Tandis que certaines équipes comme les Steelers et les Cardinals sont en ascension, d’autres comme les Cowboys et les Patriots sont en chute libre. La huitième semaine d’activité s’amorcera, jeudi soir, alors que les Panthers de la Caroline accueilleront les Falcons. Pour mettre la table à la huitième étape de la saison, voici notre état des forces.

Miguel Bujold
Miguel Bujold La Presse

1. Steelers (6-0)

Seule équipe invaincue, les Steelers s’apprêtent à jouer ce qui devrait normalement être leur match le plus difficile de la saison, dimanche à Baltimore. Leurs jeunes receveurs subiront un gros test contre les demis de coin Marlon Humphrey, Marcus Peters et Jimmy Smith.

2. Chiefs (6-1)

À son premier match avec les Chiefs, Le’Veon Bell a porté le ballon à six reprises pour 39 verges. Il a été sur le terrain pour 17 jeux, alors que la recrue Clyde Edwards-Helaire l’a été pour 27. Les deux demis se sont retrouvés sur le terrain en même temps pour un seul jeu, ce qui pourrait se produire plus souvent à l’avenir, selon l’entraîneur-chef Andy Reid.

3. Seahawks (5-1)

Les Seahawks s’intéressaient à Antonio Brown, qui a finalement décidé de signer un contrat avec les Buccaneers de Tampa Bay. D’autres receveurs seront toutefois disponibles avant la date limite des transactions, le 3 novembre. Pourquoi pas Julian Edelman ? Les Patriots seraient peut-être heureux d’obtenir un choix pour le vétéran de 34 ans.

4. Ravens (5-1)

Parlant de receveurs, Dez Bryant fait maintenant partie des Ravens après deux ans d’inactivité. L’ancien des Cowboys est actuellement avec l’équipe de réserve des Ravens et pourrait ajouter une cible imposante à un groupe d’ailiers espacés qui, selon ESPN, occupe le dernier rang de la ligue autant pour le total de réceptions (58) que de verges (737).

5. Buccaneers (5-2)

Avant la venue d’Antonio Brown, les Buccaneers avaient acquis le plaqueur Steve McClendon, des Jets, afin de remplacer Vita Vea. Le premier choix du club en 2018 ratera le reste de la saison en raison d’une fracture à une jambe. Les Bucs continueront-ils d’être aussi actifs avant la date limite des échanges ? Leur seul objectif est de gagner le Super Bowl.

6. Titans (5-1)

La saison en montagnes russes de Stephen Gostkowski se poursuit. L’ancien botteur des Patriots a raté trois placements à son premier match avec les Titans, mais a été nommé joueur par excellence d’unités spéciales en septembre dans l’Américaine. Mais il vient maintenant de rater trois de ses quatre dernières tentatives de placement.

7. Packers (5-1)

Même si elle n’est pas utilisée à toutes les séries ou dans toutes les situations de jeu, la recrue Krys Barnes mène les Packers avec 25 plaqués individuels. Pas si mal pour un secondeur qui n’a même pas été repêché.

8. Saints (4-2)

La situation avec le receveur Michael Thomas demeure nébuleuse. Après une blessure à une cheville qui lui a fait rater quelques matchs, Thomas aurait eu une altercation avec son coéquipier Malcolm Jenkins. Cette fois, c’est en raison d’une blessure à une cuisse qu’il devrait rater le match à Chicago, dimanche. Drew Brees et les Saints ont besoin de Thomas s’ils veulent veiller tard en janvier.

9. Bills (5-2)

Les deux défaites des Bills ont été encaissées contre les Titans et les Chiefs, ce qui n’est pas gênant du tout. La clé pour cette jeune équipe, c’est de gagner les matchs qu’elle devrait gagner, et c’est ce qu’elle fait. Les Bills auront une occasion en or de porter un dur coup aux espoirs des Patriots en les battant, dimanche, à Orchard Park.

10. Rams (5-2)

Les Rams semblent avoir fait le bon pari en embauchant le secondeur extérieur Leonard Floyd. Neuvième espoir sélectionné au repêchage de 2016, Floyd n’a jamais éclos avec les Bears, mais a quatre sacs en sept matchs avec les Rams. Il en a réussi deux contre son ancienne équipe, lundi soir.

11. Cardinals (5-2)

On dit de Kyler Murray qu’il n’est pas le meilleur communicateur et on l’a vu enguirlander certains de ses coéquipiers, dimanche soir. Mais l’ancien choix de premier tour des A’s d’Oakland a démontré qu’il était capable de gagner des matchs importants contre des équipes de tête en effaçant un retard de 10 points face aux Seahawks.

12. 49ers (4-3)

La malchance ne lâche pas les 49ers depuis le début de la saison et ça se poursuit. Cette fois ce sont Deebo Samuel (ischio-jambier) et Jeff Wilson fils (cheville) qui devront s’absenter pour plusieurs semaines. La perte de Samuel fera particulièrement mal, puisqu’il est le meilleur d’un groupe d’ailiers espacés qui n’a pas beaucoup de profondeur.

13. Colts (4-2)

Les Colts peuvent-ils terminer devant les Titans dans le Sud de l’Américaine ? Le mois de novembre nous en dira beaucoup au sujet de l’équipe de Frank Reich alors qu’elle affrontera les Titans à deux occasions, de même que les Ravens et les Packers. Les Colts amorceront le mois en visitant les Lions, dimanche.

14. Bears (5-2)

Matt Nagy a dit qu’il était inacceptable que sa défense ait marqué plus de points que son attaque, lundi, à Los Angeles. L’attaque a généralement été anémique, même depuis l’entrée en scène de Nick Foles. Heureusement, la défense commence à ressembler à l’unité dominante qu’elle était il y a deux ans. Le demi de sûreté Eddie Jackson a notamment marqué le sixième touché de sa carrière, lundi soir.

15. Browns (5-2)

Sans deux de leurs meilleurs éléments en attaque, Odell Beckham fils et Nick Chubb, les Browns devront pouvoir compter sur du meilleur jeu de leur défense, qui est très décevante jusqu’à maintenant. Les Browns accordent une moyenne de 31,6 points par match, au quatrième rang des pires rendements de la ligue.

16. Raiders (3-3)

La défense des Raiders est encore plus horrible que celle des Browns. Elle accorde 32,8 points par rencontre ; elle occupe le dernier rang de la ligue à égalité avec les Cowboys de Dallas pour le nombre de revirements provoqués avec seulement trois ; et elle est 29e pour les sacs avec sept.

17. Dolphins (3-3)

Le South Florida Sun Sentinel a rapporté que les Dolphins avait reçu une offre pour leur excellent demi de coin Xavien Howard et qu’ils l’étudiaient, ce que l’équipe a formellement nié. Howard et Byron Jones forment probablement la meilleure paire de demis de coin de la NFL.

18. Chargers (2-4)

Justin Herbert a enfin remporté sa première victoire et a poursuivi son impressionnante saison, dimanche dernier. La recrue complète 67,4 % de ses passes, obtient une moyenne de 332,6 verges par match et a lancé 12 passes de touché contre trois interceptions. Et les experts croyaient qu’il ne serait pas prêt à occuper un poste de partant avant 2021 ?

19. Lions (3-3)

Les Lions ont gagné deux matchs de suite pour la première fois en 20 parties. Après leur rendez-vous de dimanche avec les Colts, ils disputeront leurs quatre matchs suivants contre des équipes qui ont actuellement des fiches perdantes. L’avenir du DG Bob Quinn et de l’entraîneur-chef Matt Patricia avec l’équipe pourrait se jouer au cours de cette séquence.

20. Eagles (2-4-1)

Quatre défaites, un match nul contre les Bengals, deux victoires, dont une par une marge d’un point contre les Giants, mais les Eagles occupent le premier rang de leur division. Bienvenue dans l’Est de la Nationale !

21. Panthers (3-4)

Au moment d’écrire ces lignes, on ne savait toujours pas si Christian McCaffrey serait en mesure de revenir au jeu, jeudi soir, lui qui a raté les cinq derniers matchs, blessé à une cheville. Les Panthers ont tout de même gagné trois de ces rencontres et ont perdu les deux autres par un touché ou moins.

22. Broncos (2-4)

Après un début de carrière prometteur, ça va beaucoup moins bien pour Drew Lock dernièrement. Depuis qu’il est revenu au jeu de sa blessure à une épaule, le jeune quart n’a complété que 34 de ses 64 tirs, n’a lancé aucune passe de touché et a été victime de quatre interceptions.

23. Patriots (2-4)

La bonne nouvelle pour les partisans des Patriots, c’est que leur équipe recevra quelques choix compensatoires après avoir perdu plusieurs joueurs autonomes l’hiver dernier. Ils ne seront pas de trop avec la réinitialisation qui pointe à l’horizon.

24. Vikings (1-5)

Qu’une équipe avec un dossier de 1-5 en devance huit autres dans ce classement est la preuve qu’il y a rarement eu autant de mauvaises formations dans la NFL. Les Vikings semblent disposés à échanger quelques-uns de leurs bons joueurs avant la date limite.

25. Équipe de Washington (2-5)

L’organisation de Washington est-elle déjà prête à se débarrasser de Dwayne Haskins après l’avoir choisi au 15e rang du repêchage de 2019 ? En 13 matchs, il a complété 59,6 % de ses passes pour 2304 verges, 11 touchés et 10 interceptions. Ce sont des statistiques médiocres, certes, mais il n’a jamais été bien entouré et n’est âgé que de 23 ans.

26. Texans (1-6)

Cette équipe devra procéder à des changements majeurs au cours des prochains mois. Il y a la question de l’entraîneur-chef, mais c’est plus que ça. Aucun joueur à l’exception de Deshaun Watson ne devrait être un intouchable, pas même J. J. Watt, qui aimerait sûrement jouer pour une équipe gagnante dans les dernières saisons de sa carrière.

27. Bengals (1-5-1)

Quelques jours après sa prise de bec avec le coordonnateur défensif Lou Aranumo sur les lignes de touche, l’ailier défensif Carlos Dunlap a été échangé aux Seahawks, mercredi. Le vétéran a été obtenu en retour du joueur de ligne offensive B. J. Finney et d’un choix de septième tour.

28. Falcons (1-6)

Parce que les implications sur le plan du plafond salarial ne leur seraient pas favorables du tout, les Falcons n’échangeront probablement pas Matt Ryan ou Julio Jones au cours de la prochaine semaine. On a beaucoup parlé de l’entraîneur-chef Dan Quinn, mais le DG Thomas Dimitroff mériterait de perdre son poste, lui aussi. Cette équipe a été très mal gérée au cours des deux dernières années.

29. Jaguars (1-6)

Il y a de fortes chances pour que Doug Marrone soit un autre entraîneur-chef à la recherche d’un travail dans un avenir pas si lointain. Après un départ encourageant, rien ne va plus pour les Jaguars, qui ont perdu six matchs de suite.

30. Cowboys (2-5)

Le plus inquiétant n’est pas tant que les Cowboys perdent, c’est la manière dont ils le font. Or, l’état-major s’est porté à la défense de Mike McCarthy, qui doit composer avec une équipe amputée de plusieurs joueurs importants à sa première saison avec les Cowboys. Mais on l’a dit plus tôt cette saison, cette équipe devra trouver quelques leaders émotifs.

31. Giants (1-6)

Pauvre Daniel Jones, il n’a pas fini de revoir le fameux jeu de jeudi dernier… Pour ceux qui ne l’ont pas vu, le quart-arrière filait seul vers la zone des buts, mais a perdu pied et s’est retrouvé au sol sans que personne ne lui ait touché. Jones a expliqué qu’il essayait de gagner de la vitesse. N’est pas D. K. Metcalf qui le veut…

32. Jets (0-7)

Deux équipes ont terminé leur saison avec une fiche de 0-16 dans l’histoire de la NFL, les Lions en 2008 et les Browns en 2017. Il y en aura une troisième dans quelques mois.