À chaque match de la série entre le Canadien et les Rangers, notre journaliste cible deux joueurs, un par équipe, dont les rôles sont semblables et analyse en détail leur performance. Pour le troisième match de la finale de l'Est, il a observé le travail des défenseurs P.K. Subban et Ryan McDonagh.

Mathias Brunet LA PRESSE

Plutôt rare de voir deux défenseurs numéro 1 de 25 ans et moins repêchés par la même équipe, la même année, s'affronter.

On ne revisitera pas l'échange de Scott Gomez, largement commenté, et critiqué.

McDonagh a été repêché directement d'une école secondaire au 12e rang parce que Trevor Timmins le trouvait gros, grand, méthodique et surtout très mobile. Subban était encore disponible en deuxième ronde parce qu'on le trouvait trop imprévisible.

Le style des deux joueurs est sensiblement le même sept ans après le repêchage, quoique Subban est plus stable qu'auparavant.

Ces deux défenseurs jouaient encore une fois un rôle crucial pour leur équipe respective, McDonagh encore plus, car il est aussi utilisé en infériorité numérique, et ils ont été capables du meilleur comme du pire.

Brillant dans les deux premiers matchs, McDonagh a sûrement mal dormi après la rencontre. Il était sur la glace pour les deux premiers buts du Canadien.

Sur le premier, il a choisi de suivre Brendan Gallagher qui fonçait à toute allure vers le filet et ordonné à son coéquipier Derek Stepan de surveiller Andrei Markov, mais Stepan s'est concentré lui aussi sur Gallagher, et Markov a compté.

McDonagh s'est rendu coupable du but de Daniel Brière en fin de rencontre alors que la rondelle a dévié sur son patin devant le filet d'Henrik Lundqvist.

Quelques instants plus tôt, il avait carrément remis le disque à Dale Weise devant le filet, mais Lundqvist l'a sauvé.

McDonagh avait pourtant connu de très beaux moments au cours de la rencontre, notamment dans sa couverture à un contre un face à Brendan Gallagher - il a même réussi à lui faire perdre la tête - et aussi quelques belles poussées à l'attaque.

REVIREMENTS COÛTEUX

Subban n'a pas connu son meilleur match. Sa couverture défensive laissait parfois à désirer, il a été victime de quelques revirements et il a souvent tenté la longue passe qui n'a pas fonctionné.

Il a gaffé sur le premier but des Rangers en échappant la rondelle à la ligne bleue adverse.

Mais Subban étant Subban, sa bombe a fini par fonctionner en fin de rencontre et a produit le but de Brière !

McDonagh était sur la glace dans les derniers instants de la rencontre et s'il n'a pas obtenu de passe sur le but égalisateur, il a permis à l'attaque de se poursuivre de la pointe.

Mais le match s'est décidé en prolongation sur le but d'Alex Galchenyuk alors que les deux joueurs étaient pour l'une des rares fois sur le banc.

Parions que Subban, comme McDonagh, voudront mieux faire dans le prochain match, mais que Subban passera une nuit plus agréable que McDonagh...