Le Canadien a-t-il besoin d'un avion plus grand pour faire le voyage à Boston?

Mis à jour le 23 mars 2011
Marc Antoine Godin LA PRESSE

En prévision d'un match crucial face aux Bruins, jeudi - des Bruins qui n'ont remporté que deux de leurs huit derniers matchs - le Canadien s'est envolé avec plus de joueurs qu'à l'habitude... et avec quelques points d'interrogation dans ses valises.

Les blessés Tomas Plekanec, Mathieu Darche, Jeff Halpern et Brent Sopel ont accompagné l'équipe dans l'antre de l'ennemi, mais même si leurs statuts respectifs diffèrent, aucun d'eux n'est encore assuré de participer à la rencontre.

À l'entraînement, mercredi matin, Plekanec et Halpern ont augmenté la cadence par rapport à la veille, mais ils se sont entraînés sur un cinquième trio qui était complété par Nigel Dawes.

On a quand même vu Plekanec s'exercer quelque peu à la pointe en avantage numérique. Mais de là à en conclure qu'il est prêt pour un retour, il y a un pas...

Jacques Martin s'est d'ailleurs montré très prudent à l'égard du retour possible de ses éclopés.

«Il y a une belle progression chez chacun d'eux et ils sont de plus en plus proches d'un retour. Mais ce n'est que demain que l'on va prendre une décision à savoir s'ils sont prêts à revenir», a dit l'entraîneur.

Mathieu Darche, en tout cas, s'approche visiblement d'un retour. En plus de remplacer Dawes au sein de l'unité formée d'Andreas Engqvist et Tom Pyatt, il a été employé sur la deuxième vague d'avantage numérique en compagnie de Scott Gomez et Brian Gionta.

«Cela fait deux mois et demi que je ne me suis pas senti aussi bien, a confié l'attaquant québécois. En bout de ligne, la décision revient à Jacques. Mais pour ma part, je me sens bien.»

À écouter Halpern, on comprend qu'il n'attend lui aussi que le feu vert des thérapeutes pour reprendre le collier.

«Je serai prêt si l'équipe fait appel à moi», a-t-il dit.

Picard se blesse

En défense, la situation s'est embrouillée à la suite d'une blessure subie par Alexandre Picard durant l'exercice. L'arrière québécois a été atteint au pied gauche lorsqu'il a bloqué un lancer de Benoit Pouliot. Il a dû retraiter au vestiaire, escorté par deux coéquipiers. On ignore encore si cela compromet sa présence lors du match de jeudi.

En son absence, Jacques Martin a cherché plusieurs nouvelles combinaisons.

Brent Sopel en est un autre qui prend du mieux. Au chapitre de la mobilité, le vétéran de 34 ans semble avoir repris son rythme. Ennuyé par une blessure à la main gauche subie à Tampa Bay, il y a deux semaines, Sopel n'est toujours pas en mesure d'effectuer de lancers frappés. Il tirait du poignet sans difficulté cependant.

La direction du Canadien a préféré ne pas soumettre Sopel et Plekanec aux questions des journalistes. On devine que leur cas est plus délicat.

Notons finalement que Carey Price, qui a reçu une rondelle sur la cuisse lors de l'entraînement matinal, mardi, a bénéficié d'une journée de traitements au lendemain du match face aux Sabres de Buffalo.

C'est l'entraîneur des gardiens Pierre Groulx qui a enfilé l'équipement à sa place.

Selon Jacques Martin, sa présence face aux Bruins n'est pas compromise.

«Il devrait être devant le filet», a-t-il simplement répondu.