Source ID:; App Source:

Jouer d'audace et faire de Tanguay sa priorité

Le Canadien a la chance de se trouver une nouvelle identité. (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Photo: Bernard Brault, La Presse

Le Canadien a la chance de se trouver une nouvelle identité.

Ce n'est pas autant sur le marché des joueurs autonomes qu'il y arrivera que par des transactions. Sa flexibilité financière le place en position de force par rapport à d'autres équipes plus coincées qui voudront délester du salaire.

Mais avant d'attirer un joueur de l'extérieur, il faut se demander qui doit être retenu à Montréal.

Alex Kovalev et Saku Koivu ont encore été les meilleurs attaquants du Tricolore en séries éliminatoires, mais cela en dit plus sur l'absence de joueurs de premier plan que sur leur propre contribution.

 

Kovalev est l'attaquant le plus doué - et le plus aimé - à Montréal. Mais trop souvent, il vend du rêve plutôt que des résultats.

À mon sens, l'Artiste - surnommé ainsi en raison de ses manoeuvres poétiques, mais aussi de sa personnalité complexe - demande trop d'entretien pour ce qu'il peut apporter à 36 ans.

Quant à Koivu, on ne reviendra pas sur l'erreur de casting dont il a été victime durant toute sa carrière à Montréal. Le fait est qu'aujourd'hui, sa vitesse et son endurance sont hypothéquées.

Au sein d'une équipe ayant de la profondeur, il peut rendre de bons services en jouant 15 minutes par match et en travaillant avec acharnement. Mais à Montréal, où le besoin d'un véritable premier centre est chronique, Koivu ne peut plus jouer le même rôle.

Accepterait-il de signer pour 2 millions et de jouer dans une deuxième ou une troisième unité? Rien n'est moins sûr.

À la place de Bob Gainey, je jouerais d'audace et tenterais d'apporter des forces fraîches sur la ligne de centre en soumettant une offre hostile («offer sheet») à des joueurs comme Phil Kessel et David Krejci, des Bruins de Boston, ou encore Brandon Dubinsky, des Rangers de New York.

Tanguay doit rester

Alex Tanguay se dit prêt à passer outre le marché des joueurs autonomes. Excellente nouvelle, car Tanguay doit être la priorité du Canadien.

Il est dans la fleur de l'âge et, malgré ses blessures cette saison, il demeure très talentueux.

Gainey devra toutefois s'assurer de l'entourer de joueurs costauds et de caractère.

J'ai cru pendant un certain temps que l'enthousiasme de Tom Kostopoulos et sa popularité dans le vestiaire convaincraient son patron de le garder.

Mais le Canadien peut dépenser 300 000$ de plus pour aller chercher un joueur du même type capable de ne pas rater autant de chances de marquer.

Viser Beauchemin

Il ne suffit pas de se demander qui le Canadien doit réembaucher. Il faut aussi se demander qui veut revenir.

Mike Komisarek n'est pas aussi mauvais qu'il l'a été cette saison, mais il a sûrement convaincu Gainey de ne pas lui verser 5 millions par année. Flairant qu'une autre équipe le fera, Komisarek risque de jouer ailleurs en 2010.

Gainey devra donc ajouter un défenseur robuste à sa liste d'épicerie. Ossi Vaananen, des Canucks de Vancouver?

Je ne pense pas que Mathieu Schneider soit de retour, ni Patrice Brisebois.

Le Tricolore a besoin d'un défenseur responsable dans sa zone et doté d'un tir dangereux pour l'avantage numérique (lire François Beauchemin).

S'il réussit à attirer un tel joueur, Gainey pourra aisément se rabattre sur Yannick Weber pour la deuxième vague et accepter son inexpérience en défense.

Quant à Francis Bouillon, je le ramènerais comme septième défenseur. Mais une autre formation va lui trouver du boulot dans son top 6.

 




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer