(OSTRAVA, République tchèque) Dominik Bokk a réussi un doublé, dont le but victorieux, et l’Allemagne a surpris la République tchèque 4-3 au Championnat du monde de hockey junior, samedi.

La Presse canadienne

Bokk a porté la marque à 4-1 en réalisant une belle pièce de jeu à 7 : 33 du dernier tiers, mais les Tchèques n’avaient pas dit leur dernier mot.

Jan Jenik a d’abord rétréci l’écart moins de deux minutes plus tard, puis Libor Zabransky a mis la table pour une fin de rencontre enlevante en faisant vibrer les cordages avec 7 : 30 à écouler au match.

Les Allemands se sont toutefois accrochés à leur mince avance de 4-3, en route vers la victoire.

« Nous avons joué pendant 60 minutes aujourd’hui », a dit le capitaine allemand Moritz Seider, qui s’est signalé avec trois mentions d’assistance.

Lukas Reichel et John Peterka ont aussi noirci la feuille de pointage pour l’Allemagne (1-1), qui a ainsi pris l’avantage sur le pays hôte dans le très relevé groupe B.

Martin Has a complété le pointage pour la République tchèque (1-1), en plus de s’être fait le complice des deux autres filets des siens.

C’était la première fois en six ans que les deux pays s’affrontaient dans le tableau principal du tournoi.

L’Allemagne disputera son prochain match lundi contre le Canada, tandis que les Tchèques croiseront le fer avec les États-Unis le même jour.

« Tout le monde est gonflé à bloc et prêt à affronter le Canada, a commenté Seider. Nous nous disons :’Pouquoi pas ?’Si nous jouons de manière intelligente, alors tout est possible. »

« Personne ne s’attendait à nous voir ici, mais nous y sommes, a ajouté son coéquipier Justin Schutz. Nous aurons l’opportunité de nous qualifier pour les quarts de finale, et je crois que nous pouvons battre n’importe qui. »

Dans l’autre match à l’affiche samedi matin, sept marqueurs différents ont contribué à l’écrasante victoire de 8-1 de la Finlande contre la Slovaquie, dans le groupe A.

Il s’agissait de l’écart le plus impressionnant dans un match entre deux équipes depuis le début du tournoi — et il est à parier que ce résultat n’aidera pas la Slovaquie à améliorer sa huitième place acquise au Mondial junior l’an dernier.

La Finlande, championne en titre, a dominé le temps de possession de la rondelle et n’a pratiquement offert aucune chance de marquer aux Slovaques.

Aku Raty, avec deux buts, Aatu Raty, Patrik Puistola, Joonas Oden, Mikko Kokkonen, Eemil Erholtz et Ville Petman ont trouvé le fond du filet pour la Finlande (1-0-1).

« Je crois nous avons bien mieux joué qu’il y a quelques jours, a convenu le Finlandais Kristian Tanus, qui partage le premier rang des marqueurs de son équipe avec Puistola avec quatre points. Nous avons travaillé plus fort et n’avons pas commis autant d’erreurs (que lors du match contre la Suède). Et lorsque nous avions des chances de marquer, nous en profitions. Ç’a bien été. »

Seul Robert Dzugan a riposté pour la Slovaquie (1-1).

En fin de journée, la Suède a écrasé la Suisse 5-2 dans le groupe A.