La Ligue nationale de football (NFL) a apporté des changements aux politiques rattachées à la « règle Rooney » afin d’accroître la diversité, l’équité et l’inclusion dans les pratiques d’embauches.

Barry Wilner Associated Press

La règle a été bonifiée pour exiger des équipes qu’elles reçoivent en entrevue au moins deux candidats issus des minorités visibles et venant de l’extérieur de l’organisation pour des fonctions de directeur général/dirigeant responsable des opérations football, et pour tous les postes de coordonnateur.

Auparavant, l’exigence se limitait à une seule entrevue d’un candidat venant des minorités visibles et de l’extérieur d’une organisation pour ces mêmes fonctions.

Ces nouvelles exigences étaient déjà en vigueur en ce qui a trait aux ouvertures pour des postes d’entraîneur-chef.

Les clubs de la NFL doivent maintenant mener une entrevue en personne avec au moins un candidat externe d’une minorité visible pour toute ouverture à un poste d’entraîneur-chef ou de directeur général.

Les candidats à des postes de coordonnateur ou de directeur général adjoint peuvent être interviewés virtuellement. Toutefois, on encourage la tenue d’entrevues en personne.