(Montréal) Quand les Alouettes de Montréal affronteront le Rouge et Noir d’Ottawa, samedi après-midi, à la Place TD, il s’agira du deuxième duel entre ces deux clubs en six jours. C’est pourquoi Khari Jones s’en méfie.

Frédéric Daigle La Presse Canadienne

« Ce sera à qui aura le plus de volonté, a dit Jones du match de samedi. Ils ont mis plus de pression sur notre quart (lundi) que lors du premier match. C’est dû au fait qu’ils ont une bonne ligne défensive et que notre ligne offensive avait été rapiécée. Il manquait la chimie dont vous avez besoin.

« Malgré tout, nous avons bien couru contre eux. On doit continuer de foncer vers l’avant. Ils seront plus difficiles à affronter, mais nous devons l’être également. C’est le message que j’ai lancé aux joueurs. Ils doivent voir une équipe différente que lors des deux premiers affrontements. Si on réussit à faire cela, nous allons nous en tirer. »

La principale différence que souhaite voir Jones dans ce duel, c’est de la constance.

« On doit être plus constants, surtout en attaque : on a eu un très bon départ (lundi), avant de tomber au neutre. Il faut réduire le nombre de pénalités. Il y en a encore beaucoup trop. Ça a contribué à notre panne en attaque.

« J’ai aimé de la façon dont notre défense à jouer. Ce qui est bien, c’est que je crois que nous pouvons encore mieux faire : on a raté quelques occasions de créer des revirements. »

Jones pourrait retrouver certains éléments de sa ligne à l’attaque en vue de cette rencontre : Tony Washington s’est entraîné toute la semaine et Philippe Gagnon a effectué un retour jeudi.

L’entraîneur du club de football montréalais s’attend également à retrouver les services du meilleur porteur de ballon de la LCF en William Stanback. L’homme aux 677 verges de gains au sol a dû rater la rencontre de lundi en raison d’une blessure aux côtes.

En son absence, l’ex-joueur de la NFL Cameron Artis-Payne a effectué un premier départ dans le circuit Ambrosie et en a profité pour engranger 122 verges de gains et marquer un touché.

Jones pourrait utiliser les deux hommes dans le duel de samedi.

Les Alouettes (4-4) tentent de se rapprocher des Argonauts de Toronto (6-3) — inactifs ce week-end — et du premier rang dans l’Association Est. Ils tentent également de creuser l’écart avec les Tiger-Cats de Hamilton (4-5) et le troisième rang, afin d’éviter le plus possible d’avoir à jeter un œil sur les équipes de l’Ouest en raison de la règle du croisement.

Le Rouge et Noir (2-7) vient au dernier rang dans l’Est.