Pierre Gauthier est mieux d'avoir le numéro du livreur de mets chinois à portée de la main, car il risque de ne pas sortir souvent de son bureau cette semaine!

Marc Antoine Godin LA PRESSE

Maintenant que le repêchage est derrière nous, le DG du Canadien doit régler plusieurs dossiers avant que ne s'ouvre le marché des joueurs autonomes, vendredi.

James Wisniewski, Roman Hamrlik et Alex Auld attendent toujours que le Canadien leur dépose des offres formelles avant d'être libres comme l'air, le 1er juillet.

Il en va de même pour les vétérans Jeff Halpern, Brent Sopel et Paul Mara, que l'on ne s'attend pas à revoir avec le Canadien.

Quant à la demi-douzaine de joueurs qui pourraient devenir joueurs autonomes avec compensation, ils peuvent s'entendre avec le Tricolore sur de nouveaux contrats ou laisser l'équipe enregistrer une offre qualificative.

Parmi ces joueurs, on s'attend à ce que les défenseurs Josh Gorges et Yannick Weber décrochent des contrats de plus d'une saison. Or, aux dernières nouvelles, les pourparlers entre Gauthier et l'agent de Gorges n'étaient toujours pas entamés.

Weber, quant à lui, était sur le point de signer un pacte de deux ans, selon ce qu'avançait le quotidien suisse Le Matin, il y a une dizaine de jours. Ça ne s'est toutefois pas concrétisé.

L'entourage de Benoit Pouliot s'attendait à ce qu'il change d'adresse à l'occasion du repêchage, mais ça ne s'est pas produit. Recevra-t-il une offre qualificative de la part du Canadien? À l'heure actuelle, l'équipe évalue toutes ses options et n'a toujours pas donné signe de vie à l'attaquant franco-ontarien.

Les offres qualificatives doivent être déposées avant 17 heures, lundi, sans quoi les joueurs qui n'ont reçu aucune offre deviendront joueurs autonomes.

Tom Pyatt et Alexandre Picard courent un risque semblable à Pouliot et leur retour dans l'organisation est loin d'être acquis. Quant à Ryan White, il ne devrait avoir aucune inquiétude par rapport à son offre qualificative.

Pierre Gauthier a admis au terme du repêchage que les présentes semaines étaient déterminantes dans la confection de son équipe à court et à moyen terme.

«Ce sont des mois très importants pour nous, a rappelé Gauthier à propos de l'entre-saison. Comme je le dis à mon épouse autour du 1er juin: on se reparlera au mois d'août!»



Muller à Milwaukee?

Par ailleurs, il est désormais clair que Pierre Gauthier devra trouver un nouvel entraîneur adjoint à Jacques Martin.

Comme nous l'avons constaté pendant le week-end du repêchage, au Minnesota, Kirk Muller est un candidat convoité pour un poste d'entraîneur-chef dans la Ligue américaine. Au moins quatre équipes auraient manifesté de l'intérêt envers Capitaine Kirk pour aller diriger leur club-école. Il s'agit des Predators de Nashville, des Canucks de Vancouver, des Stars de Dallas et du Wild du Minnesota.

Le DG des Predators, David Poile, indiquait qu'il parlerait à Muller «pas plus tard que lundi» à propos du poste disponible à Milwaukee. Selon Bob McKenzie de TSN, ce n'est qu'une question de temps avant que cette nomination ne soit officialisée.

«Je sais que Kirk parle à plusieurs organisations, a confié à La Presse Joe Nieuwendyk, DG des Stars de Dallas. Il était en lice pour le poste d'entraîneur avec notre équipe, alors il l'est d'autant plus pour notre club ferme.»

Pour sa part, Mike Gillis, le DG des Canucks, a confirmé qu'il était intéressé à Muller pour remplacer Claude Noel, nommé vendredi à la barre des Jets de Winnipeg. Il a toutefois indiqué qu'il n'allait commencer que cette semaine à contacter les hommes pressentis pour le poste.

Photo: André Pichette, La Presse

Des sources indiquent que Kirk Muller fera finalement le saut vers un poste d'entraîneur-chef dans la Ligue américaine.