Un centre? Un défenseur offensif? Un ailier marqueur naturel? Si on se fie à Trevor Timmins, ces trois types de joueurs sont susceptibles d'être repêchés par le Canadien au troisième rang demain.

Publié le 21 juin 2018
Guillaume Lefrançois LA PRESSE

Timmins rencontrait les médias ce midi, et il a pris soin de ne fermer aucune porte, à 24 heures du moment le plus stratégique de la saison.

Le responsable du recrutement chez le Canadien a tantôt louangé Filip Zadina, l'ailier tchèque que plusieurs voient comme le troisième joueur disponible cette année. Il a aussi rappelé que l'équipe ne jouissait pas d'une grande banque de défenseurs offensifs. Et il n'a pas manqué de parler de Jesperi Kotkaniemi, que certains voient comme le meilleur centre de la cuvée. «Un vrai centre», a-t-il dit à son sujet.

«Nous cherchons de bons joueurs de hockey, peu importe leur origine, a mentionné Timmins, au cours d'une mêlée de presse dans un hôtel de Dallas. De bons joueurs qui aideront le Canadien à devenir une équipe compétitive en séries chaque année et qui nous aideront un jour à gagner la Coupe Stanley.»

Cela dit, il a donné une précision importante sur un joueur. En entrevue à ESPN, Matthew Tkachuk, le frère de Brady Tkachuk, un des meilleurs espoirs parmi les attaquants, a indiqué que son petit frère pouvait devenir un centre de premier trio.

«On a passé beaucoup de temps avec Brady et il ne se voit pas comme centre. Je sais qu'il a un peu joué à cette position par le passé, mais c'est dur à dire», a indiqué Timmins.

Il existe un consensus relativement fort voulant que que Rasmus Dahlin et Andrei Svechnikov soient repêchés aux deux premiers rangs. Le travail de Timmins est-il facilité par cette certitude?

«C'est ce que nous croyons, mais il faut toujours prévoir l'imprévisible. Nous devrons attendre le choix des Hurricanes. Avec le troisième choix, si nous voulons faire une comparaison, on peut revenir à l'année de repêchage de Carey Price. C'était une décision importante au cinquième rang. Notre profondeur à la position de gardien était très bonne. Mais nous avons repêché un joueur qui avait le potentiel pour devenir un joueur de franchise, selon notre évaluation.»

Enfin, Timmins n'a pas exclu que les quatre choix de deuxième tour dont ils disposent servent de monnaie d'échange, par exemple pour obtenir un choix plus tardif de premier tour.

«Si certaines équipes sont prêtes à reculer, on a des munitions pour grimper, si un joueur qu'on a dans nos 15 premiers glisse après le 20e rang», a-t-il expliqué.

Le directeur général du CH, Marc Bergevin, rencontrera les médias en début de soirée à Dallas.