Source ID:e7a69f52d4dc33949ee277fdefdaa842; App Source:StoryBuilder

Danault progresse dans l'ombre de Drouin

Phillip Danault (24) Jonathan Drouin (92), Brendan Gallagher... (Photo Ryan Remiorz, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Phillip Danault (24) Jonathan Drouin (92), Brendan Gallagher (11) et Victor Mete (53) célèbrent le but marqué par Shea Weber (6) lors du match contre les Jets de Winnipeg, le 7 février au Centre Bell.

Photo Ryan Remiorz, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
ALEXANDRE GEOFFRION-MCINNIS
La Presse canadienne
Montréal

Jonathan Drouin accapare une bonne partie de l'attention ces derniers temps dans l'entourage du Canadien, mais cela n'empêche pas un autre joueur de son trio de poursuivre sa progression dans l'ombre.

Il n'y en a que pour Drouin depuis que le Tricolore a profité de 10 jours de congé. Le Québécois a amassé neuf points lors des quatre derniers affrontements des siens. Drouin a notamment fait des flammèches en enfilant deux buts et en ajoutant deux aides à sa fiche, pour permettre aux siens de s'imposer jeudi soir face aux Jets de Winnipeg.

Même s'il a été moins flamboyant pendant cette séquence, le pivot du trio de Drouin et Brendan Gallagher, Phillip Danault, a tout de même tiré son épingle du jeu. C'est du moins ce qu'a constaté Tomas Tatar, qui a évolué sur son trio plus tôt cette saison.

« C'est un bon joueur, dans les deux sens de la patinoire, a déclaré le Slovaque à propos du hockeyeur âgé de 26 ans. Il fait de bonnes choses, et il travaille très fort. Il rend la vie très facile à ses ailiers - c'est peut-être moins évident pour les spectateurs que pour nous -, mais il fait de très bonnes choses. Il nous met en confiance. »

Les récentes performances du trio de Danault ont également attiré l'attention des Maple Leafs de Toronto, les visiteurs au Centre Bell samedi soir.

« J'ai bien aimé leur performance contre les Jets. Le trio de Drouin, Danault et Gallagher était en feu ! », s'est exclamé l'entraîneur-chef Mike Babcock en entretien téléphonique, à la veille du match contre le CH.

Danault est en quelque sorte l'homme de confiance de l'entraîneur-chef Claude Julien. L'attaquant de Victoriaville, utilisé à toutes les sauces, a d'ailleurs remporté 48 % de ses mises en jeu contre l'un des meilleurs de sa profession - John Tavares.

Bien qu'il ait été blanchi de la feuille de pointage samedi soir face aux Leafs, Danault s'est illustré en muselant pendant une bonne partie de la soirée Tavares, ou du moins jusqu'à ce qu'il marque le but vainqueur en prolongation.

Danault n'est pas seulement qu'un joueur défensif, comme l'a rappelé Tatar. Il peut aussi contribuer offensivement. À ses cinq derniers matchs, Danault s'est signalé avec trois buts et quatre mentions d'assistance. Il s'est notamment illustré avec une performance de quatre points (1-3) contre les Jets, jeudi, et totalise maintenant 40 points en 56 matchs.

Interrogé à savoir si le talent offensif de Danault était sous-estimé, l'entraîneur-chef Claude Julien a indiqué plus tôt cette semaine que son joueur de centre démontre de belles choses, mais qu'il peut encore progresser.

« Phillip joue bien dans les deux sens de la patinoire. Ça reste un jeune joueur, et donc il a encore beaucoup de temps pour s'améliorer. Est-ce qu'il peut générer encore plus de points en attaque ? Rien ne l'empêche d'y parvenir. »

Quant à savoir si la contribution offensive du trio de Danault peut avoir un effet d'entraînement sur les autres, Julien a indiqué qu'il pouvait stimuler certains aspects - mais pas tous.

« Je pense qu'on peut améliorer certains aspects en tant qu'équipe, en adoptant des approches assez simples, telles que de se diriger au filet pour obtenir de meilleures chances de marquer, sortir du coin avec la rondelle, par exemple », a-t-il expliqué.

« D'un autre côté, le talent du joueur fait aussi la différence. Quand on regarde un joueur comme (Alex) Ovechkin, qui marque 50 buts par saison, c'est un don. C'est une qualité exceptionnelle, et ces choses-là ne s'apprennent pas. On peut aider les joueurs, mais ceux-ci ont les atouts pour marquer des buts. »

Après une pause de quelques jours, Danault et ses coéquipiers tenteront de retrouver le sentier de la victoire jeudi soir en rendant visite à P. K. Subban et aux Predators, à Nashville.

Le Canadien complétera la semaine à Tampa et à Sunrise, samedi et dimanche.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer