(Cincinnati) Malgré deux saisons misérables durant lesquelles son équipe a affiché un dossier global de 6-25-1, Mike Brown, le propriétaire des Bengals de Cincinnati, a maintenu Zac Taylor au poste d’entraîneur-chef.

Publié le 27 janvier
Mitch Stacy Associated Press

Avant la saison 2021, Brown a exprimé son soutien indéfectible à Taylor, mais a également précisé qu’il voulait voir des résultats sans tarder.

La patience du propriétaire de 86 ans a été récompensée par un titre de section et maintenant, les Bengals sont à une victoire de leur première apparition au Super Bowl en 33 ans.

Taylor a remercié Brown pour sa confiance en lui présentant le ballon du match après la première victoire en éliminatoires.

« Si j’étais entraîneur dans une autre organisation, je ne serais pas ici la troisième année, a déclaré Taylor, qui est âgé de 38 ans. C’est la vérité. »

Taylor a obtenu les choix de première ronde qu’il voulait en Joe Burrow en 2020 et Ja’Marr Chase en 2021, les deux joueurs devenant des stars.

PHOTO KIRBY LEE, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Zac Taylor

Taylor affrontera dimanche Andy Reid, qui a mené Kansas City au match de championnat de l’AFC pour la quatrième fois de suite.

« Les choses n’allaient pas très bien l’an dernier et il s’est accroché et a fait quelques changements, a dit Reid. Il a fait de l’excellent boulot cette saison. »

Cincinnati a remporté un match d’après-saison pour la première fois en trois décennies au premier tour, puis a remporté un tout premier match éliminatoire à l’étranger samedi dernier à Nashville, grâce au placement à la dernière seconde d’Evan McPherson.

Les Bengals se rendent maintenant à Kansas City pour affronter une équipe qui a participé au Super Bowl au terme des deux dernières saisons, et qui l’a remporté il y a deux ans.

Taylor était l’entraîneur des quarts des Rams lorsqu’il a été choisi par Cincinnati pour y mettre de l’ordre suite au congédiement de Marvin Lewis, après 16 saisons. L’équipe a commencé à tourner la page sur des visages familiers comme Andy Dalton, A. J. Green, Geno Atkins, Carlos Dunlap et Giovani Bernard.

Jessie Bates en était à sa deuxième campagne lorsque Taylor a été embauché, en 2019.

« Nous avons de très bons entraîneurs qui nous placent dans une excellente position. [Zac] veut vraiment que les joueurs prennent les choses en mains, a dit Bates, un demi de sûreté. Je suis reconnaissant d’avoir un entraîneur-chef qui a cette mentalité. »

Les Bengals ont eu un dossier de 2-14 lors de la première saison de Taylor, puis la saison 2020 a été marquée par des blessures, entre autres à Burrow, et par des soucis liés au coronavirus. L’équipe a montré un rendement de 4-11-1.

« Cette saison, nous sommes arrivés au camp d’entraînement en nous disant que nous pouvions réaliser tout ce que nous avions en tête, a dit Taylor. Nous avons le talent, la chimie et le caractère pour réussir. »