(Glendale) La glissade de fin de saison des Cardinals de l’Arizona commence à ressembler à un effondrement total.

Publié le 26 déc. 2021
David Brandt Associated Press

Pour une troisième semaine de suite, samedi soir, les Cardinals ont été incapables de confirmer leur qualification en vue des éliminatoires de la Ligue nationale de football. Face à des Colts d’Indianapolis amochés qui étaient privés de l’un de leurs meilleurs joueurs défensifs et de quatre membres réguliers de leur ligne à l’attaque, ils ont subi une défaite de 22-16.

Les Cardinals ont obtenu leur qualification dimanche après-midi lorsque les Rams de Los Angeles ont défait les Vikings du Minnesota 30-23 dimanche après-midi.

Après avoir entamé la saison avec une fiche de 7-0, les Cardinals (10-5) ont perdu cinq de leurs huit dernières sorties.

Les erreurs ont commencé tôt et se sont accumulées au fil d’une désastreuse première demie.

Le botteur Matt Prater a raté un long placement et une transformation. L’attaque des Cardinals a échoué dans une tentative de convertir un quatrième essai, et elle a concédé un touché de sûreté lorsque le quart Kyler Murray a été incapable de maîtriser une longue remise un peu basse de son joueur de centre. Aussi, les Cardinals ont été pénalisés sept fois au cours de la première demie, et en 11 occasions pendant la durée du match.

« Peu importe le niveau de football, vous ne pouvez faire ces choses », a admis Murray. « En ce moment, essentiellement, nous provoquons nos propres malheurs. »

C’est la deuxième année de suite que les Cardinals sont enlisés dans une baisse de régime en fin de campagne. L’équipe a entamé 2020 avec une fiche de 6-3, mais un dossier de 2-5 pour clore le calendrier lui a fait rater les éliminatoires pour une cinquième saison consécutive.

Les comparaisons sont inévitables et le demi offensif Chase Edmonds sait que les critiques vont bientôt résonner.

« En ce moment, nous sommes tout simplement dans une position difficile. Nous devons nous rassembler, nous devons nous réunir, former un tout comme une famille. Nous savons ce qu’il va arriver, ensuite, avec le chahut. »

Il y a eu des blessures qui ont certainement causé du tort. J. J. Watt, triple vainqueur du titre de Joueur défensif de l’année, souffre d’une blessure à une épaule qui va probablement le garder à l’écart du terrain pendant le reste de l’année. Le receveur vedette DeAndre Hopkins pourrait aussi rater le reste de la saison à cause d’une blessure à un genou.

« Je pense que tout le monde doit se concentrer sur son travail », a observé l’entraîneur-chef Kliff Kingsbury.

« Parfois, des gars essaient d’en faire un peu trop. Nous devons attaquer les jeux un à la fois, remettre [la machine] à zéro et recommencer. »

Quelques heures avant le match de samedi, les Colts ont appris que le secondeur Darius Leonard, un joueur tout étoile en 2020, et deux autres porte-couleurs de l’équipe avaient obtenu des résultats positifs à des tests de dépistage du virus.

À la fin de la première demie, les Colts étaient privés de quatre joueurs partants à la ligne à l’attaque et de leur ailier rapproché numéro un à cause de blessures.

Pourtant, les Colts ont trouvé un moyen de gagner.

C’est, en partie du moins, parce que les Cardinals continuent de trouver des moyens de perdre.

Kingsbury affiche un dossier de 0-5 avec les Cardinals lorsque ceux-ci ont eu une chance de se tailler une place dans les éliminatoires.

« La chose dans tout ça, c’est que ça peut se régler », a affirmé Murray.

« Nous devons nous regarder dans le miroir et cesser de faire ces erreurs parce que ce match était gagnable. Les bonnes équipes ne font pas ça. »