Patrick Roy a corrigé un impair, cet après-midi, en invitant à la cérémonie de retrait de son chandail Jean Perron, qui se croyait laissé sur la touche.

Marc Antoine Godin LA PRESSE

On pourrait dire qu'il s'agissait d'un oubli de taille puisque Perron est l'entraîneur avec qui Roy a remporté sa première Coupe Stanley, en 1986.

Perron s'était d'abord dit surpris de réaliser que Roy ne l'avait pas invité. «Patrick a fait les invitations et il semble qu'il veuille célébrer la Coupe de 1993, nous a-t-il confié. Je comprends qu'il ne peut pas inviter tout le monde. J'aurais été honoré d'être là, mais il n'y a rien que je puisse y faire.» Mais plus tard en journée, il nous a confirmé que tout s'était réglé et qu'il allait participer au banquet organisé par Patrick Roy samedi midi.

«Je ne voulais pas créer de polémique», a assuré Perron, qui dit avoir gardé de bonnes relations avec son ancien gardien.

«On s'est perdu de vue pendant plusieurs années, mais j'ai revu Patrick aux Championnats du monde et au lancement de sa biographie. Nos relations sont correctes.»