(Foxborough) L’ancien quart-arrière Cam Newton des Patriots de la Nouvelle-Angleterre soutient qu’il a été surpris d’être libéré par l’équipe et il pense que son absence d’une semaine vers la fin du camp d’entraînement en raison d’un incident lié aux protocoles sanitaires de la COVID-19 a contribué à la décision de l’entraîneur Bill Belichick.

Associated Press

Dans le cadre d’une vidéo de 45 minutes publiée sur les réseaux sociaux, Newton, âgé de 32 ans, a clairement indiqué qu’il ne prévoyait pas prendre sa retraite et pense que la recrue Mac Jones aura du succès en tant que partant cette saison.

Rejoint par son père, Cecil Newton, et assis à la ligne des 50 mètres de son alma mater à la Westlake High School à Atlanta, Newton a révélé que bien que le personnel d’entraîneurs des Patriots ne l’ait jamais traité différemment, il a commencé à « voir des signes de changement » vers la fin du camp d’entraînement, ce qui l’a amené à croire que son poste de partant n’était peut-être pas assuré.

Newton a entrepris chacun des trois matchs préparatoires des Patriots, mais il a également raté cinq jours d’entraînement avant le dernier match contre les Giants de New York après une « incompréhension » des protocoles de la NFL concernant la COVID-19. Newton a eu un rendez-vous chez le médecin à Atlanta, et comme il n’était pas vacciné, il a dû rester à l’écart de l’équipe pendant cinq jours.

Est-ce que je pense que cela se serait produit sans que je sois absent de l’équipe pendant cinq jours ? Honnêtement, oui. Ça allait arriver. Cela a-t-il aidé à faciliter la décision ? Oui.

Cam Newton

Newton a reçu un diagnostic positif à la COVID-19 la saison dernière, l’obligeant à rater un match. Mais après son congédiement, Belichick a catégoriquement nié que la perspective que Newton soit potentiellement indisponible cette saison parce qu’il n’avait pas été vacciné avait joué un rôle dans la décision finale de l’équipe de le retrancher.

Jones, le 15e choix au repêchage d’avril, est devenu le premier quart-arrière sélectionné au premier tour par Belichick au cours de son mandat de 21 ans avec les Patriots. Il devrait devenir le premier quart-arrière recrue à commencer le match d’ouverture des Patriots depuis Drew Bledsoe en 1993 lorsqu’ils accueilleront les Dolphins de Miami, dimanche.