(Foxborough) Quand Jimmy Garoppolo est arrivé à titre de quart-arrière recrue en Nouvelle-Angleterre en 2014, ses coéquipiers n’ont pas mis de temps à jauger la personnalité du nouveau réserviste de Tom Brady.

Kyle Hightower
The Associated Press

Le demi de sûreté des Patriots Devin McCourty se souvient de lui comme d’un joueur faisant constamment de grands efforts. Dès les matchs préparatoires, il s’est mis à réussir des jeux, que ce soit en évitant le sac du quart dans la pochette, ou encore décocher une belle passe.

« Je dirais simplement que c’était un gars qui trouvait toujours la façon de réaliser un gros jeu », a-t-il ajouté.

Trois saisons plus tard, Garoppolo a obtenu l’opportunité de démontrer l’ampleur de son talent. Il a obtenu deux départs en 2016 pendant que Brady purgeait une suspension de quatre rencontres en lien avec le scandale du scandale des ballons dégonflés.

Après avoir été considéré par plusieurs comme étant le digne successeur de Brady en Nouvelle-Angleterre, Garoppolo retournera à Foxborough dimanche pour affronter son ancienne équipe pour la première fois depuis qu’il a été échangé aux 49ers (3-3) de San Francisco en 2017.

Garoppolo, qui n’est plus la recrue facilement impressionnable d’antan, sera de retour sur son ancien « terrain de jeu », quelques mois après avoir participé à son premier Super Bowl à titre de quart partant l’an dernier. Il tentera également de profiter des récents ennuis des Patriots, qui sont maintenant menés par Cam Newton et qui se trouvent sous le seuil de ,500 après cinq matchs pour la première fois depuis 2001.

Les Patriots (2-3) n’ont pas présenté une fiche de 2-4 depuis la première saison de Bill Belichick à la barre de l’équipe en 2000, alors qu’ils avaient conclu la campagne avec un dossier de 5-11.

« C’est une semaine spéciale. Je vais retourner là où tout a commencé pour moi dans la NFL, a noté Garoppolo. J’ai très hâte à dimanche. »

Considérablement meilleur, dit Belichick

Belichick a admis qu’il a récemment observé les bandes vidéo d’un quart qui s’est considérablement amélioré depuis la transaction.

« Il a mené les 49ers au match de championnat de l’Association nationale l’an dernier… son talent ne fait aucun doute, tout comme les exploits qu’il a accomplis, ainsi que ceux de son équipe », a évoqué Belichick.

Garoppolo a connu des pépins plus tôt cette saison, après avoir encaissé des défaites contre les Cardinals de l’Arizona et les Dolphins de Miami, en plus d’avoir raté deux matchs à cause d’une blessure à une cheville. Il vient cependant de lancer trois passes de touché, dans la victoire des Niners dimanche dernier contre les Rams de Los Angeles.

« Nous serons prêts à l’affronter en pleine forme, a assuré Belichick. Je suis certain qu’il le sera. »