(Hamilton) Les Alouettes de Montréal ont terminé la saison avec trois défaites à leurs quatre dernières sorties. Pourtant, l’entraîneur-chef Khari Jones est convaincu que son club a trouvé son rythme de croisière à l’aube de la demi-finale de l’Est, contre les Tiger-Cats de Hamilton.

Mis à jour le 27 nov. 2021
Frédéric Daigle La Presse Canadienne

« Je crois que nous avons appris de nos erreurs. Malheureusement, on apprend parfois en se frappant la tête. Je pense qu’on avait besoin de ces leçons pour apprendre à connaître du succès. Plusieurs équipes l’ont fait sans avoir connu la meilleure saison qui soit. On peut être l’une de ces équipes. »

Trevor Harris, le quart partant du club montréalais ce dimanche, au Tim Horton’s Field, est de son avis.

« On dit souvent que l’adversité aide à forger le caractère. C’est un cliché, comme de dire que la victoire forge le caractère. C’est un groupe qui n’a cessé de s’améliorer et ce que j’aime de cette équipe, c’est qu’elle a du chien. Elle va se battre jusqu’au dernier souffle. C’est pourquoi je crois que ce sera bien intéressant [ce dimanche]. »

Harris et les Alouettes devront rapidement imposer leur rythme face aux Tiger-Cats. Mais la formation montréalaise obtiendra du renfort pour ce match éliminatoire, puisque le receveur Eugene Lewis sera de la partie après avoir soigné une blessure à la hanche qui l’avait empêché de prendre part à l’entraînement de jeudi.

« C’est toujours important de l’avoir dans la formation, a noté Harris. Ne vous méprenez pas : Dante Absher [son remplaçant] est un formidable athlète qui sera un receveur étoile quand il aura l’occasion d’être en uniforme régulièrement. Mais Geno est déjà un joueur étoile. C’est le genre de joueur qui vous permet de rater un lancer et qui réussira quand même l’attrapé.

PHOTO GRAHAM HUGHES, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Eugene Lewis

« Avec Geno, Reggie White fils, Quan Bray, on a tout un groupe de receveurs. La présence de Geno donne un sérieux coup de pouce à notre attaque. »

Lewis a été le meilleur receveur de passes des Alouettes cette saison avec 62 passes attrapées pour des gains de 964 verges et neuf touchés.

Une première pour Dequoy

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Marc-Antoine Dequoy

Le Québécois Marc-Antoine Dequoy vivra quant à lui un premier match éliminatoire chez les professionnels. Son nom a été inscrit comme substitut de Ty Cranston au poste de maraudeur.

« Je me sens privilégié, à ma première saison, de participer aux éliminatoires, surtout au sein d’une équipe qui est capable de faire bonne figure, a dit l’ex-porte-couleurs des Carabins de l’Université de Montréal. On s’est dit en début de saison qu’on avait un groupe spécial, capable de réussir de grandes choses. […] Je m’abreuve de toutes les expériences des vétérans au sein de cette équipe. »

Les Alouettes ont par ailleurs inscrit le nom du quart recrue Shea Patterson dans le rôle de substitut du vétéran Harris, devant Matthew Shiltz, dont le nom se trouve sur la liste des blessés pour un match.

Du côté des Tiger-Cats, le receveur de passes Bralon Addison sera au rancart.

Plus tôt cette semaine, le nom d’Addison a été retiré de la liste des blessés de six matchs, ce qui lui a permis de reprendre l’entraînement avec l’équipe.

Le nom du centre canadien Darius Ciraco a été inséré parmi les partants chez les Tiger-Cats, mais une décision finale quant à son statut sera prise avant le match.