Presque sept ans après avoir été repêché par les Alouettes, David Foucault jouera enfin pour l’équipe de sa ville. Le joueur de ligne offensive a conclu une entente avec l’organisation qui a été annoncée lundi matin.

Mis à jour le 8 févr. 2021
Miguel Bujold
Miguel Bujold La Presse

Cinquième espoir choisi lors du repêchage canadien de 2014, Foucault avait réussi à se tailler une place avec les Panthers de la Caroline la même année. Il faisait d’ailleurs partie des Panthers lorsqu’ils ont atteint le Super Bowl, l’année suivante, un match qu’ils avaient perdu contre Peyton Manning et les Broncos de Denver.

Foucault s’était amené dans la Ligue canadienne en 2017. Le directeur général Kavis Reed avait toutefois échangé ses droits aux Lions de la Colombie-Britannique en retour du bloqueur Jovan Olafioye.

« Ça n’avait pas été facile de m’en aller en Colombie-Britannique. Je voulais revenir à la maison afin d’être plus près de ma famille et de pouvoir jouer avec beaucoup de joueurs du Québec », a expliqué Foucault en visioconférence, lundi après-midi.

« Après avoir joué pour les Panthers, je voulais revenir à Montréal, c’était l’option numéro un. La négociation de contrat n’a pas été en ma faveur. Ils m’offraient un salaire inférieur à ce que je voulais et que je savais que je pouvais obtenir. Le DG [Reed] voulait un autre joueur et il a tourné la page rapidement. Ça s’était fait en une journée.

« C’était difficile pour moi d’aller jouer dans la ville la plus loin de la ligue, surtout que j’avais été repêché par Montréal. »

Danny Maciocia a bien connu le géant de 6 pi 8 po chez les Carabins de l’Université de Montréal. Le directeur général des Alouettes a bon espoir que l’acquisition de son ancien joueur donnera plus d’options à son équipe quant à la ligne offensive.

« Je connais David depuis ses débuts avec les Carabins. Sa hargne au travail est contagieuse et son physique imposant va être rassurant pour nos joueurs en attaque. David apporte une autre dimension et de la profondeur à notre ligne offensive. Nous sommes très heureux d’avoir acquis ce talentueux footballeur. »

Foucault évoluait comme bloqueur tôt dans sa carrière, mais a été muté au poste de garde, une position qu’il préfère.

« Je me considère plus comme un garde. J’ai changé de position avec les Lions et je préfère ça. Les Alouettes me voient plus à cette position, eux aussi, mais je suis un joueur polyvalent et je peux aussi jouer comme bloqueur. »

Je peux occuper plusieurs positions et je pense que c’est une bonne chose pour les Alouettes.

David Foucault

Foucault et les Alouettes négociaient depuis déjà environ un an. Le Québécois n’avait pas signé de contrat en vue de la saison 2020 et discutait avec plusieurs équipes, dont les Lions. Sa préférence a toujours été de jouer à Montréal.

« Je voulais me rapprocher de la maison », a dit Foucault, qui passait sa saison morte à Montréal lorsqu’il faisait partie des Lions.

Y aura-t-il une saison ?

Le joueur de 32 ans est doublement heureux de se joindre aux Alouettes du fait qu’ils ont connu un succès inattendu en 2019.

« C’est vraiment extraordinaire ce que les Alouettes ont accompli l’année dernière [en 2019]. Avec des changements dans l’organisation, ça peut faire une grande différence. Que ce soit au niveau du directeur général ou des entraîneurs. C’est plaisant de se joindre à une organisation qui se construit afin de devenir meilleure. »

Plus de sept ans après avoir été repêché par Jim Popp et les Alouettes, Foucault pourra donc enfin porter le maillot des Alouettes… si saison il y a. Les camps d’entraînement doivent normalement s’amorcer dans approximativement trois mois, mais la pandémie pourrait bien sûr changer ces plans.

« C’est encore un peu vague et c’est difficile de comprendre tout ce qui se passe. Surtout que l’année dernière, on s’était fait dire qu’il y aurait une saison », a rappelé Foucault.

« J’aimerais ça recevoir plus de nouvelles [de la LCF] pour savoir s’il y aura une saison ou pas. Il y a plusieurs joueurs qui signent des contrats en ce moment et il y a des diminutions de salaire parce que le plafond salarial a baissé. Je pense que les joueurs et les entraîneurs font des compromis, mais la ligue doit nous donner des nouvelles sur ce qui se passe. »

Ouverture du marché

Même s’il est encore loin d’être assuré qu’il se jouera du football professionnel canadien en 2021, le marché des joueurs autonomes s’amorcera officiellement ce mardi, à midi. Précisons que Foucault a pu signer son contrat avant cette ouverture parce qu’il n’était lié à aucune équipe en 2020.

Les neuf formations du circuit canadien peuvent négocier depuis une semaine avec les joueurs qui pourraient devenir libres mardi. Il devrait donc y avoir plusieurs annonces mardi. Danny Maciocia s’entretiendra d’ailleurs avec les journalistes à 14 h.