L’ex-centre arrière des Alouettes de Montréal Michael Soles est décédé mercredi à la suite d’une lutte de 16 ans contre la sclérose latérale amyotrophique, une maladie neurodégénérative plus communément appelée SLA ou maladie de Lou Gehrig. Il était âgé de seulement 54 ans.

La Presse Canadienne

Cette nouvelle a été confirmée par les Alouettes, mais elle n’est pas surprenante puisque Soles avait lui-même annoncé publiquement sa maladie en février 2013.

« Nos pensées vont à sa famille et à ses amis, a déclaré le directeur général des Alouettes, Danny Maciocia, qui a dirigé Soles à Montréal. C’était un grand joueur de football et il voyait toujours les Alouettes comme sa deuxième famille. Il s’est battu jusqu’à la fin, même s’il était malade. Il n’a jamais abandonné et il souriait toujours. Ce gars-là a influencé ma carrière, il était beaucoup plus qu’un ami. »

Soles, qui s’était joint aux Alouettes en tant que joueur autonome en 1996 lorsque l’équipe a rejoint la LCF, a joué un rôle important dans sa renaissance.

Pendant son séjour de quatre saisons à Montréal, Soles avait notamment le mandat de créer des brèches pour les courses du demi étoile Mike Pringle et de protéger le quart-arrière Tracy Ham, tous deux ont été élus au Temple de la renommée du football canadien.

Soles avait été élu sur l’équipe d’étoiles de la LCF dès sa première saison avec les Oiseaux, et il avait remporté par la même occasion le trophée Lew Hayman remis au meilleur joueur canadien de la division Est. Il laisse dans le deuil son épouse Catherine, ses fils Anthony et Matthew ainsi que sa fille Justine.