Source ID:; App Source:

Dévorés à San Jose

  • Matt Nieto (83) célèbre avec ses coéquipiers Logan Couture (39), Patrick Marleau (12) et Dan Boyle (22). (Ed Szczepanski)

    Plein écran

    Matt Nieto (83) célèbre avec ses coéquipiers Logan Couture (39), Patrick Marleau (12) et Dan Boyle (22).

    Ed Szczepanski

  • 1 / 6
  • Tommy Wingels (57) marque contre Peter Budaj (30). (PHOTO TONY AVELAR, AP)

    Plein écran

    Tommy Wingels (57) marque contre Peter Budaj (30).

    PHOTO TONY AVELAR, AP

  • 2 / 6
  • Dustin Tokarski (35) regarde derrière lui alors qu'il vient d'être battu par le tir de Matt Nieto. (Ed Szczepanski)

    Plein écran

    Dustin Tokarski (35) regarde derrière lui alors qu'il vient d'être battu par le tir de Matt Nieto.

    Ed Szczepanski

  • 3 / 6
  • Matt Irwin (52) empêche Rene Bourque (17) de s'emparer du retour donné par le gardien Antti Niemi (31). (Photo Ed Szczepanski, USA Today)

    Plein écran

    Matt Irwin (52) empêche Rene Bourque (17) de s'emparer du retour donné par le gardien Antti Niemi (31).

    Photo Ed Szczepanski, USA Today

  • 4 / 6
  • Le défenseur Dan Boyle (22) appuie l'attaque en zone offensive. (PHOTO TONY AVELAR, AP)

    Plein écran

    Le défenseur Dan Boyle (22) appuie l'attaque en zone offensive.

    PHOTO TONY AVELAR, AP

  • 5 / 6
  • Tyler Kennedy (81) arrive à devancer Rene Bourque (17) pour prendre possession de la rondelle. (PHOTO TONY AVELAR, AP)

    Plein écran

    Tyler Kennedy (81) arrive à devancer Rene Bourque (17) pour prendre possession de la rondelle.

    PHOTO TONY AVELAR, AP

  • 6 / 6
Richard Labbé
Richard Labbé
La Presse Canadienne
SAN JOSE, Californie

San Jose est une belle petite ville sympathique. Sauf quand on porte un maillot du Canadien de Montréal.

Les joueurs du CH n'ont pas l'habitude de gagner souvent par ici, et samedi soir, ils se sont arrangés pour poursuivre cette pas si fière tradition. 

> Le sommaire du match

Comprendre par là que les Sharks ont essentiellement fait ce qu'ils voulaient pendant 60 minutes, pour ainsi dévorer le Canadien et s'offrir en plus une victoire sans appel de 4-0. 

La formation montréalaise n'a pas gagné une seule fois ici depuis novembre 1999. Ce qui est assez pénible, comme le match de samedi soir finalement, dominé par les Sharks d'un bout à l'autre. Les joueurs en turquoise ont tellement fait ce qu'ils voulaient que par grands bouts, on croyait entendre la célèbre musique des Harlem Globetrotters jouer en sourdine dans l'aréna. 

«Un match difficile pour nous, a admis l'entraîneur Michel Therrien. Il n'y a pas grand-chose à raconter là-dessus... Des performances comme ça, tu veux oublier ça le plus vite possible.»

La soirée du Canadien a bien mal commencé quand Peter Budaj a échappé un tir anodin, décoché d'un autre code régional. Pendant que Budaj cherchait la rondelle à ses pieds, Tommy Wingels a foncé au filet pour pousser l'objet derrière. Un mauvais but, un mauvais départ, et puis voilà, vite de même, c'était 1-0 Sharks. 

Le défenseur Matt Irwin a contribué à faire 2-0 en début de deuxième, avec un plomb dévié par Wingels, et en moins de temps qu'il ne le faut pour dire catastrophe, c'était 2-0 Sharks. Michel Therrien en avait assez vu, et Budaj a dû rentrer au banc après avoir donné deux buts sur 11 tirs. 

«Je ne sentais pas beaucoup d'énergie au sein de notre équipe à ce moment-là», a dit l'entraîneur pour expliquer sa décision. 

Sur ce, la foule très bruyante de San Jose s'est mise à faire ce qu'elle fait si bien, c'est-à-dire du bruit, et les joueurs du Canadien ont semblé figer. Comme quand tout le monde s'est mis à regarder Patrick Marleau faire un peu de magie dans la zone du Canadien, puis refiler l'objet de façon poétique au collègue Matt Nieto, qui a battu le réserviste Dustin Tokarski d'un tir vif. Ça faisait 3-0 Sharks, ce qui était amplement suffisant. 

Devant le filet des Sharks, le gardien Antti Niemi n'a pas été très menacé, enfin pas trop, et il a obtenu son troisième blanchissage de la saison. Détail intéressant juste ici: deux des zéros de Niemi cette saison ont été obtenus contre le Canadien, un club que le Finlandais semble apprécier au plus haut point. On peut comprendre. 

Le Canadien a choisi de disputer ce match sans les attaquants Dale Weise et George Parros, et aussi sans le défenseur Francis Bouillon, tous laissés de côté pour l'occasion. 

Du coup, le Canadien complète ce voyage de quatre parties dans l'Ouest avec une seule victoire, obtenue en tirs de barrage contre les Ducks à Anaheim. La formation montréalaise a donc perdu ses deux derniers matchs par une marque combinée de 9 à 2. Pas la meilleure des façons de conclure un long voyage, on en conviendra. 

Le Canadien obtiendra un congé d'entraînement dimanche, avant de reprendre le collier lundi à Brossard. La prochaine rencontre aura lieu mercredi soir au Centre Bell, face aux Bruins de Boston. 

En attendant, l'équipe devra prier un peu pour retrouver un semblant de punch offensif. Et espérer le retour de Carey Price au plus vite.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer