La Ligue canadienne de football et la XFL ont annoncé mercredi avoir entamé des discussions pour un éventuel partenariat. Officiellement, les deux ligues veulent « identifier des opportunités pour collaborer, innover et assurer la croissance du football ».

La Presse

Jeudi, l’annonce a reçu l’appui public de l’une des plus grandes vedettes du cinéma, également l’un des plus célèbres lutteurs professionnels de l’histoire, The Rock.

Il faut dire que The Rock, Dwayne Johnson de son vrai nom, n’est pas un observateur désintéressé. Avec deux autres investisseurs, il a récemment racheté la XFL après sa faillite. Quelques mois plus tard, il annonçait sa renaissance.

Et accessoirement, Johnson a joué pour les Stampeders de Calgary. En fait, « joué » est un grand mot. Il a occupé un poste sur l’équipe d’entraînement durant deux mois en 1995.

N’empêche, The Rock est le trait d’union parfait entre les deux ligues, et il a clairement exprimé sa pensée sur sa page Facebook.

« La LCF a changé ma vie. Quand tu n’as rien et que tu te bats pour tout ce que tu peux obtenir, seulement pour que tes rêves de jouer au football deviennent réalité, tu deviens celui qui travaille le plus fort. On ne te dira jamais non.

Je croyais dans mon cœur que je prendrais ma place dans la LCF, puis que je connaîtrais du succès dans la NFL. Qui sait, peut-être que je gagnerais le Super Bowl. Mais aucun de ces rêves ne s’est réalisé.

La vérité est que je n’étais pas assez bon. Ce n’était pas mon moment. La LCF m’a rejeté. Je dois quand même beaucoup à un homme qui est devenu un ami et un mentor, Wally Buono (alors entraîneur des Stampeders).

J’avais 7 $ dans mes poches. C’est fou comme la vie peut changer du tout au tout. Je suis de retour. Le même jeune homme affamé, mais un homme différent. Comme copropriétaire de la XFL, je suis emballé par les discussions avec la LCF. Il y a un véritable engouement en raison de l’occasion unique qui nous est offerte de créer quelque chose ensemble. »

The Rock conclut sa missive en rappelant que cette alliance est un projet « personnel pour lui et porté par la passion ». Il rappelle qu’être rejeté par la LCF est l’une des plus belles choses qui lui soit arrivées. Cet obstacle l’a forcé à se renouveler, jusqu’à devenir l’une des plus grandes vedettes mondiales du divertissement.

« Comme propriétaire qui a déjà été sur les terrains, ma loyauté sera toujours du côté des amateurs et des joueurs.

Donc, oui, la LCF a changé ma vie, encore plus que j’aurais pu l’imaginer. »

Si la XFL cherchait des assises solides dans un partenariat avec la LCF, la LCF, elle, espérait profiter des projecteurs braqués sur la XFL. The Rock y est pour beaucoup.