• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Galchenyuk tranche et le Canadien a raison de l'Avalanche 
Source ID:; App Source:

Galchenyuk tranche et le Canadien a raison de l'Avalanche

Utilisé avec Galchenyuk et Brendan Gallagher, Nikita Scherbak,... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Utilisé avec Galchenyuk et Brendan Gallagher, Nikita Scherbak, premier choix au repêchage de cette année, a été correct, sans plus.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Robert Laflamme
La Presse Canadienne

Alex Galchenyuk a marqué en prolongation et le Canadien a défait l'Avalanche du Colorado 3-2 au Centre Bell dans un match hors-concours de belle qualité, jeudi.

Galchenyuk a déjoué le gardien Reto Berra grâce à un tir des poignets haut à 3:38 de la courte période additionnelle, vers la fin d'une longue séquence en avantage numérique du CH.

Christian Thomas et P.K. Subban ont récolté des aides sur le jeu. Pour Thomas, c'était une deuxième passe sur un but victorieux en autant de matchs préparatoires.

Le Tricolore avait amorcé son calendrier de sept rencontres en ayant raison des Bruins de Boston 3-2, mardi, à Montréal.

Max Pacioretty et Subban ont été ses autres marqueurs. Subban a récolté deux aides.

«J'ai réellement apprécié la façon que P.K. a joué, a affirmé l'entraîneur Michel Therrien. Il a élevé son niveau de jeu. Il était très engagé. Il a eu une influence positive sur le résultat du match.»

Pour l'Avalanche, Tyson Barrie et Gabriel Landeskog ont marqué face à Carey Price, qui a reçu 10 lancers dans sa moitié de match. Le vétéran Peter Budaj a été parfait en bloquant 17 lancers.

À l'autre bout de la patinoire, le Suisse Berra a été confronté à 36 tirs.

Le lauréat du trophée Calder Nathan MacKinnon a été époustouflant pour les troupiers de Patrick Roy en amassant deux passes.

Dans la lutte chez le CH pour l'obtention d'un poste en défense, Nathan Beaulieu et Greg Pateryn ont continué de se distancer de Jarred Tinordi.

Thomas saisit sa chance

Appelé à remplacer Dale Weise au pied levé, qui a déclaré forfait en raison d'un torticolis, Thomas a saisi sa chance en déployant de nouveau beaucoup d'ardeur à la tâche.

«Christian a profité de l'occasion pour gagner encore beaucoup de points, a déclaré Therrien. Il a très bien joué. Il est combatif, il est vif sur la rondelle, il a un très bon lancer. Il provoque des choses et on le remarque quand il est sur la glace, en raison de ses bonnes habitudes de travail.»

L'ailier droit, fils de l'ancien hockeyeur Steve Thomas, mêle les cartes, mais Therrien a rappelé qu'il est encore trop tôt pour tirer des conclusions.

Michaël Bournival, qui devait jouer avec Charles Hudon, a été muté à la place de Weise aux côtés de Manny Malhotra et de Brandon Prust, dans le trio dit d'énergie.

Ç'a en dit long sur ce que les dirigeants pensent du vétéran Travis Moen, qui a principalement joué avec Hudon et Thomas.

Utilisé avec Galchenyuk et Brendan Gallagher, Nikita Scherbak, premier choix au repêchage de cette année, a été correct, sans plus.

Les deux équipes remettent ça vendredi à Québec, dans l'antre des défunts Nordiques, au vieux Colisée Pepsi.

Comme mardi

C'était 2-2 après deux périodes, comme ç'a été le cas mardi contre les Bruins. Et comme mardi, le Canadien a été dominé en première période et dominant en deuxième.

L'Avalanche a pris les devants à 12:59 grâce au défenseur Barrie. MacKinnon a tout fait le jeu, gagnant sa bataille contre Alexei Emelin derrière le but.

En deuxième, le CH a profité de deux jeux de puissance afin de prendre l'initiative 2-1.

À 8:07, Pacioretty a mystifié Berra à l'aide d'un tir des poignets, comme seul lui peut en décocher, en provenance du haut du cercle d'engagement droit.

Landeskog a immédiatement redonné l'avance aux visiteurs, à 10:17. MacKinnon a amorcé une belle manoeuvre tic-tac-toe le long de la bande. Brad Winchester a refilé la rondelle à Landeskog, «oublié» devant le filet.

Le but du capitaine de l'Avalanche a coïncidé avec la fin de la soirée de travail de Price.

Les hôtes ont recréé l'égalité à 17:42 pendant une double supériorité numérique. Berra n'a rien vu du boulet de canon de Subban.

En troisième, le jeu a été intense et on a même assisté à quelques bousculades. Chacune des équipes a eu sa part de chances à l'attaque. La finition n'a pas été au rendez-vous. C'est normal à ce stade du camp d'entraînement.

Première sortie satisfaisante pour le trio de Desharnais

Le trio de David Desharnais a connu une première sortie satisfaisante en matchs préparatoires.

«Ç'a bien été. Nous avons commis quelques erreurs, mais c'est normal dans un premier match, a analysé le nouveau venu Pierre-Alexandre Parenteau, qui a obtenu deux tirs au but. Je suis content en général parce que la cohésion était encore au rendez-vous. Nous avons eu de bonnes chances de marquer.»

Tout n'a pas été au beau fixe effectivement puisque Parenteau et Max Pacioretty ont été sur la glace pour les deux buts de l'Avalanche et Desharnais a terminé la soirée avec une fiche de moins-1.

Pacioretty, un but, et Desharnais, une passe, ont récolté des points.

En défense, P.K. Subban a fini le match à moins-2, mais avec une fiche d'un but et de deux passes à l'attaque.

L'efficacité du Tricolore en supériorité numérique lui a permis de l'emporter.

«P.K., c'est tout un joueur de hockey, a dit Parenteau. Je l'avais affronté, mais c'était la première fois que je jouais avec. C'est un joueur explosif. Il est «fun» à voir et il fait accourir les foules. Je devais m'adapter parce qu'il aime beaucoup décocher des tirs. Je devrai tenter davantage de saisir les retours.»

Les deux équipes avaient inséré plusieurs vétérans dans leur formation. Avec comme résultat que le spectacle offert a été de bonne qualité.

«J'ai apprécié l'effort que les gars ont fourni, a commenté l'entraîneur Michel Therrien. Nous affrontions une très bonne équipe, avec deux trios explosifs. C'était un bon défi. Au cours des deux premières périodes, nous avons cédé peu de choses à l'Avalanche. Nous exercions de la pression et nous étions coriaces. Les gars étaient venus pour travailler. Même si ce n'était qu'un match présaison, ils ont démontré beaucoup de leadership.»

Scherbak jouera encore

Nikita Scherbak a disputé un deuxième match hors-concours d'affilée, et il en jouera d'autres, selon ce que Therrien a indiqué, même s'il a été discret et qu'il a parfois paru dominé sur le plan physique.

L'ailier russe, premier choix de l'équipe au dernier repêchage, a été coupé près de l'oreille droite par une rondelle égarée.

«Il possède tous les atouts qu'on souhaite voir chez un joueur, l'a encensé Therrien. Il possède le physique (six pieds deux pouces), il patine avec la vitesse de l'éclair et il est talentueux. En troisième période, on l'a utilisé à l'aile droite où il est beaucoup plus à l'aise. Il a été capable de faire des jeux. Il a une bonne vision, il est voué à un très bel avenir. Ce qui est très encourageant pour l'organisation.

«On va laisser le camp aller. Nous allons lui donner d'autres matchs pour qu'il aille chercher le plus d'expérience possible. Le camp d'entraînement, c'est fait pour ça. Est-ce qu'il va faire l'équipe? C'est vraiment trop tôt pour le dire. C'est une décision importante pour un jeune de 18 ans. Nous voulons que nos jeunes progressent et qu'ils jouent en masse. Mais pour ce qui est des atouts, il en a beaucoup pour jouer dans la Ligue nationale.»

Therrien a dit qu'on procédera sous peu à une première vague de retranchements, mais pas immédiatement après le match de vendredi à Québec.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer