Laurent Duvernay-Tardif « suit ses convictions » en choisissant de ne pas disputer la prochaine saison de la NFL, a dit à La Presse son agent et ami Sasha Ghavami. « En tant que futur professionnel de la santé, il ne se voyait pas potentiellement être exposé à transmettre le virus à d’autres. »

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

« Beaucoup de réflexion a été mise là-dedans, à savoir ce qu’il voulait faire, a-t-il ajouté. Laurent adore Kansas City, il adore jouer au football, les Chiefs ont gagné le Super Bowl, Laurent a restructuré son contrat pour rester avec l’équipe. Arriver à cette décision n’a pas été facile. »

Duvernay-Tardif reste sous contrat avec les Chiefs, contrat dont l’échéance a été reportée d’un an, mais a utilisé une clause échappatoire, dont ont convenu la Ligue et les joueurs. En attendant de reprendre le football, il ne sait pas encore ce qui l’attend. Après tout, « c’est la première fois en 10 ans qu’il ne joue pas au football à l’automne ».

« Laurent veut être là où il est le plus utile, a précisé M. Ghavami. S’il a des opportunités au niveau des études qui sont intéressantes, il le considérerait. Une expérience pratique en médecine, il le considérerait. Comme il l’a dit dans sa déclaration : “Si j’ai à me mettre dans une situation à risque, je vais le faire en traitant des patients.”

« Il reste beaucoup de choses à déterminer, a ajouté M. Ghavami. Il y a plusieurs options. On n’a pas réglé ça encore. »

Le diplômé en médecine a travaillé dans un CHSLD au plus fort de la crise au Québec, au printemps. Son expérience l’a marqué de façon positive, selon son agent, même si la décision n’a été prise que tout récemment, a-t-il ajouté.

Malgré sa décision, le joueur de ligne des Chiefs de Kansas City ne voulait pas se faire le « porte-parole d’un mouvement ou inciter d’autres joueurs à faire pareil », a souligné M. Ghavami, précisant que le footballeur québécois jugeait « bons » les protocoles mis en place par les professionnels de la Ligue.

« C’était purement personnel. Si d’autres joueurs s’identifient à ça, ont ces réflexions, c’est correct. C’est leur droit. Le but n’était pas d’être le porte-parole d’un mouvement, c’était de prendre la meilleure décision pour lui. Je respecte ça et c’est ce qui fait qu’il est l’homme qu’il est. Il suit ses convictions. »

Dans son message publié vendredi sur les réseaux sociaux, Laurent Duvernay-Tardif se disait d’ailleurs « convaincu que l’équipe médicale des Chiefs a mis en place un plan solide afin de minimiser les risques de santé associés à la COVID-19 », ajoutant cependant que les risques persistaient.

Laurent Duvernay-Tardif est devenu vendredi le premier jouer de la NFL à se retirer de la saison à venir pour des raisons préventives liées à la COVID-19. Il a remporté le dernier Super Bowl avec les Chiefs en février.

Questionné sur de possibles répercussions sur la carrière de joueur de son ami, Sasha Ghavami s’est montré optimiste. « La réalité est que quand tu arrives dans une équipe, peu importe le moment, tu dois toujours gagner ta place. S’il revient en 2021 et qu’il joue bien, qu’il est en forme… Laurent était le garde partant des Chiefs de Kansas City au Super Bowl. Il doit rester à la hauteur de sa forme. Ça a fait partie de la réflexion, mais moi, je ne suis pas inquiet du tout. »

D’ailleurs, l’entraîneur-chef des Chiefs de Kansas City, Andy Reid, a commenté samedi la décision de son joueur de ligne offensive, avec qui il dit avoir eu « une superbe discussion ». Il a admis être un grand partisan de Duvernay-Tardif, d’autant qu’il a lui-même été élevé par une mère médecin. Reid a assuré que tout le monde dans l’organisation appuyait le joueur dans sa décision.

« C’est un extraordinaire dévouement au nom de sa profession [de médecin], au nom de ce dont son avenir sera fait, et pour les gens qu’il pourra aider. J’ai été élevé par un médecin, je sais le dévouement qui est nécessaire pour en être un. […] Il ne cherche pas à recevoir de l’attention. C’est seulement du dévouement, et j’adore ça. […]

« Nous comprenons que lorsque le football sera terminé pour lui, il sera un excellent médecin. »

Pour sa part, Patrick Mahomes, quart-arrière des Chiefs et visage de la concession, a retweeté vendredi soir un message d'appui d'un coéquipier, Tyreek Hill. Samedi, il n'avait pas changé d'idée.

« On a été certainement surpris, mais on respecte sa décision. Il a été en première ligne avec les gens qui souffrent de la COVID-19 chaque jour. Il voulait continuer de travailler avec eux. On respecte vraiment le fait qu'il soit allé avec ce qu'il croyait le mieux pour lui et pour sa communauté. »

Duvernay-Tardif, qui a signé un contrat de cinq ans en 2017, devait empocher 2,75 millions cette saison. Selon ce qu'ont confié deux sources à Associated Press, il recevra tout de même 150 000 $ cette saison.

— Avec Jean-François Tremblay, La Presse