(Washington) Plusieurs organisations et leaders autochtones ont envoyé lundi une lettre au commissaire de Ligue nationale de football, Roger Goodell, dans laquelle ils demandent à la NFL de forcer le propriétaire des Redskins de Washington, Dan Snyder, à changer le nom de son équipe immédiatement.

Stephen Whyno
Associated Press

La lettre, obtenue par l’Associated Press, est signée par 15 militants autochtones. Elle demande à l’équipe et à la NFL de ne plus utiliser des noms, des images et des logos autochtones, avec une importance accrue portée sur Washington qui a lancé, la semaine dernière, une « révision complète » de son nom.

Les groupes « s’attendent que la NFL s’engage dans un processus de réconciliation robuste et significatif avec les leaders, les tribus et les organisations autochtones pour effacer des décennies de violence émotionnelle et d’autres sérieux préjudices que ce nom raciste a causés aux peuples autochtones ».

La NFL n’a pas immédiatement répondu à un message confirmant la réception de la lettre. La semaine dernière, Goodell avait exprimé son soutien au processus de révision du nom amorcée par Snyder.

Notah Begay, un ancien golfeur de la PGA, deux anciens directeurs du Congrès national des Indiens d’Amérique ainsi que plusieurs auteurs et professeurs ont signé la lettre. Son dévoilement coïncide avec une sortie du président américain Donald Trump, qui a critiqué les Redskins et les Indians de Cleveland parce qu’ils évaluent la possibilité de changer de nom.

Dans un gazouillis, Trump a affirmé que ces noms ont été choisis pour mettre en valeur la FORCE (mot écrit en lettres majuscules), non la faiblesse, mais maintenant il semble que les Redskins de Washington et les Indians de Cleveland, deux légendaires organisations sportives, vont changer leur nom afin d’être politiquement correct.

Depuis qu’il a fait l’achat des Redskins en 1999, Snyder n’avait affiché aucun désir d’en changer le nom. La semaine dernière, les commanditaires FedEx, PepsiCo, Nike et Bank of America ont déclaré qu’ils avaient demandé le changement. Plusieurs boutiques en ligne ont retiré de leur offre les articles associés à l’équipe.

Frederick Smith, président-directeur général de FedEx, est un propriétaire minoritaire, et la compagnie est le commanditaire du stade des Redskins, situé à Landover, au Maryland. Le déluge inattendu de commanditaires critiquant le nom de l’équipe a incité la révision annoncée vendredi.

« Ce processus permet à l’équipe de tenir compte non seulement de la grande tradition et la grande histoire de la concession, mais aussi de l’opinion de nos anciens joueurs, de l’organisation, de commanditaires, de la Ligue nationale de football et de la communauté locale qu’elle est fière de représenter sur le terrain et à l’extérieur », a déclaré Snyder.

La mort de George Floyd, au moment où il était arrêté par des policiers de Minneapolis en mai, a provoqué des manifestations et un débat portant sur le racisme à l’échelle nationale. Les discussions ont mené à de nouvelles demandes pour que Snyder change le nom de l’équipe, qualifié d’« insulte raciale définie dans le dictionnaire » par des militants et experts des questions autochtones.