Dans un vestiaire silencieux, où pesait le poids de la défaite contre une équipe que le Canadien doit battre pour garder sa place en séries éliminatoires, on cherchait des sources de satisfaction.

François Gagnon LA PRESSE

Il y en avait.

La solide performance de Jaroslav Halak et la belle sortie du trio de Maxim Lapierre, Tom Kostopoulos et de Guillaume Latendresse, qui a marqué deux des quatre buts du Canadien, représentent effectivement des points positifs.

«Pour un gars qui ne s'attendait pas à jouer, Jaroslav a été très fort réalisant des arrêts importants dès son entrée dans le match», a indiqué Bob Gainey, qui a refusé d'imputer à Carey Price la responsabilité du revers.

«Les troisième et quatrième buts ont fait mal. Mais nous n'avons pas aidé la cause de notre gardien en perdant des mises en jeu importantes dans notre territoire», a ajouté Gainey.

Le Canadien a remporté 44% de ses mises en jeu.

Maxim Lapierre, d'ordinaire solide, a perdu ses six mises en jeu disputées en première période, dont l'une qui a conduit au premier but des Sénateurs.

Malgré qu'il n'ait accordé qu'un but, Jaroslav Halak a encaissé la défaite parce que le but qu'il a concédé est devenu celui de la victoire.

Mais sa solide performance devrait lui valoir de retrouver le filet qu'une vilaine grippe l'a forcé à abandonner.

«Je ne sais pas ce qui arrivera samedi. Ce n'est pas moi qui prends les décisions. C'est évident que je veux jouer le plus possible et que je suis content de ma sortie de ce soir. J'ai réalisé de bons arrêts, mais en même temps, je n'ai pu mener l'équipe à la victoire», a indiqué Halak, qui n'a accordé qu'un but sur 14 tirs.

Affichant une coupure à la base du nez, Guillaume Latendresse se consolait avec ses deux buts. Mais il aurait bien aimé en ajouter un troisième pour niveler les chances en dernière période.

«J'ai eu une chance en or. J'ai décoché un bon tir sur réception de l'enclave et il l'a stoppé avec la mitaine. Je savais qu'il était bon avec le gant, car il m'avait stoppé deux fois avant. J'aurais peut-être dû prendre une seconde de plus pour viser entre les jambes. C'est à l'image du match. L'effort était là et on a bien joué, mais on a manqué des chances en or. La mienne, un cinq contre trois et une attaque massive en fin de troisième. Tu dois profiter de ce genre d'occasion quand elles se présentent.»

Lapierre, Latendresse et Kostopoulos ont terminé la soirée avec un rendement collectif de "7. «Ils ont formé notre meilleur trio. Celui de Saku a bien fait aussi. Quant à celui de Tomas Plekanec, il n'a pas mal joué, mais avait un défi imposant en jouant contre leur meilleur trio», a analysé Bob Gainey.

Plekanec et Kovalev ont obtenu un tir chacun. Kostitsyn a été blanchi.

De l'autre côté, les as des Sénateurs ont eu le haut du pavé.

Le capitaine des Sénateurs, Daniel Alfredsson, a ajouté un but et une passe à sa récolte déjà impressionnante de points contre Montréal. Il totalise maintenant 27 buts et 91 points en 69 matchs contre le Canadien.

Dans la victoire, le gardien Brian Elliott a amélioré un record d'équipe en remportant une septième victoire consécutive. Une première pour un gardien recrue à Ottawa.

«J'espère que j'ajouterai d'autres records au fil des ans. C'était un match bizarre. J'ai accordé des buts sur des tirs qui n'auraient pas dû me déjouer et j'ai fait des arrêts sur d'autres de bien meilleure qualité. C'était comme ça aux deux bouts de la patinoire», a commenté le jeune gardien.