Nicolas Deslauriers remplacera Paul Byron ce soir contre les Blue Jackets.

Le gros attaquant prendra donc la place de Byron aux côtés de Nate Thompson et Jordan Weal. C'est le rôle qu'il occupait ce matin à l'entraînement.

Deslauriers disputera un premier match depuis le 23 février dernier à Toronto. Malgré cette attente de 15 matchs, Deslauriers gardait espoir de réintégrer la formation.

«Tu ne sais jamais ce qui se passe pendant une saison, des blessures, un gars malade. C'était long, mais l'équipe allait, donc ça passe plus facilement pour nous», a expliqué le numéro 20.

La robustesse des Blue Jackets explique en grande partie pourquoi Deslauriers a eu la faveur de l'entraîneur, plutôt que Matthew Peca, Dale Weise ou Charles Hudon. Avec Boone Jenner, Josh Anderson, Nick Foligno et Brandon Dubinsky, les Jackets ont les éléments pour brasser la cage de l'adversaire.

«C'est un gros bonhomme. On affronte une grosse équipe qui peut être robuste, donc c'est notre choix», a expliqué Claude Julien.

Byron, rappelons-le, n'a pas accompagné le Canadien à Columbus après avoir été sonné pendant son combat contre MacKenzie Weegar, mardi, contre les Panthers. Officiellement, l'équipe parle encore d'une blessure au haut du corps.

«Il va bien. De bonnes nouvelles. Il allait bien hier, il va mieux aujourd'hui», a dit Julien à son sujet.

Du reste, la formation observée pendant les exercices demeurait identique.

Chez les Blue Jackets, le défenseur Zach Werenski représentait un point d'interrogation, mais John Tortorella a confirmé qu'il serait à son poste.

Ce sera évidemment un duel entre Carey Price et Sergei Bobrovsky devant le filet.

Un match crucial

Pas besoin d'un dessin pour comprendre que le match de ce soir sera lourd de conséquences pour la suite des choses. Le Canadien occupe actuellement la dernière place au classement donnant accès aux séries, deux points devant Columbus, qui a un match en main.

Consultez le classement de l'Association de l'Est

Pour le Tricolore, c'est une dernière occasion de faire mal à un rival direct dans la course aux séries, puisque ses quatre matchs suivants seront disputés contre des équipes assurées ou presque de participer au tournoi.

Pour certains, comme Matt Duchene, c'est un «match numéro 7». Pour Max Domi ou John Tortorella, c'est un match comme un autre.

«On sait à quel point les matchs sont importants, mais aucun match n'est plus important qu'un autre d'ici la fin de la saison, a expliqué Tortorella. Les gars savent où ils sont au classement, ils savent où le Canadien est. Parfois, on en vient à trop en parler. Je veux qu'ils relaxent et qu'ils apprécient l'expérience.»

Julien, lui, a tourné en dérision l'idée selon laquelle c'est le plus gros match de la saison.

«Selon plusieurs personnes, le dernier match était le plus gros, et celui d'avant aussi! C'est dur à dire. Mais il y a un gros enjeu ce soir, on le réalise. Par contre, il n'y aurait pas eu autant d'enjeu ce soir si on avait perdu le dernier match. C'est un gros match, mais on va essayer de l'approcher de la même façon que les autres.»

Les nouveaux Jackets

Le CH verra pour une première fois les «nouveaux» Blue Jackets. Le dernier duel entre les deux équipes a eu lieu le 19 février, soit tout juste avant que le DG Jarmo Kekalainen mette la main sur Matt Duchene, Ryan Dzingel et, dans une moindre mesure, Adam McQuaid et Keith Kinkaid.

Tous s'attendaient à voir les Jackets survoler la compétition avec ces ajouts, mais l'équipe présente une fiche bien modeste de 9-7-1 depuis l'arrivée de Duchene.

«Quand Jarmo a fait les transactions, les gens se sont mis à dire qu'on allait gagner des rondes en séries. On n'est même pas encore qualifiés!, a sagement rappelé Tortorella. Ça peut rendre les gars nerveux. Les gars qui n'ont jamais senti ce type de pression où tu es censé de gagner. Tout le monde veut gagner, mais quand t'es censé de gagner, c'est différent, il y a des attentes. On a fini par trouver nos repères, notre premier trio joue mieux et les nouveaux se sont intégrés.»

L'équipe a notamment perdu trois matchs de suite la semaine dernière, à Boston, Calgary et Edmonton, mais vient de rebondir avec deux victoires, les deux par jeu blanc. Selon Nick Foligno, l'adversité rencontrée dernièrement n'est pas étrangère aux récents succès des Jackets.

«On devait continuer à jouer de la bonne façon et on a glissé. On s'attendait peut-être à ce que les nouveaux règlent tout et c'était injuste pour eux, a expliqué le capitaine des Blue Jackets. Ils doivent trouver une façon de s'intégrer, c'est un autre style, un autre système. On a plus de profondeur que ce à quoi ils sont habitués. Mais on a trouvé une façon de s'en sortir et ce qui est bien, c'est qu'on l'a fait ensemble. Ils sentent qu'ils ont fait partie de ça. On a connu un creux de vague, on a retrouvé notre rythme en tant qu'équipe et ils ont joué un grand rôle pour nous aider.»

Tortorella et le code

Tortorella a été interrogé sur l sujet de l'heure dans l'environnement du Canadien, le fameux «code» qui détermine quand un joueur doit jeter les gants. C'est en vertu de ce code que Byron a laissé tomber les gants contre Weegar, mardi.

Ce code a été critiqué par certains intervenants du hockey cette semaine, dont Daniel Carcillo à notre collègue Richard Labbé, et J.P. Barry, l'agent de Byron, au journaliste Pierre LeBrun.

Tortorella a admis ne pas avoir vu la séquence et ne semblait pas connaître la séquence d'événements qui a mené au combat. Il s'est dit désolé que Byron ait été blessé. Mais il s'est tout de même exprimé sur la pertinence dudit code, de façon générale.

«Je pense qu'il doit y avoir plus d'honnêteté dans notre sport. J'aimerais qu'on revienne un peu à la vieille façon de faire les choses, quand il n'y avait pas de coups salauds, quand les joueurs entre eux s'assuraient que tout reste correct. Les joueurs doivent décider entre eux. C'est leur sport. C'est la meilleure façon d'arriver à un sport plus propre.»

- - -

LES FORMATIONS PROBABLES CE SOIR

Canadien

• Tatar-Danault-Gallagher

• Lehkonen-Domi-Shaw

• Drouin-Kotkaniemi-Armia

• Deslauriers-Thompson-Weal

• Mete-Weber

• Kulak-Petry

• Benn-Folin

• Price

Blue Jackets

• Panarin-Dubois-Atkinson

• Dzingel-Duchene-Anderson

• Jenner-Wennberg-Bjorkstrand

• Foligno-Nash-Dubinsky

• Werenski-Jones

• Nutivaara-Savard

• Kukan-McQuaid

• Bobrovsky