(Nashville) Derrick Henry a accepté la remise du centre et franchi cinq verges au sol pour inscrire le touché à 3 : 30 de la prolongation, dimanche, pour permettre aux Titans du Tennessee de demeurer invaincus cette saison à la suite d’une remontée irrésistible qui leur a procuré une victoire de 42-36 contre les Texans de Houston.

Associated Press

Les Titans (5-0) ont fait fi de deux revirements — Stephen Gostkowski a vu un de ses bottés être bloqué, puis un autre a raté la cible — et leur défensive a accordé 335 verges de gains par la voie aérienne et quatre passes de touché à Deshaun Watson.

La dernière passe de touché de Watson a permis aux Texans (1-5) de prendre les commandes 36-29 avec 1 : 50 à écouler au match, mais leur tentative de transformation de deux points a échoué.

Ryan Tannehill, qui a réussi trois de ses 19 dernières possessions victorieuses en carrière dans la NFL en début de campagne, a permis aux Titans de franchir 76 verges. Il a ensuite rejoint A. J. Brown avec une passe de six verges avec quatre secondes à écouler au cadran, et Gostkowski a réussi la transformation pour créer l’égalité et provoquer la prolongation.

Henry, le meneur au chapitre des verges de gains au sol dans la NFL la saison dernière, a couronné la remontée en acceptant la remise du centre, alors que les Titans étaient en formation « wildcat », pour inscrire son deuxième majeur du match. Il a fini la partie avec 212 verges de gains au sol, et 52 autres par la voie aérienne.

Les Titans connaissent le deuxième meilleur début de saison de leur histoire, après leur série de 10 victoires pour commencer la campagne 2010. Leur victoire, combinée à la défaite des Browns de Cleveland contre les Steelers de Pittsburgh, a mis la table pour un duel entre les deux dernières équipes invaincues de l’Association américaine à Nashville, dans une semaine.

Lions 34 Jaguars 16

PHOTO REINHOLD MATAY, USA TODAY SPORTS

D’Andre Swift (32)

Matthew Stafford a finalement réussi sa première passe de touché contre les Jaguars de Jacksonville. Et ç’a permis aux Lions de Detroit de se forger une avance qu’eux-mêmes n’auraient pu laisser filer.

La recrue D’Andre Swift a amassé un sommet personnel de 116 verges de gains et marqué deux touchés au sol, Stafford a réussi une passe de touché contre la seule équipe contre laquelle il n’était jamais parvenu à le faire en 12 saisons en carrière dans la NFL et les Lions ont pulvérisé les Jaguars 34-16.

Les Lions (2-3) ont donné l’impression d’obtenir une victoire facile, même s’ils avaient perdu six matchs consécutifs alors qu’ils menaient à un certain moment par 10 points ou plus. Ils ont déjà encaissé trois défaites semblables cette saison, contre les Bears de Chicago, les Packers de Green Bay et les Saints de La Nouvelle-Orléans.

Ç’a probablement aidé d’affronter les Jags (1-5), qui ont subi cinq défaites d’affilée et concédé au moins 30 points dans chacune de ces rencontres.

Broncos 18 Patriots 12

PHOTO STEVEN SENNE, AP

Brandon McManus (8)

Le botteur Brandon McManus a réussi six placements, le secondeur Malik Reed a réussi un sac du quart déterminant en fin de rencontre et les Broncos de Denver sont venus à bout des Patriots de la Nouvelle-Angleterre 18-12, dans un match qui a été reporté à deux reprises à cause de diagnostics positifs au coronavirus dans les deux camps.

Le match de dimanche devait avoir lieu la semaine dernière, mais a été reporté à deux reprises, d’abord d’une journée, puis de sept. Ce report a été provoqué par une éclosion de COVID-19 chez les Patriots, qui a notamment touché le quart étoile Cam Newton et le joueur défensif par excellence de la NFL Stephon Gilmore.

Les Pats (2-3) ont effacé un déficit de 18-3 et failli causer la surprise, mais ont commis trois revirements coûteux.

Ravens 30 Eagles 28

PHOTO ERIC HARTLINE, USA TODAY SPORTS

Lamar Jackson (8)

Lamar Jackson a lancé une passe de touché et en a marqué un autre au sol pour permettre aux Ravens de Baltimore de s’accrocher et d’arracher une victoire de 30-28 aux Eagles de Philadelphie.

Les Eagles (1-4-1) ont entamé la rencontre en étant privés de sept partants en attaque, dont quatre joueurs de ligne, et ils en ont perdu deux autres lorsque le demi-offensif Miles Sanders est tombé au combat au troisième quart et que l’ailier rapproché Zach Ertz a subi le même sort au quatrième.

Néanmoins, les Ravens (5-1) ont dû empêcher une tentative de transformation de deux points avec 1 : 55 à écouler au cadran pour confirmer leur victoire. Carson Wentz a été freiné par L. J. Fort et Matthew Judon alors qu’il tentait d’atteindre la zone payante.

Bengals 27 Colts 31

PHOTO TREVOR RUSZKOWSKI, USA TODAY SPORTS

Philip Rivers (17)

Après avoir tiré de l’arrière par 21 points, les Colts d’Indianapolis ont dû orchestrer la plus importante remontée victorieuse de l’histoire de la concession en saison régulière. Et le quart Philip Rivers a relevé le défi.

Après s’être creusé un fossé de 21-0, Rivers s’est mis en marche et a lancé trois passes de touché, dont celle victorieuse sur le premier jeu du quatrième quart, en route vers une victoire spectaculaire de 31-27 contre les Bengals de Cincinnati.

Il s’agissait de la plus importante remontée victorieuse de l’histoire de la concession. Les quatre précédentes ne s’étaient pas produites au domicile des Colts (4-2), et leur dernière remontée victorieuse de 21 points avait été réalisée en saison régulière en 2003 contre les Buccaneers, à Tampa Bay. Les Colts avaient cependant comblé un déficit de 28 points pour vaincre les Chiefs de Kansas City en éliminatoires de la NFL en 2013.

Les Bengals (1-4-1) ont laissé filer une avance de 21 points pour la cinquième fois de l’histoire de la concession — et c’est également leur deuxième pire, au total.

Falcons 40 — Vikings 23

PHOTO BRUCE KLUCKHOHN, AP

Julio Jones (11) et Cameron Dantzler (27)

Julio Jones a capté deux des quatre passes de touché de Matt Ryan et les Falcons d’Atlanta ont battu les Vikings du Minnesota 40-23.

Les Falcons (1-5) ont signé leur première victoire de la saison, une semaine après avoir congédié l’entraîneur-chef Dan Quinn.

Le quart des Vikings Kirk Cousins a été victime de trois interceptions en première demie pour une première fois en carrière dans la NFL. Les Falcons ont transformé ces trois larcins en 17 points pour se donner une avance de 20-0 à la demie.

Les Vikings (1-5) ont accordé 40 points ou plus pour une deuxième fois cette année après avoir passé cinq saisons consécutives sans allouer autant de points lors d’une partie.

Ryan a découpé la défensive en morceaux en complétant 30 de ses 40 passes pour des gains aériens de 371 verges. Il n’avait pas lancé une passe de touché depuis le 27 septembre, contre les Bears de Chicago.

Jones, qui n’avait pris part qu’à une seule demie lors des trois dernières semaines en raison d’une blessure à l’ischio-jambier, a conclu la partie avec huit réceptions pour des gains de 137 verges.

Calvin Ridley et Hayden Hurt ont aussi capté une passe de touché pour les Falcons.

Bears 23-Panthers 16

PHOTO MIKE MCCARN, AP

Nick Foles (9)

Nick Foles a lancé une passe de touché et il a réussi un majeur au sol, guidant les Bears de Chicago vers une victoire de 23-16 contre les Panthers de la Caroline.

Foles a récolté 198 verges par la voie des airs. David Montgomery a ajouté 58 verges au sol pour les Bears (5-1), qui ont amorcé la saison avec un dossier de 3-0 à l’étranger pour une première fois depuis 2006.

La défensive des Bears a provoqué trois revirements et elle a réussi quatre sacs du quart aux dépens de Teddy Bridgewater.

Bridgewater n’a obtenu que 216 verges par la passe, son plus bas total de la campagne, et il a été victime de deux interceptions.

La formation de Chicago a porté sa fiche à 2-1 lorsque Foles est le partant.

L’ancien joueur le plus utile au Super Bowl a aidé les Bears à venir de l’arrière pour vaincre les Falcons lors de la troisième semaine d’activités, quand l’entraîneur-chef Matt Nagy a laissé Mitchell Trubisky au bout du banc.

Les Panthers (3-3) ont eu deux occasions de créer l’égalité en fin de match, mais ils n’ont pas été en mesure de le faire. En quatrième essai et deux verges à franchir à la ligne de 36 des Bears, avec deux minutes à écouler au match, D. J. Moore n’a pas pu saisir le ballon à une main. La défensive des Panthers a stoppé les Bears, mais DeAndre Houston-Carson a scellé l’issue de la rencontre en interceptant une passe de Bridgewater.

Washington 19 — Giants 20

PHOTO ROBERT DEUTSCH, USA TODAY SPORTS

Tae Crowder (48) et Terry McLaurin (17)

La recrue Tae Crowder a récupéré un échappé et il l’a ramené sur une distance de 43 verges pour un touché, permettant aux Giants de New York de gagner 20-19 contre l’Équipe de football de Washington.

Crowder, le dernier joueur à avoir été sélectionné au repêchage, a contribué à la première victoire de la saison des Giants (1-5) et la première de l’entraîneur-chef Joe Judge dans la NFL.

Le match s’est décidé après que l’entraîneur-chef Ron Rivera eut décidé de prendre un pari risqué à la suite d’une passe de touché de 22 verges de Kyle Allen à Cam Sims, alors qu’il restait 36 secondes à écouler.

Plutôt que de tenter le converti d’un point pour forcer la tenue de la prolongation, Rivera y est allé pour deux points. Personne ne s’est libéré pour Allen, qui a couru vers sa gauche avant de lancer une passe incomplète.

L’Équipe de football de Washington (1-5) a effacé un retard de 10 points pour créer l’égalité au quatrième quart, mais le secondeur des Giants Kyler Fackrell a provoqué un échappé et Crowder l’a saisi pour inscrire un majeur.