(Kansas City) Les Chiefs de Kansas City n’ont jamais craint de donner une deuxième chance à des joueurs au passé discutable.

Dave Skretta Associated Press

Ou une troisième, ou une quatrième ou une cinquième.

Ou, dans le cas de Josh Gordon, une sixième.

Cette semaine, la NFL a réactivé l’ailier espacé au riche talent mais qui est aussi sujet aux problèmes, à la suite de sa cinquième suspension pour avoir transgressé les politiques de la ligue liées à la toxicomanie et aux produits visant à améliorer les performances.

Et parce qu’ils se retrouvaient devant un besoin criant pour un ailier espacé au physique imposant afin d’appuyer Patrick Mahomes, il était logique que les Chiefs soient l’une des équipes de la Ligue nationale de football à manifester leur intérêt pour Gordon.

Mardi, Gordon a paraphé une entente avec les Chiefs. Le lendemain, il portait un chandail rouge avec le numéro 19 et travaillait avec l’équipe d’entraînement tout en essayant d’assimiler autant que possible le complexe schéma offensif de l’entraîneur-chef Andy Reid.

« Josh est un bon joueur. Je crois que nous le savons tous. Il a travaillé fort sur sa situation pour s’assurer qu’elle était correcte. La ligue l’a réactivé ce qui, selon moi, représentait un pas important, et donc, nous lui souhaitons la bienvenue. »

La réputation de Reid pour donner le bénéfice du doute à des joueurs remonte à ses années à la barre des Eagles de Philadelphie, lorsqu’il avait ouvert les portes de son club à Michael Vick, à la suite de la peine d’emprisonnement imposée à l’ancien quart-arrière pour son rôle au sein d’un réseau lié à des combats de chiens.

Elle s’est maintenue depuis qu’il dirige les Chiefs, avec des résultats mitigés.

De nombreuses équipes ont effacé le nom de Tyreek Hill de leur liste, à la suite de son arrestation pour violence conjugale pendant son séjour avec l’équipe de l’Université Oklahoma State.

Il avait complété sa carrière universitaire avec West Alabama, où il a reçu les éloges d’entraîneurs, et les Chiefs l’ont réclamé en cinquième ronde lors de la cinquième ronde du repêchage de 2016.

Non seulement a-t-il su éviter les ennuis, il a été élu trois fois au sein de l’équipe d’étoiles tout en effaçant de nombreux records du club.

Travis Kelce a raté une saison complète au niveau universitaire, à Cincinnati, à cause d’une suspension, et plusieurs observateurs croient que cela lui a nui en prévision du repêchage de 2013.

PHOTO ED ZURGA, AP

Travis Kelce

Les Chiefs l’ont sélectionné au troisième tour et, un peu comme Hill, il a mérité trois sélections à titre de joueur tout étoile, établi plusieurs records et combiné ses efforts à ceux de son rapide coéquipier pour mener les Chiefs à une conquête du Super Bowl.

En contrepartie, il y a des joueurs comme Marcus Peters, Kareem Hunt et Frank Clark.

Peters, un demi de coin, avait été sélectionné deux fois à titre de joueur tout étoile dans l’uniforme des Chiefs, même s’il avait été expulsé de son équipe universitaire. Cependant, il a été impliqué dans des altercations avec des instructeurs et des coéquipiers à Kansas City et, éventuellement, il a été échangé aux Rams.

Hunt, qui a également eu des ennuis à l’université, a été dominant lors de sa saison recrue avec les Chiefs avant que soit publiée une vidéo le montrant frappant une femme avec ses pieds dans le couloir d’un hôtel. Les Chiefs ont immédiatement libéré Hunt qui, plus tard, a signé un contrat avec les Browns.

Dans le cas de Clark, qui avait été arrêté pour violence conjugale pendant son stage universitaire, les Chiefs ont fait son acquisition à la suite d’une transaction avec les Seahawks et lui ont accordé un contrat de longue durée. Toutefois, l’ailier défensif a de nouveau été arrêté en mars à Los Angeles, et il fait face à une accusation de possession d’arme à feu.

« Tout le monde mérite une opportunité d’essayer, au moins, de faire la bonne chose », a déclaré Reid.

PHOTO JULIO CORTEZ, AP

Andy Reid

Le talent de Gordon n’a jamais été mis en doute. Il a dominé la ligue avec des gains de 1646 verges par la passe en 2013 avec Cleveland. Il a aussi montré certaines de ses habiletés lors de brefs passages à Seattle et à la Nouvelle-Angleterre.

La question est de savoir s’il pourra éviter les problèmes liés aux drogues qui ont marqué sa carrière.

« Il a connu huit bons mois où il a pu s’occuper de ses affaires. De toute évidence, la ligue réalise qu’il est un bon gars », a mentionné Reid.

« Nous vendons toujours Kansas City en mentionnant qu’il s’agit d’un très bel endroit où vivre, avec un excellent groupe de partisans, etc. Donc, vous allez recevoir du soutien. Du moment que vous faites les bonnes choses, vous allez recevoir du soutien. »

Les Chiefs possèdent aussi une saine culture dans le vestiaire, ce qui pourrait aider Gordon à éviter les ennuis.

« Nous aimons ajouter de bons joueurs de football, des gars qui travaillent fort, qui viennent ici et qui veulent gagner des matchs de football », a déclaré Mahomes.

« Il s’agissait donc d’une excellente opportunité de l’amener ici, de l’impliquer avec les autres receveurs. Il aura son rôle. Il est un grand joueur de football, et je pense que vous savez qu’au sein de cette attaque, tout le monde obtient la chance de réaliser des jeux. »