(Inglewood) Josh Reynolds et Gerald Everett ont capté une passe de touché de Jared Goff et les Rams de Los Angeles ont battu les Bears de Chicago 24-10, lundi soir.

Greg Beacham
Associated Press

Josh Reynolds et Gerald Everett ont capté une passe de touché de Jared Goff et les Rams de Los Angeles ont battu les Bears de Chicago 24-10, lundi soir.

Goff a obtenu 219 verges par la voie des airs et Malcolm Brown a ajouté un touché au sol pour les Rams (5-2), qui sont restés invaincus au SoFi Stadium cette saison. La troupe de Los Angeles est restée parmi les prétendants dans la course pour le sommet de la section Ouest de l’Association Nationale.

Taylor Rapp a réussi une interception dans la zone des buts après que Troy Hill eut fait dévier une passe de Nick Foles. Les Rams ont limité les Bears (5-2) à seulement 182 verges totales après trois quarts et ils menaient 24-3.

« Aujourd’hui, nous avons prouvé que nous avions la meilleure défensive », a affirmé Leonard Floyd, qui a réussi six plaqués à son premier match contre les Bears depuis qu’ils l’ont libéré pendant la saison morte.

Eddie Jackson a retourné un échappé sur une distance de huit verges pour inscrire le seul touché des Bears, alors qu’il restait 7:30 à écouler au match. Les Rams ont remporté deux des trois duels entre les deux équipes au cours des trois dernières saisons.

Jackson a d’ailleurs insisté sur le fait que la défensive des Bears n’allait pas se laisser décourager par les difficultés de l’attaque. « C’est un sport d’équipe et nous savons quel genre de joueurs nous avons en attaque, a dit Jackson. Nous leur ferions confiance contre n’importe quelle défensive. Parfois, tu vas arriver à court, mais nous allons continuer à nous encourager les uns et les autres et à faire de notre mieux. »

Foles a amassé 261 verges aériennes pour les Bears, qui ont glissé au deuxième échelon de la section Nord de la Nationale et qui montrent maintenant un dossier de 3-1 à l’étranger. La troupe de Chicago n’a récolté que 49 verges au sol et elle n’en a obtenu que 175 au total lors de ses quatre dernières parties.

« Évidemment, nous devons trouver des solutions en attaque, a observé l’entraîneur-chef des Bears, Matt Nagy. Ce n’était pas assez bon et d’avoir vu la défensive marquer plus de points, c’est inacceptable. Cet aspect de notre jeu a été frustrant. »

La défensive des Rams, maintenant dirigée par l’ancien entraîneur des secondeurs extérieurs des Bears, Brandon Staley, a réussi quatre sacs aux dépens de Foles et elle a intercepté deux de ses passes. Jalen Ramsey a signé son premier larcin de la saison pour confirmer la victoire des siens.

« J’ai trouvé que notre défensive a été extraordinaire du début à la fin, a mentionné l’entraîneur-chef des Rams, Sean McVay. Elle a fait tout un travail. Il y a eu quelques revirements clés. En attaque, nous en avons fait assez pour prendre les devants et nous avons ensuite écoulé les minutes au cadran. »

Même le botteur de dégagement Johnny Hekker a dominé les Bears, plaçant le ballon à l’intérieur de leur ligne de 10 lors de ses cinq dégagements.

Les Rams menaient 10-3 à la demie après avoir limité les Bears à seulement 126 verges. Reynolds a réussi une réception de quatre verges pour le touché lors de la deuxième série à l’attaque.

L’avance des Rams a augmenté à 17-3 à mi-chemin au troisième quart, quand Brown a couronné une séquence offensive des siens avec une course d’une verge pour un majeur.

Les Bears ont répliqué avec leur meilleure série à l’attaque de la soirée, mais cette poussée de 71 verges s’est arrêtée quand Rapp a réalisé la première interception des Rams contre Foles.

La formation californienne s’est distancée grâce à une séquence offensive de 80 verges. Everett a capté une passe de Goff et il a franchi la ligne des buts pour un touché de 12 verges.