Moins de 48 heures avant le botté d’envoi de la demi-finale de l’Est qu’ils disputeront aux Tiger-Cats, dimanche (13 h) à Hamilton, les Alouettes ne savaient toujours pas si Eugene Lewis pourrait participer à la rencontre.

Publié le 26 nov. 2021
Miguel Bujold
Miguel Bujold La Presse

Pendant que ses coéquipiers prenaient part au dernier entraînement complet de l’équipe en vue de leur match éliminatoire (les Alouettes tiendront un entraînement léger ce samedi), Lewis exécutait des exercices individuels de l’autre côté des lignes de touche. Le receveur souffre d’une blessure à une hanche.

« On a encore de l’espoir qu’il pourra jouer, mais s’il est incapable de le faire, on a des plans de rechange. C’est le genre de décision [qui sera prise le plus tard possible]. On verra de quelle façon il se sentira. Je demeure optimiste quant à la possibilité qu’il joue », a commenté l’entraîneur-chef Khari Jones.

Absent lors du dernier match de l’équipe, Lewis a terminé le calendrier régulier au troisième rang de la LCF avec 964 verges de gains par la passe. Ses neuf touchés aériens lui ont valu le deuxième rang du circuit à ce chapitre derrière son coéquipier Jake Wieneke, qui en a inscrit 11.

« Il est l’un des meilleurs receveurs de la ligue et il occupe une place importante dans notre attaque. Mais on peut compter sur de bons joueurs derrière lui. On aimerait qu’il joue, évidemment, mais qu’il soit en uniforme ou non, on va tout donner, en espérant qu’il sera là la semaine prochaine », a dit Trevor Harris, qui a rapidement établi un bon rapport avec Lewis sur le terrain.

Jones a également indiqué que la présence du plaqueur Almondo Sewell était incertaine en raison d’une blessure au dos. Sewell ne s’est pas entraîné avec l’équipe, vendredi.

Sewell est une pièce importante de la défense montréalaise, surtout contre la course. Sa présence au milieu du front défensif force l’adversaire à lui opposer deux joueurs fréquemment, ce qui a pour effet de faciliter la tâche des autres joueurs de la ligne défensive et des secondeurs.

De l’autre côté du ballon, Philippe Gagnon (mollet) s’absentera et sera remplacé par David Foucault au poste de garde à gauche. Le bloqueur à gauche Tony Washington, le centre Sean Jamieson, le garde à droite Kristian Matte et le bloqueur à droite Landon Rice seront tous à leur poste.

Je pense que les batailles entre les lignes offensives et les lignes défensives seront déterminantes. Leur ligne défensive est très bonne, mais on aime beaucoup notre ligne offensive et elle devra contrôler l’action sur la ligne de mêlée. Et c’est la même chose de l’autre côté du ballon : notre ligne défensive devra être en mesure d’exercer de la pression [sur le quart-arrière Jeremiah Masoli] et de limiter leur jeu au sol.

Khari Jones, entraîneur-chef des Alouettes

« Je m’attends à ce que le jeu sur la ligne de mêlée soit déterminant, comme c’est souvent le cas dans les matchs éliminatoires. »

L’importance d’un bon départ

Il y a deux ans, c’est dans l’uniforme des Eskimos d’Edmonton que Trevor Harris avait affronté les Tiger-Cats dans les éliminatoires, une défaite de 36-16 au Tim Horton’s Field. Le vétéran a noté qu’il serait essentiel pour les Alouettes de bien amorcer la demi-finale de l’Est.

PHOTO PASCAL RATTHÉ, COLLABORATION SPÉCIALE

Trevor Harris

« Ce sera très important de commencer la partie en force parce qu’il y aura une grosse foule, et les foules bruyantes peuvent être un facteur important dans les éliminatoires, a affirmé le quart-arrière. On voudra donc tout mettre en œuvre afin de dicter le rythme du match.

« Mais ce ne sera pas facile à faire. Leur attaque, leur défense, leurs unités spéciales et leurs entraîneurs sont tous très bons. Mais j’aime également beaucoup notre équipe, alors ça devrait être un excellent affrontement. »

Une semaine avant la défaite d’Edmonton à Hamilton en 2019, Harris avait offert une brillante performance au stade Percival-Molson. Il avait justement amorcé le match en réussissant ses 22 premières passes dans une victoire de 37-29 des siens face aux Alouettes. Personne ne s’attend à ce qu’il soit aussi efficace contre la redoutable défense des Tiger-Cats, dimanche, mais un bon match de Harris sera sûrement essentiel à une victoire des Alouettes.

« Ça commence avec Trevor. S’il continue de jouer aussi bien qu’il l’a fait dernièrement, j’aurai très bon espoir de l’emporter. [William] Stanback excelle au sol et sera en santé, alors je suis très enthousiaste pour ça aussi », a dit Jones.

Patterson plutôt que Shiltz

Même si Matthew Shiltz semble rétabli de sa blessure à un genou et qu’il s’est entraîné avec l’équipe au cours des derniers jours, c’est la recrue Shea Patterson qui sera le réserviste de Harris à Hamilton.

« La décision a été difficile à prendre, car Matt est presque de retour à son niveau de jeu habituel. Mais ça ne fait qu’une journée ou deux, alors je sentais qu’il était préférable de ne pas effectuer de changement », a expliqué Jones, qui a cependant avoué que la possibilité de faire appel à un quart très inexpérimenté dans la LCF comme l’est Patterson à l’occasion d’un match aussi important que celui de dimanche était un risque.

« C’est inquiétant, effectivement. Ce n’est pas un scénario que l’on souhaite et espérons qu’il ne se produira pas. Cela dit, Shea s’entraîne avec notre équipe depuis un bon moment et il a été utilisé lorsqu’on avait de courts gains à obtenir [faufilades du quart]. Alors je pense que c’était la décision à prendre. »

Demi-finale de l’Est : Alouettes c. Tiger-Cats de Hamilton, dimanche à 13 h au Tim Horton’s Field