Le football professionnel sera de retour au Canada au mois d’août, ont annoncé les dirigeants de la Ligue canadienne de football.

Dan Ralph La Presse Canadienne

Les membres du Bureau des gouverneurs du circuit ont voté à l’unanimité, lundi, en faveur d’une convention collective modifiée et du lancement de la saison 2021 le 5 août. On présentera alors les premiers matchs depuis novembre 2019 après que la ligue n’a joué aucun match l’an dernier en raison de la pandémie de la COVID-19.

La LCF dévoilera son calendrier mardi. L’approbation du Bureau des gouverneurs signifie que les camps d’entraînement vont s’amorcer le 10 juillet.

« De dire qu’il s’agit d’une journée joyeuse pour la LCF est un euphémisme monumental », a déclaré le commissaire Randy Ambrosie lors d’une visioconférence.

« C’est certain que nous attendons tous ce moment depuis très longtemps. Il a fallu travailler très fort pour arriver à ce point. Peut-être qu’il est approprié de dire que le fait d’avoir été déçu en 2020 a doublé, redoublé et redoublé encore notre détermination à revenir sur le terrain en 2021. »

En août dernier, la LCF a abandonné un projet de présenter un calendrier écourté après avoir été incapable d’obtenir un prêt sans intérêt de 30 millions du gouvernement canadien. Selon ce qu’a déclaré une source à La Presse Canadienne, la ligue a perdu entre 60 et 80 millions l’an dernier en ne tenant aucun match.

Cette source s’est exprimée sous le sceau de la confidentialité parce que la LCF n’a jamais dévoilé ses données financières de 2020. Et même si les équipes vont jouer en 2021, on s’attend à ce que les neuf organisations qui composent la ligue subissent des pertes financières cette année.

En novembre, la LCF a dévoilé ses plans pour la présentation d’une saison complète de 18 matchs à compter du mois de juin, avant de repousser la date du début du calendrier au 5 août et de réduire le nombre de matchs à 14.

La finale de la Coupe Grey, qui doit avoir lieu à Hamilton, a été repoussée du 21 novembre au 12 décembre.

« Peut-être s’agit-il de l’année où le fait de déplacer le match de la Coupe Grey représente la réponse idéale », a fait remarquer Ambrosie. « D’ici là, souhaitons que tous les Canadiens soient d’humeur à participer à une célébration nationale et à se rassembler. C’est ce à quoi nous aspirons. »

La ligue voulait aussi un nombre « significatif » de spectateurs dans les gradins, ce sur quoi le gouvernement de l’Ontario n’a pas encore donné son accord. Trois des neuf équipes de la ligue – Hamilton, Ottawa et Toronto – sont établies en Ontario.

Plus tôt lundi, la ministre des Sports de l’Ontario, Lisa MacLeod, a laissé miroiter la possibilité que des spectateurs puissent retourner dans les stades, ajoutant que c’est un projet sur lequel on travaille dans la province.

« Pour nous aujourd’hui, je pense qu’il s’agit d’un environnement complètement différent », a affirmé Ambrosie, lorsqu’il a comparé la situation de la ligue en ce moment à ce qu’elle était au mois d’août dernier.

Autant l’Association des joueurs de la LCF que les joueurs ont accueilli la nouvelle avec joie.

« Nous nous trouvons maintenant dans la meilleure position possible pour jouer au football en 2021 », a déclaré l’AJLCF, dans un communiqué. « Nous sommes heureux du fait que le Bureau des gouverneurs ait posé le bon geste en votant en faveur d’une entente bonne et juste qui rend possible la présentation de matchs, avec en place de solides mesures de sécurité pour les joueurs, à compter du 5 août.

Le quart Cody Fajardo, des Roughriders de la Saskatchewan, a manifesté sa joie sur son compte Twitter.

« À tous ceux qui ont permis de nous faire sentir comme s’il s’agissait de la matinée de Noël, merci ! Aux amateurs, merci de votre patience et de votre soutien pendant ce long délai. »

Cependant, il reste un obstacle à franchir alors que le gouvernement fédéral continue d’examiner la demande de la LCF pour une quarantaine modifiée cette saison. Un responsable de l’Agence de la santé publique du Canada a déclaré à La Presse Canadienne la semaine dernière qu’Ottawa a reçu la requête et qu’elle l’étudie, en consultation avec autorités sanitaires provinciales.

La LCF recherche les mêmes exemptions qu’Ottawa a accordées à la Ligue nationale de hockey. Avant la date limite du 12 avril pour effectuer des transactions dans la LNH, le gouvernement fédéral a levé la quarantaine obligatoire de 14 jours pour les joueurs échangés d’une équipe américaine à une formation canadienne « pour des raisons d’intérêt national ».

En vertu de telles clauses, les joueurs de la LCF devraient respecter une quarantaine de sept jours à leur arrivée au Canada et se soumettre à des tests de dépistage quotidiens de la COVID-19. La semaine suivante, les joueurs pourraient revêtir l’uniforme tout en continuant de se faire tester sur une base quotidienne.

Ambrosie a ajouté qu’il laissera le soin aux autorités locales de décider si les amateurs désireux d’assister aux matchs devront d’abord se faire vacciner.

Lorsque la LCF lancera sa saison, elle devrait le faire selon le même système que par les années passées, soit avec les sections Est et Ouest et six équipes participant aux séries éliminatoires. Toutefois, Ambrosie n’écarte pas la possibilité d’adopter un système différent, si la situation l’impose.