Après avoir présenté hier la première partie de la genèse de la formation du Canadien, en commençant par les gardiens et les défenseurs, voici aujourd'hui la deuxième partie, les attaquants.

Mis à jour le 29 janv. 2019
MATHIAS BRUNET LA PRESSE

Le meilleur échange en carrière de Marc Bergevin? Phillip Danault et un choix de deuxième ronde (Alexander Romanov) pour Tomas Fleischmann et Dale Weise. Le pire? Sans doute deux choix de deuxième ronde (Alex DeBrincat, Chad Krys) pour Andrew Shaw. Deux transactions entre Montréal et Chicago.

Au final, Chicago reçoit DeBrincat et Krys, le Canadien Danault, Romanov et Shaw. Le meilleur joueur dans la transaction demeure DeBrincat, pour l'instant. Mais au volume, le CH recueille un plus grand nombre d'actifs.

Allez, voici la suite!

Max Domi: Douzième choix au total des Coyotes de l'Arizona en 2013, Domi a été obtenu en retour de leur troisième choix au total en 2012, Alex Galchenyuk. Non seulement Domi est-il devenu le centre numéro un tant espéré à Montréal, mais il a un an de moins que Galchenyuk et sous contrat pour une autre année à 3,1 millions, comparativement à Galchenyuk dont le contrat viendra à échéance dans un an aussi, mais à un salaire annuel de 4,9 millions. Galchenyuk deviendra joueur autonome sans compensation à la fin de la prochaine saison, le 1er juillet 2020, tandis que Domi sera joueur autonome avec compensation à cette date.

Tomas Tatar: Obtenu avec l'espoir Nick Suzuki et un choix de deuxième ronde en 2019 pour Max Pacioretty. Tatar venait de coûter aux Golden Knights des choix de première ronde en 2018, de deuxième ronde en 2019 et de troisième ronde en 2021, cédés aux Red Wings de Detroit, mais Tatar a amèrement déçu en fin de saison et en séries à Vegas. Detroit s'est servi de ce choix de première ronde pour repêcher Joe Veleno en fin de première ronde. Pacioretty, on le rappelle, avait été repêché en première ronde en 2007 grâce au choix obtenu dans l'échange de Craig Rivet aux Sharks de San Jose en février 2007. Le CH avait aussi obtenu Josh Gorges dans la transaction. Si la tendance se maintient, Tatar obtiendra 61 points, sa meilleure saison en carrière. Le sommet en carrière de Pacioretty avec le CH est de 67. Tatar a 28 ans, Pacioretty 30. Nick Suzuki a 54 points en 37 matchs dans la Ligue junior de l'Ontario cette saison. Le choix de deuxième ronde de 2019 appartient aux Blue Jackets de Columbus, donc devrait se situer en fin de deuxième.

Artturi Lehkonen: Lehkonen a été repêché en fin de deuxième ronde, au 55e rang, en 2013. Sans les deux autres choix de deuxième ronde obtenus au préalable, le 34e au total des Predators de Nashville pour Andrei Kostitsyn (Jacob de la Rose) et le 36e des Flames de Calgary pour Mike Cammalleri (Zachary Fucale), qui sait si le Canadien aurait pu mettre la main sur Lehkonen, à moins que De la Rose et Fucale n'aient été tous deux repêchés par d'autres clubs avant le 55e rang. Lehkonen, 23 ans, ne sera jamais une grande vedette offensive, mais il se dirige vers une saison de 37 points et assume un rôle défensif important.

Philip Danault: Un cadeau des Blackhawks de Chicago. Danault a été obtenu à la date limite des échanges en février 2016 pour deux joueurs de location, Dale Weise et Tomas Fleischmann. Le CH a aussi acquis un choix de deuxième ronde en 2018 dans cette transaction. Il a repêché Alexander Romanov, défenseur par excellence du plus récent Championnat mondial junior. Weise avait été obtenu des Canucks de Vancouver pour le défenseur Raphael Diaz, embauché par le Canadien en 2011 après plusieurs saisons professionnelles en Suisse. Fleischmann a été embauché par le Canadien à la suite d'un essai professionnel concluant à Montréal en 2015. Même s'il avait constitué un choix de fin de première ronde des Hawks, Danault n'avait pas fait autant parler de lui qu'une autre acquisition du CH, Stefan Matteau, un choix de première lui aussi, obtenu trois jours plus tard des Devils du New Jersey pour Devante Smith-Pelly.

Brendan Gallagher: Choix de cinquième ronde du Canadien, 147e au total, en 2010. Gallagher venait pourtant de marquer 41 buts dans les rangs juniors, mais on le disait trop petit et trop lent pour réussir dans la LNH. Le choix de Gallagher avait suscité la colère de certains analystes en direct à la télé québécoise: ils souhaitaient voir l'équipe donner une chance à l'attaquant québécois des Voltigeurs de Drummondville Jonathan Brunelle. Celui-ci n'a finalement pas été repêché cette année-là, mais le Canadien lui a offert une invitation à son camp de développement sitôt la journée du repêchage conclue. Brunelle a ensuite joué trois ans pour les Redmen de McGill.

Jonathan Drouin: Drouin, 23 ans, a été obtenu du Lightning en juin 2015 en retour du premier choix du CH en 2016, Mikhail Sergachev (9e au total). Après une première saison inférieure aux attentes l'an dernier, seulement 46 points et une fiche de -28, Drouin va mieux cet hiver. Il pourrait flirter avec une saison de 60 points, sa meilleure en carrière. Sergachev, 20 ans, a connu une excellente première saison à Tampa. D'ailleurs sa promotion rapide dans la LNH a bien servi le Canadien puisqu'en disputant au moins 40 matchs l'an dernier à Tampa, Sergachev a évité que le CH ne cède un choix de deuxième ronde en 2018. Avec ce choix, Trevor Timmins et son équipe ont pu repêcher Jesse Ylonen, l'un de leurs espoirs les plus intéressants. L'émergence de Victor Mete a permis d'atténuer le vide provoqué par le départ de Sergachev, mais avec le recul, Marc Bergevin aurait peut-être voulu garder bien garnie sa banque de jeunes défenseurs gauchers.

Jesperi Kotkaniemi: Repêché au troisième rang au total en 2018, certains analystes affirmaient qu'il s'agissait d'un projet à long terme puisqu'il n'était pas aussi mature physiquement que des joueurs comme Brady Tkachuk et Filip Zadina. Kotkaniemi a pourtant atteint la LNH avant Zadina. Il est permis de se demander néanmoins si Kotkaniemi aurait été disponible n'eut été du tirage au sort favorable au CH le 28 avril. Le Canadien a en effet remporté le troisième prix de la loterie et avancé d'un rang tandis que les Coyotes de l'Arizona sont passés du troisième au cinquième rang. Les Coyotes convoitaient un centre et ils ont jeté leur dévolu sur Barrett Hayton au sixième rang. Auraient-ils repêché Kotkaniemi au troisième rang s'ils avaient pu choisir à ce rang? Et si ça avait été le cas, qui aurait été le choix du Canadien? Tkachuk? Quinn Hughes? Zadina? Noah Dobson? Mystère et boule de gomme...

Joel Armia: Obtenu des Jets en juin afin de permettre à Winnipeg d'alléger sa masse salariale. Le Canadien a en effet accepté le contrat du gardien Steve Mason dans la transaction. Le rachat de contrat de Mason a coûté 2,7 millions en argent et occupe 1,3 million sur la masse salariale. Le salaire d'Armia comptait pour 1,8 million sur la masse des Jets. Sans rachat, les Jets aurait vu le salaire de ces deux joueurs obstruer 5,9 millions de leur masse salariale. Les Jets espéraient encore embaucher Paul Stastny au moment de la transaction avec le CH. Statsny a finalement opté pour Vegas. Armia, 25 ans, rend de précieux services au Canadien. Il deviendra joueur autonome avec compensation à la fin de la saison, donc ses droits appartiendront toujours à l'équipe. Armia a 12 points en 26 matchs et vient au cinquième rang chez les attaquants de l'équipe au chapitre de l'utilisation. Sur 82 matchs, on parle d'une saison de 38 points.

Charles Hudon: Repêché en cinquième ronde en 2011 grâce au choix obtenu des Blue Jackets de Columbus dans l'échange du défenseur James Wisniewski le 29 juin 2012. Le Canadien savait qu'il n'allait pas retenir Wisniewski, à trois jours d'obtenir son autonomie complète, et le CH a cédé les droits de négociations exclusifs aux Jackets. Ce choix serait passé de la cinquième à la septième ronde si Wisniewski n'avait pas signé un contrat avec Columbus. Un joli coup du DG de l'époque, Pierre Gauthier, pour un joueur perdu de toute façon. Hudon semble avoir de la difficulté à gagner la confiance de ses entraîneurs, mais il a tout de même obtenu 30 points en 72 matchs à sa première saison complète l'an dernier et il a disputé de bons matchs avant la pause du match des Étoiles.

Nicolas Deslauriers: Ce colosse de quatrième trio a été obtenu des Sabres en octobre 2017 pour un défenseur de la Ligue américaine, Zach Redmond, âgé de 30 ans. Celui-ci se trouve toujours au sein du club-école des Sabres depuis. Deslauriers, 27 ans, a disputé 95 matchs sur deux saisons depuis son acquisition. Redmond avait signé un contrat à titre de joueur autonome en juillet 2016. Un échange mineur, mais à l'avantage du CH puisque Marc Bergevin a obtenu un joueur de la LNH en retour d'un joueur de la Ligue américaine, une transaction qui peut rappeler celle de Brett Kulak.

Michael Chaput: Michael Chaput a signé un contrat à titre de joueur autonome l'été dernier. Il s'agit d'une entente à deux volets. Il touche 275 000 $ dans la Ligue américaine et 650 000 $ dans la Ligue nationale. Il effectue un travail semblable à celui de Jacob de la Rose au centre du quatrième trio pour environ 250 000 $ de moins par saison. Chaput est sous contrat pour l'an prochain également. À 26 ans, il avait 135 matchs d'expérience dans la LNH avant son embauche.

Kenny Agostino: Agostino a été embauché l'été dernier lui aussi pour des clauses et un salaire comparables à Chaput, mais pour un an de moins. À 26 ans, il deviendra joueur autonome sans compensation à la fin de la saison et il pourrait bien devoir se trouver un nouveau club. Pour l'instant, il dépanne au sein d'un quatrième trio dans un rôle semblable à celui de Daniel Carr l'an dernier. Il a 11 points en 35 matchs jusqu'ici mais semble avoir atteint frappé un mur récemment avec un seul point à ses 17 dernières rencontres et on l'a écarté de la formation avant la pause.

Andrew Shaw: Un joueur efficace en santé, mais un joueur usé et souvent blessé. Il a coûté cher à l'équipe. Marc Bergevin a cédé deux choix de deuxième ronde aux Blackhawks pour l'obtenir en juin 2016, le sien et celui des Sabres de Buffalo acquis pour Josh Gorges deux ans plus tôt. Bergevin tenait mordicus à Shaw puisque les choix offerts se situaient en début de deuxième ronde. Au 39rang, les Hawks ont repêché Alex DeBrincat. Celui-ci est devenu deux ans plus tard leur meilleur buteur après Patrick Kane. Il a déjà 25 buts à seulement 21 ans, en route vers une saison de 40 buts. Le défenseur Chad Krys a constitué l'autre choix, au 45e rang. Krys a 10 points en 15 matchs à Boston University, mais plusieurs bons jeunes défenseurs l'ont devancé dans la hiérarchie, Henrio Jokiharju, Adam Boqvist et Nicolas Beaudin, entre autres. Difficile de savoir si le Canadien aurait repêché DeBrincat avec l'un de ses deux choix, mais Trevor Timmins a admis l'an dernier avoir eu Samuel Girard dans sa mire. Qui sait? Avant de se blesser à nouveau récemment, Shaw connaissait ses meilleurs moments à Montréal avec 24 points en 36 matchs.

Paul Byron: Byron était blessé à répétition à Calgary la saison précédant sa mise au ballottage, le 6 octobre 2015, et les Flames cherchaient à faire de la place au sein de leur formation pour garder trois gardiens, Jonas Hiller, Joni Ortio et Karri Ramo. Un an plus tard, aucun de ces trois gardiens n'étaient encore à Calgary. Malgré sa santé fragile, Byron, alors âgé de 26 ans, venait d'obtenir 19 points en 57 matchs et se distinguait déjà par sa grande vitesse. L'entraîneur de l'époque, Bob Hartley, a raconté plus tard avoir pleuré avec Byron dans son bureau en apprenant son départ. Byron tente d'obtenir une troisième saison consécutive de plus de 20 buts avec le Canadien. Une aubaine qui n'a rien coûté à Marc Bergevin. Byron, 29 ans, est assistant au capitaine Shea Weber et il entamera la saison prochaine la première année d'un contrat de quatre ans à un salaire annuel de 3,4 millions.

* * *

À LIRE

Plusieurs dangers guettent les nouveaux champions de boxe: s'assoupir après avoir ravi un titre, se laisser distraire par les millions, par les faux amis. Eleider Alvarez semble être un boxeur très sérieux. Un grand défi l'attend ce week-end à Frisco puisque Sergey Kovalev tentera de venger sa défaite survenue lors du premier combat entre les deux. Jean-François Tremblay a fait le point avec le principal intéressé et son gérant Stéphane Lépine