(Montréal) Les Alouettes de Montréal devront se passer des services du garde à gauche Philippe Gagnon et du receveur de passes B. J. Cunningham pour leur affrontement face aux Argonauts de Toronto, vendredi, au stade Percival-Molson.

Frédéric Daigle La Presse Canadienne

L’entraîneur-chef Khari Jones a confirmé jeudi que les deux joueurs allaient rater cet affrontement pour le premier rang de l’Association Est.

Gagnon, revenu au jeu la semaine dernière, est de nouveau blessé au bas d’une jambe et ratera la rencontre. Cunningham s’est quant à lui blessé à un doigt lors de la séance de mercredi. Jones ne pouvait dire s’il était fracturé ou disloqué, mais il était suffisamment mal en point pour qu’il rate la rencontre de vendredi.

En l’absence de Gagnon, David Foucault amorcera un deuxième match à la gauche du centre. Quant à Cunningham, Reggie White fils sera utilisé au sein du groupe de receveurs.

« Reggie est extraordinairement rapide, a noté le quart partant Matthew Shiltz. Je travaillais souvent avec lui dans le deuxième groupe au camp d’entraînement et il savait se libérer et effectuer les attrapés. Il est doué pour apprendre le livre de jeux et connaître ses tracés. C’est le genre de gars qui est immédiatement fonctionnel quand tu l’insères dans la formation. »

Dante Absher sera aussi de la partie, mais il sera principalement utilisé sur les retours de botté.

Discipline

Lors de leur premier duel cette saison, les Alouettes avaient dominé avec plus de 500 verges de gains au total, mais les nombreuses pénalités avaient contribué à couler le club de football montréalais, qui s’était finalement incliné 30-27.

« Nous en avons parlé. En fait, nous en avons parlé chaque semaine (de la discipline) ! Même s’il y a beaucoup d’émotions dans un match, les bonnes équipes sont capables de les maîtriser, a souligné Jones. Nous avons quelques gars dont c’est le travail de s’assurer que nous ne sommes pas pénalisés pour des trucs stupides. Les mauvais choix que nous avons faits expliquent sûrement la défaite contre les Argos. Les gars ont été meilleurs depuis. »

Il s’agit d’un match d’une grande importance pour les Alouettes (5-4), qui tentent de rattraper les Argonauts (6-3) au sommet dans l’Est.

« C’est la position dans laquelle nous souhaitions nous retrouver, a rappelé Jones, dont les hommes ont remporté trois victoires consécutives. À ce point-ci de la saison, ce sera un bon test pour les gars. J’ai hâte. On veut voir notre formation jouer du bon football, c’est ce qui importe.

« Nous avons gagné quelques matchs d’affilée et nous souhaitons ressentir encore cette sensation. C’est une bonne sensation ! », a-t-il renchéri.

Afin de ravir la première place aux Argos, les Alouettes doivent donc l’emporter par un écart de plus de trois points. Il s’agit du dernier duel entre les deux équipes en 2021.

De nouveau cette semaine, c’est Shiltz qui sera le quart partant. À son troisième départ dans la LCF samedi dernier, Shiltz a inscrit la première victoire de sa carrière.

« Je veux continuer de m’améliorer. De mieux lire les jeux, de demeurer calme derrière mes joueurs de ligne et de lancer le ballon au gars libéré, a indiqué le quart-arrière. Je veux prendre une chance (pour de longs gains) quand elles se présenteront, mais pas nécessairement les provoquer. Le plus important pour moi, c’est de garder l’attaque en mouvement, être efficace. »

Il affrontera une défense des Argos améliorée depuis que Chris Jones s’est joint à l’équipe, il y a quelques semaines seulement.

« Nous avons vu des aspects différents depuis que “Coach» Jones est là, a noté Shiltz. Ils sont bien dirigés et ils sont disciplinés. Comme tous les coordonnateurs à la défense, “Coach” Jones apporte son lot de défis. Nous avons eu une bonne semaine de séances vidéo pour préparer tout ça. »

Il sera encore secondé par la recrue Shea Patterson, même si les Alouettes ont acquis le vétéran de neuf saisons Trevor Harris des Elks d’Edmonton plus tôt cette semaine. Pour l’instant, le nom d’Harris est inscrit à la liste des blessés pour une rencontre.