Source ID:; App Source:

Les Rangers quittent pour l'été

Comme c'est toujours le cas à la fin... (Photo: AP)

Agrandir

Comme c'est toujours le cas à la fin d'une saison, des changements seront apportés avant que les Rangers ne reviennent pour le camp d'entraînement. L'un de ceux qui ne sera vraisemblablement pas là est Brad Richards.

Photo: AP

Ira Podell
Associated Press
Greenburgh

Au lieu de se préparer pour le sixième match de la finale de la Coupe Stanley dans un Madison Square Garden cacophonique, les Rangers de New York ont tranquillement vidé leur casier avant d'amorcer leurs vacances estivales.

La douleur et la déception causées par cette défaite subie en deuxième période de prolongation aux mains des Kings de Los Angeles, vendredi, étaient encore palpables lundi, alors que les joueurs ont tour à tour eu leur entretien de fin de saison. Mais ils ont tous jeté un regard plutôt positif à leurs séries surprises. Après tout, cela faisait 20 ans que les Rangers n'avaient pas joué en finale.

«Il est un petit tôt, a déclaré le gardien étoile Henrik Lundqvist, mais je suis fier de l'équipe et de ce que nous avons accompli. De la façon dont nous avons surmonté les divers défis, pas seulement au cours des deux derniers mois, mais tout au long de la saison.

«Nous avons beaucoup d'éléments qui devraient nous réjouir, mais c'est certain que présentement, nous sommes déçus de ne pas l'avoir emporté.»

S'ils avaient été en mesure de marquer vendredi - ou au cours des deux premiers matchs de la série, aussi décidés en prolongation - les Rangers auraient accueilli le sixième match ce lundi. La série aurait été 3-2 d'un côté ou de l'autre et les partisans des Rangers auraient farouchement encouragé leur équipe.

«Les deux ou trois derniers jours ont été pires (que lundi), a indiqué l'attaquant Carl Hagelin. Maintenant, ça s'estompe un peu. On a assez pleuré. Ça suffit les pleurs. Ça aurait pu être un jour de match, mais on devra tourner la page.»

Les Rangers ont atteint la finale d'Association dans deux des trois dernières saisons et ils ont maintenant franchi une étape de plus. Seuls quelques vétérans au sein de l'équipe, dont Brad Richards, n'avaient pas atteint le finale auparavant. L'expérience maintenant partagée par le groupe pourrait rapporter beaucoup.

«C'est dur à avaler actuellement, mais dans une semaine ou deux, je pense qu'on sera en mesure d'apprécier davantage tout le plaisir qu'on a éprouvé et qu'on sera en mesure de se dire: "Hé! On a joué du très bon hockey", a laissé tomber Derek Stepan. On a une équipe bien équilibrée. L'organisation a fait tout un boulot pour bâtir cette équipe, avec des jeunes et des vétérans. On a un bon mélange.»

Comme c'est toujours le cas à la fin d'une saison, des changements seront apportés avant que l'équipe ne revienne pour le camp d'entraînement, dans moins de trois mois. L'un de ceux qui ne sera vraisemblablement pas là est Richards, dont le contrat devrait être racheté par les Rangers afin de leur donner de la flexibilité sous le plafond salarial. Les Rangers disposent toujours d'un rachat boni et il doit être utilisé avant le 1er juillet.

L'espace qui serait sauvé par le rachat du contrat de Richards pourrait grandement aider les Rangers sur le marché des joueurs autonomes ou pour toute transaction qui pourrait être faite cet été.

«On va travailler à mettre une bonne équipe sur la patinoire, mais chaque année est différente, a fait valoir l'entraîneur-chef, Alain Vigneault. L'équipe de l'an prochain sera différente et vous devez repasser par ce processus à chaque fois. Ce sera tout un défi que d'atteindre les séries, et là, vous prenez ça une série à la fois.»

Richards a assumé un plus grand leadership après le départ du capitaine Ryan Callahan pour Tampa Bay en retour de St-Louis. Il a poursuivi son implication dans le vestiaire même quand son temps de jeu a diminué en séries. Lors des deux derniers matchs de la finale, Vigneault l'a utilisé au sein de la quatrième unité.

«Si vous regardez sa saison dans l'ensemble, Brad a connu une très bonne année, a dit Vigneault. Je ne sais pas si c'est parce que certains autres joueurs ont mieux joué que lui, mais nous avons eu des décisions à prendre dans les matchs no 4 et 5.»

Aucune décision n'avait été prise quant à son avenir lundi, et Richards n'a pas rencontré les médias.

Vigneault a excellé à sa première saison en remplacement de John Tortorella. Mais lui aussi tentera de mettre la main sur le précieux trophée. C'est la deuxième fois qu'il s'incline en finale, après avoir mené les Canucks de Vancouver à la finale, perdue contre les Bruins de Boston, en 2011.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Kings: peut-on parler de dynastie?

    Hockey

    Kings: peut-on parler de dynastie?

    Dans le hockey d'aujourd'hui, ce que les Kings ont réussi, hier soir à Los Angeles, est probablement quelque chose comme un immense exploit. Rien de... »

  • Les Kings de Los Angeles remportent la Coupe Stanley

    Hockey

    Les Kings de Los Angeles remportent la Coupe Stanley

    Alec Martinez a touché la cible après 14:43 de jeu en deuxième période supplémentaire et les Kings de Los Angeles ont remporté la série finale de la... »

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer