujours avec la formation la saison prochaine. Le contrat de l’ex-joueur étoile des Red Wings de Detroit arrivera à échéance à la fin du mois.

La Kontinental Hockey League (KHL) a annulé sa saison 2019-20 le mois dernier, en plein milieu de ses séries éliminatoires, en précisant que la pandémie de coronavirus l’empêchait de poursuivre ses activités.

Pour sa part, Peters est devenu disponible après avoir démissionné de son poste d’entraîneur-chef des Flames en novembre dernier.

La controverse a fait surface quand l’ancien joueur de la LNH, Akim Aliu, a révélé sur son compte Twitter qu’il a été victime de racisme en 2009-10 lorsqu’il était dirigé par un ancien entraîneur avec les IceHogs de Rockford de la Ligue américaine.

PHOTO JEFF MCINTOSH, AP

Akim Aliu.

Aliu n’a pas mentionné le nom de Peters dans son tweet, mais il a utilisé le code d’aéroport « YYC » de Calgary pour parler de l’entraîneur en question. Il affirme qu’il a utilisé le mot commençant par « n » à son endroit à plusieurs reprises dans le vestiaire à sa première année parce qu’il n’appréciait pas ses choix musicaux.

Deux joueurs des IceHogs avaient corroboré sa version des faits au réseau TSN.

Puis, un peu plus tard, l’ex-défenseur de la LNH Michal Jordan a allégué que Peters lui avait asséné un coup de pied, alors qu’ils faisaient partie de l’organisation des Hurricanes de la Caroline.

Peters avait présenté des excuses dans une lettre adressée au directeur général des Flames Brad Treliving, deux jours après le gazouillis d’Aliu. Le mal était toutefois déjà fait.

En conséquence, Geoff Ward a été nommé entraîneur-chef des Flames par intérim.

— Avec La Presse canadienne