(Pittsburgh) Randy Fichtner observait l’imposant jeune homme doté d’un bras canon et du sentiment d’invincibilité qui accompagne généralement les jeunes joueurs prometteurs et s’est tout de suite mis à douter.

Will Graves Associated Press

Fichtner, alors l’instructeur des quarts des Steelers de Pittsburgh, a suggéré à Ben Roethlisberger de se départir du ballon un peu plus rapidement. D’augmenter la cadence sur la ligne de mêlée. D’éviter les risques inutiles. Et d’encaisser moins de plaqués.

En d’autres mots, de jouer de manière plus conservatrice.

« Et je n’oublierai jamais sa réponse : “ Randy, si j’écoute tes conseils, alors je ne serai pas moi-même ”, s’est souvenu Fichtner, aujourd’hui le coordonnateur offensif des Steelers. Et à partir de ce moment-là, j’ai compris pourquoi on l’appelait Big Ben. »

Contre toute attente, après toutes ces années, Roethlisberger est encore là. Il joue encore. Il lance encore le ballon. Il est encore efficace. Et bien qu’il ait appris quelques trucs pour être plus discret au cours de sa carrière de 17 saisons dans la NFL, le jeune homme dans la vingtaine qui encaissait de nombreux plaqués chaque semaine est devenu un vétéran de 38 ans sur le point d’établir une marque d’équipe qui prouve sa résistance et sa capacité d’adaptation.

Quand Roethlisberger foulera la pelouse du Heinz Field dimanche lors du match entre les Steelers (2-0) et les Texans (0-2) de Houston, ce sera son 221e match dans la NFL. Aucun joueur des Steelers — ni Terry Bradshaw, Joe Greene, Mel Blount, Jerome Bettis ou quiconque — n’a disputé plus de matchs dans l’uniforme jaune et noir. Il sera donc normal que lorsqu’il acceptera la première remise du centre, alors il brisera l’égalité qui persiste avec le légendaire centre Mike Webster pour le plus de présences dans l’histoire de la concession.

Roethlisberger croit que sa longévité est attribuable à sa foi et au fait qu’il joue pour l’un des clubs professionnels les plus stables au monde. Oh, et le fait qu’il soit bâti comme un pan de mur doit également jouer un rôle.

Dieu m’a permis d’être plus imposant que la plupart des quarts, a confié Roethlisberger. J’en profite, et je savoure chaque instant qui me permet de pratiquer ce sport.

Ben Roethlisberger

Cette reconnaissance a été renouvelée par le fait qu’il s’est absenté pendant un an du sport qu’il adore.

Roethlisberger s’est déchiré trois tendons fléchisseurs du coude droit en septembre dernier et n’a pas joué pendant 364 jours. Il aurait pu annoncer sa retraite après deux conquêtes du Super Bowl, profiter de sa vie de famille avec sa femme Ashley et leurs trois enfants, et attendre calmement son intronisation au Temple de la renommée du football.

Il a plutôt choisi de disputer (au moins) une autre saison, même s’il est de loin le plus vieil élément d’une attaque qui compte sur de nombreux jeunes espoirs talentueux qui ont au moins 10 ans de moins que lui.

Quand Roethlisberger a sauté dans la mêlée en remplacement du quart blessé Tommy Maddox lors de la deuxième semaine d’activités de la saison 2004, l’ailier espacé recrue canadien Chase Claypool était âgé de six ans. JuJu Smith-Schuster — l’ailier espacé qui compte le plus d’ancienneté sur l’équipe — avait sept ans.

« De toute évidence, il est encore affamé », a dit Smith-Schuster.

Même si les Steelers connaissent un bon début de saison, Roethlisberger n’est pas encore satisfait de son jeu même s’il a lancé cinq passes de touché contre une seule interception jusqu’ici. Mardi, il s’est plaint de son jeu de pieds. Mercredi, il a choisi de travailler avec l’instructeur des quarts Matt Canada sur une série d’exercices destinés à bonifier sa forme physique générale.

« Ce n’est pas un vieux singe qui ne peut apprendre de nouveaux tours, a imagé Fichtner. Il veut gagner. Et c’est tout ce qui compte… Si nous avions dit que toute l’équipe devait s’améliorer en début de saison puisque nous n’avons pas eu de matchs préparatoires, alors ça signifie toute l’équipe — lui compris. Il le prend personnel, parce qu’il veut gagner et qu’il veut être le meneur de cette équipe. »