En observant ce classement, on constate qu'on peut scinder les 32 équipes de la NFL en deux blocs: celles qui sont de bonnes à excellentes (du 21e au 1er rang), et celles qui sont de mauvaises à médiocres (32e au 22e rang). On pourrait toutefois argumenter que les Packers méritent leur propre groupe, et avec raison. À l'heure actuelle, l'équipe de Mike McCarthy est dans une ligue à part.

Miguel Bujold LA PRESSE

1- (1) PACKERS - La seule chose qu'on peut leur reprocher, c'est de porter cet abominable uniforme rétro. On ne devrait le voir que dans un seul endroit: au musée.

2- (4) RAVENS - Si les Corbeaux affrontaient les Pats en finale de l'Américaine, dimanche, c'est sur eux que je miserais. De là leur deuxième rang...

3- (3) PATRIOTS - Dites donc, vous n'auriez pas vu Albert Haynesworth par hasard? Aucun plaqué à ses trois derniers matchs. Faut dire qu'il est ennuyé par une blessure au dos.

4- (2) SAINTS - Drew Brees continue de vouloir trop en faire à lui seul: huit interceptions à ses quatre derniers matchs.

5- (12) 49ERS - Et vous croyiez que Mike Singletary était intense?

6- (5) LIONS - Le danger qui guette cette équipe, c'est que leur attaque devienne unidimensionnelle.

7- (7) CHARGERS - Le prochain mois nous permettra de mieux les situer; ils visiteront les Jets et les Chiefs, accueilleront les Packers et les Raiders, puis affronteront les Bears au Soldier Field.

8- (10) STEELERS - Leur défense «trop vieille, trop lente» est première pour le nombre de verges accordées par match. En revanche, elle est dernière pour les revirements.

9- (11) GIANTS - Eli Manning joue étonnamment bien pour un quart qui a perdu deux de ses cibles préférées (Steve Smith et Kevin Boss) pendant la saison morte.

10- (6) BILLS - Ryan Fitzpatrick a un coefficient d'efficacité de 95,3; Fred Jackson obtient une moyenne de 5,7 verges par course; et la jeune ligne offensive n'a accordé que 7 sacs.

11- (14) RAIDERS - Une coquille s'est glissée dans ma chronique de samedi dernier. La fiche du Silver and Black entre 1965 et 1994 n'était pas de 309-48-9, mais bien de 309-148-9.

12- (8) TEXANS - Vont-ils nous refaire le coup de s'écraser comme un château de cartes après un beau départ? S'ils s'inclinent dimanche à Nashville, la pression sera forte sur Gary Kubiak.

13- (13) FALCONS - Même s'ils ont ajouté Julio Jones, l'attaque est encore dépendante de Michael Turner et du jeu au sol.

14- (15) BUCCANEERS - Ils ont maintenant gagné six de leurs neuf derniers matchs contre les Saints. On n'oubliera toutefois pas la raclée qu'ils ont subie à San Francisco de sitôt.

15- (9) REDSKINS - Croyez-vous que Steve Young pense encore que Rex Grossman sera l'un des 10 meilleurs quarts de la ligue au terme de la saison?

16- (17) JETS - Leurs adversaires ont obtenu plus de premiers essais qu'eux à chacun de leurs trois derniers matchs (59 à 34 au total). Pas bon signe.

17- (19) BENGALS - Andy Dalton fait exactement ce qu'il faisait à TCU: il gagne. On ne s'ennuiera pas de Carson Palmer au pays des tigrés.

18- (20) BEARS - Le prochain mois sera crucial pour eux aussi: ils joueront à Tampa et à Philadelphie, puis accueilleront les Lions et les Chargers.

19- (16) COWBOYS - Décidément, ils n'ont toujours pas appris comment gagner les matchs serrés, et ça leur coûtera probablement une place en séries.

20- (21) EAGLES - Kurt Coleman a réussi plus d'interceptions en un match (trois) que Nnamdi Asomugha, Dominique Rodgers-Cromarie et Asante Samuel depuis le début de la saison (deux au total).

21- (18) TITANS - Y a-t-il une meilleure paire de bloqueurs que Michael Roos et David Stewart dans la NFL?

22- (22) SEAHAWKS - Embauché à fort prix, Zach Miller n'a capté que 8 passes pour 62 verges à ses 5 premiers matchs avec sa nouvelle équipe.

23- (23) PANTHERS - Cam Newton a porté le ballon plus souvent que Jonathan Stewart, ce qui est un non-sens.

24- (24) CHIEFS - S'ils battent les Raiders et les Chargers lors de leurs deux prochains matchs (un gros si, j'en conviens), ils seront de retour dans le coup, eux qui recevront ensuite Miami et Denver.

25- (25) BROWNS - La guigne du jeu Madden se poursuit: Peyton Hillis connaît une saison à oublier après avoir été celui qui s'est retrouvé sur la couverture.

26- (26) VIKINGS - Ça sent de plus en plus le studio de télé pour Donovan McNabb...

27- (27) CARDINALS - ... idem pour Joey Porter.

28- (28) BRONCOS - En échangeant Brandon Lloyd pour une bouchée de pain, ils viennent de faire leur entrée officielle dans le derby Andrew Luck.

29- (29) JAGUARS - Combien de temps encore avant que Maurice Jones-Drew ne demande à être échangé? Ne mériterait-il pas de se retrouver dans une équipe gagnante?

30- (30) DOLPHINS - À l'exception de Cameron Wake, aucun de leurs joueurs ne réussit à exercer de la pression sur le quart adverse. Et ça, c'est mortel.

31- (31) COLTS - À leur deuxième saison, les secondeurs Pat Angerer et Kavell Conner occupent les deux premiers rangs du circuit avec 73 et 58 plaqués.

32- (32) RAMS - L'acquisition de Brandon Lloyd ne nuira évidemment pas, mais il n'est pas le receveur no1 dont cette équipe a cruellement besoin.