(Toronto) Brad Marchand a récolté trois points, dont deux buts, et les Bruins de Boston ont forcé la tenue d’un match ultime en défaisant les Maple Leafs de Toronto 4-2, dimanche après-midi.

La Presse canadienne

Marchand a un peu joué de chance sur son premier but, alors que son tir a touché le défenseur Ron Hainsey avant de tromper la vigilance de Frederik Andersen, et il a amorcé une poussée de trois buts sans riposte des Bruins.

Les deux équipes croiseront le fer pour une dernière fois dans cette série mardi soir, au TD Garden de Boston. Les Bruins avaient eu besoin de sept matchs pour éliminer les Maple Leafs en 2013 et en 2018.

« Nous avons beaucoup de caractère, a mentionné Marchand concernant l’attitude de son équipe lorsqu’elle a tiré de l’arrière. Nous n’avons pas été ébranlés. »

Torey Krug et Jake DeBrusk ont également enfilé l’aiguille pour les Bruins, qui ont vu Tuukka Rask repousser 22 rondelles. David Pastrnak a ajouté deux mentions d’assistance.

Morgan Rielly et Auston Matthews ont répliqué pour les Maple Leafs, qui, tout comme leurs adversaires, n’ont pas été en mesure de signer deux gains de suite dans cette série.

« Nous étions vraiment prêts et nous étions agressifs, a indiqué l’entraîneur-chef des Maple Leafs, Mike Babcock. Lorsque nous avons fait face à de l’adversité et qu’ils ont marqué deux buts, nous n’avons pas pu nous relever. Je ne sais pas si les émotions ont eu le dessus sur nous. »

Frederik Andersen a stoppé 37 lancers pour les Torontois, qui n’ont pas réussi à accéder au deuxième tour éliminatoire dans l’Association Est depuis 2004.

« Nous avons encore une belle occasion de gagner la série, a exprimé l’attaquant des Maple Leafs John Tavares. C’est sur ça que nous allons nous concentrer. »

Le gagnant de cette série se mesurera aux Blue Jackets de Columbus, qui ont balayé le Lightning de Tampa Bay. Les hommes de Jon Cooper avaient pourtant égalé un record de la LNH avec 62 victoires cette saison.

Les Maple Leafs représentent le dernier espoir du Canada pour mettre fin à la disette de 26 ans sans coupe Stanley du pays. Les Flames de Calgary et les Jets de Winnipeg ont été éliminés, plus tôt cette semaine.

« Tout est dans les petits détails, a dit Matthews. Aucune équipe ne commet vraiment beaucoup d’erreurs. Nos cinq ou six premières minutes étaient bonnes et ensuite, leur avantage numérique leur a donné du rythme. Nous n’avons pas eu de réponse avant la troisième période. »

Marchand a créé l’égalité 1-1 en avantage numérique moins de deux minutes après que Rielly eut ouvert le pointage pour les Maple Leafs. Les Bruins évoluaient avec un joueur en plus quand ils ont pris les devants grâce à Krug, qui a battu de vitesse Andersen du côté rapproché.

Au deuxième engagement, DeBrusk et Krejci ont amorcé une contre-attaque en zone neutre. Le vétéran tchèque a refilé la rondelle à son jeune coéquipier, qui a échappé à la couverture d’Andreas Johnsson avant de rediriger le disque derrière Andersen.

Les Maple Leafs ont réveillé leurs partisans en troisième période, quand Matthews a marqué son cinquième but de la série après avoir accepté une passe transversale de Jake Gardiner. Matthews avait été blanchi de la feuille de pointage lors des deux premiers duels de la série.

Kasperi Kapanen avait l’égalité sur sa lame de bâton, quelques minutes plus tard, mais même s’il a débordé un défenseur des Bruins, l’attaquant des Maple Leafs n’a pas trouvé une brèche pour déjouer Rask.

Les visiteurs ont planté le dernier clou dans le cercueil de la troupe de Mike Babcock quand Marchand s’est défait de deux joueurs adverses avant de placer la rondelle au fond d’un filet laissé désert.

« C’est maintenant une série d’un match contre eux, a affirmé Babcock. Nous avons un bon groupe de joueurs et nous envisageons d’aller plus loin. »