Les Alouettes ont disputé 7 de leurs 14 matchs réguliers, eux qui affronteront le Rouge et Noir d’Ottawa, ce lundi, à 13 h, au stade Percival-Molson. Voici notre appréciation du jeu de chaque groupe de joueurs de l’équipe en première moitié de saison.

Miguel Bujold
Miguel Bujold La Presse

QUARTS-ARRIÈRES : B-

Matt Shiltz a très peu joué jusqu’à maintenant, alors cette note va à Vernon Adams fils. Les statistiques d’Adams fils sont relativement bonnes (59,6 % de passes réussies, 1792 verges [256 par match], 13 touchés et 8 interceptions), et ses passes sont plus vives et un peu plus précises dernièrement. Cela dit, il a lancé deux interceptions à chacun de ses trois derniers matchs. Adams fils est à son meilleur lorsqu’il bouge derrière sa ligne protectrice et qu’il profite des ouvertures pour courir avec le ballon lorsqu’elles se présentent. Mentalement, il devra toutefois apprendre à mieux gérer ses émotions.

DEMIS OFFENSIFS : A-

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

William Stanback (31) et Vernon Adams fils (8)

Si ce n’était pas déjà fait, William Stanback s’est établi comme le meilleur porteur de ballon de la LCF cette saison. Il a déjà 677 verges en banque et une excellente moyenne de 6,2 par course. Seul inconvénient, il a échappé plusieurs passes, mais cet élément de son jeu ne fera jamais partie de ses forces. Le robuste demi s’expose aux blessures en raison de son style de jeu, ce qui nécessite la présence d’un bon réserviste. L’ancien des Panthers de la Caroline Cameron Artis-Payne est-il cet homme ? Le centre-arrière québécois Christophe Normand joue bien dans un rôle effacé, tandis que le Canadien Jeshrun Antwi a accompli son travail lorsqu’il a obtenu des touches (65 verges en 12 courses et 2 attrapés pour 10 verges).

RECEVEURS : B

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Geno Lewis

C’est tout ou rien avec ce groupe. Geno Lewis et Jake Wieneke ont réalisé plusieurs attrapés spectaculaires, mais dans son ensemble, l’unité des receveurs a échappé trop de passes et manqué de combativité occasionnellement. Au moment d’écrire ces lignes, Lewis et Wieneke occupaient le quatrième et le cinquième rang de la LCF pour les verges par la passe avec 559 et 545. Ils ont totalisé 10 touchés. Si le jeu de ces deux joueurs a généralement été bon, B. J. Cunningham et Quan Bray devront contribuer un peu plus en deuxième moitié de saison. Comme celui de leur quart-arrière, le jeu des receveurs s’améliore après un départ très inégal.

LIGNE OFFENSIVE : A-

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Landon Rice (55)

L’attaque des Alouettes fait partie des meilleures du circuit dans la plupart des catégories, dont pour le temps de possession et le total de verges, et c’est en grande partie grâce à la ligne offensive. Tony Washington, Philippe Gagnon, Sean Jamieson, Kristian Matte et Landon Rice ont donné amplement de temps à Adams fils pour lancer le ballon et, de façon générale, ont bien bloqué devant Stanback. Le quintette est toutefois actuellement éprouvé par les blessures, et sa profondeur sera testée, lundi, alors que Jamieson et Gagnon s’absenteront. Luc Brodeur-Jourdain reçoit des éloges pour le boulot qu’il accomplit comme entraîneur de la ligne, et c’est pleinement mérité.

LIGNE DÉFENSIVE : B+

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

David Ménard (52)

La priorité de Danny Maciocia était d’améliorer son front défensif, et le directeur général y est parvenu. En embauchant Almondo Sewell, Nick Usher, David Ménard et Michael Wakefield, le directeur général a pris la principale faiblesse de l’équipe et l’a transformée en force. Le groupe a été solide et dynamique dans la plupart de ses matchs et devrait continuer de l’être après le changement au poste d’entraîneur de la ligne défensive. À la lumière ce qu’ont dit les joueurs, Khari Jones et Maciocia, le départ de Todd Howard, qui a été remplacé par Greg Quick, était devenu nécessaire.

SECONDEURS : B

PHOTO COLE BURSTON, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Ahmad Thomas (43) tacle John White IV (5), des Argonauts.

Patrick Levels est l’un des meneurs de la défense et du club, lui qui occupe l’un des deux postes de secondeur extérieur. Levels et Chris Ackie, l’autre secondeur extérieur, sont fiables, robustes et de bons athlètes. La recrue Ahmad Thomas n’a pas eu l’air fou au milieu de la défense et semble suivre une belle courbe de progression. Une autre recrue, Tre Watson, a bien fait lorsqu’il a remplacé Thomas. La seule chose qu’on peut reprocher aux secondeurs, c’est qu’ils n’ont pas réussi beaucoup de jeux clés depuis le début de la saison.

TERTIAIRE : C+

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Ty Cranston (30)

Ce n’est pas parce qu’ils ont si mal joué que les demis défensifs obtiennent la moins bonne note de notre bulletin de milieu de saison. C’est plutôt parce qu’ils ont multiplié les pénalités d’indiscipline. Cela dit, ce groupe possède assez de talent pour devenir une force. Toutes les tertiaires accorderont leur part de longs jeux, surtout sur les immenses terrains de la LCF. Mais si Greg Reid, Tyquwan Glass, Monshadrick « Money » Hunter, Adarius Pickett et Ty Cranston jouent avec plus de discipline, leur deuxième moitié de saison devrait être supérieure à leur première. Les Als possèdent une belle profondeur avec Najee Murray, Wesley Sutton, Rodney Randle fils et Marc-Antoine Dequoy, actuellement blessé à un poignet.

UNITÉS SPÉCIALES : B-

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

David Côté (15)

Avant l’amorce de la saison, les botteurs représentaient peut-être la plus grande incertitude des Alouettes. Deux mois plus tard, ces doutes ont été largement effacés. Le Québécois David Côté a réussi 18 de ses 23 premières tentatives de placement dans la LCF, tandis que l’Australien Joseph Zema, autre recrue, excelle sur les bottés de dégagement. Zema et le spécialiste des longues remises Pierre-Luc Caron ont toutefois mal exécuté deux remises en début de saison, et les unités de couverture ont accordé quelques longs retours, dont au dangereux Frankie Williams, des Tiger-Cats de Hamilton. Excellent dans les premiers matchs, le « retourneur » Mario Alford avait considérablement ralenti avant de se blesser, il y a deux semaines. Les Alouettes ont plusieurs options pour remplacer Alford, et la meilleure est probablement Greg Reid. Il n’est peut-être pas le candidat le plus explosif, mais Reid est probablement le plus fiable. Les Als risqueraient toutefois de perdre l’un de leurs meilleurs joueurs défensifs en lui demandant de retourner des bottés.