Source ID:; App Source:

Gain facile du Canada face à la Biélorussie

Steve Stamkos, Martin St.Louis et Shane Doan... (Photo: PC)

Agrandir

Steve Stamkos, Martin St.Louis et Shane Doan

Photo: PC

Chris Johnston
La Presse Canadienne
Kloten, Suisse

Le Canada n'a pas souffert d'un conflit des générations en lever de rideau du championnat du monde de hockey.

Dwayne Roloson a repoussé 23 tirs et il est devenu le plus vieux joueur à représenter le Canada dans un tournoi international tandis que le jeune Steven Stamkos a enfilé deux buts dans la victoire de 6-1 du Canada aux dépens de la Biélorussie.

Il y a une différence d'âge de plus de 20 ans entre le plus vieux et le plus jeune joueur de l'équipe canadienne. Cela n'a guère paru alors que l'équipe jouait ensemble pour la toute première fois.

Dany Heatley, avec deux, Jason Spezza et Mike Fisher ont également marqué pour le Canada.

Mikhail Grabovski a répliqué pour le Bélarus.

Dans l'autre match présenté en début de journée, la Russie a blanchi l'Allemagne 5-0.

L'aréna de Kloten était rempli au deux tiers pour le premier match du Canada dans ce tournoi mais il y avait beaucoup d'ambiance. Un groupe d'écoliers local a passé l'après-midi à scander: «Canada! Canada!»

C'est justement le genre d'expérience que l'entraîneur Lindy Ruff espérait vivre à ses débuts en compétition internationale.

Stamkos a permis aux partisans canadiens de se réjouir dès sa première présence sur la patinoire. Le joueur de 19 ans a pris de vitesse un défenseur et il a redirigé une belle passe de Martin St-Louis dans le filet à 1:05.

Le premier choix au dernier repêchage de la LNH a reçu une invitation du directeur général Doug Armstrong même s'il a connu une première saison en demi-teinte à Tampa Bay. Il a l'intention de tirer le maximum de cette opportunité.

Stamkos a déjoué le gardien Vitali Koval une deuxième fois à 14:29 de la première période. En maraude dans l'enclave, il a marqué à la suite d'une passe de Drew Doughty pendant un avantage numérique.

A l'autre bout de la patinoire, Roloson était à son mieux.

L'une des rares erreurs que le gardien a commises pendant le match a même tourné en sa faveur - Roloson s'est retrouvé hors position lorsque Grabovski a décoché un tir dans un filet désert à la première période. Le but a toutefois été refusé parce que Roloson avait déplacé le filet en tentant de revenir devant son filet.

Les ont intensifié leurs efforts en deuxième période. Roloson s'est ainsi signalé devant Grabovski et Oleg Antonenko.

Si la Biélorussie avait pu capitaliser sur ces excellentes opportunités, on aurait pu se retrouver avec une égalité au début de la troisième période.

En avant 2-0, le Canada s'est plutôt donné une marge plus confortable quand Spezza, Fisher et Heatley - un trio des Sénateurs d'Ottawa - ont marqué en l'espace de six minutes.

Grabovski a ensuite privé Roloson d'un jeu blanc à 12:44 avant le deuxième but de Heatley à 14:05.

Roloson a mérité une place dans le livre des records. Le gardien des Oilers d'Edmonton a devancé Larry Murphy comme le plus vieux joueur canadien à prendre part au championnat du monde à 39 ans, six mois et 14 jours.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer