(Miami) Il y a des similitudes entre les Chiefs de Kansas City et les 49ers de San Francisco, qui s’affronteront au Super Bowl dimanche soir. Leurs entraîneurs-chefs n’ont toutefois pas grand-chose en commun.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

Andy Reid a 61 ans et a été un entraîneur-chef lors des 21 dernières années dans la NFL. Sa spécialité est le jeu aérien. Kyle Shanahan est quant à lui âgé de 40 ans, ne complète que sa troisième année comme pilote, et son attaque est construite autour du jeu au sol, comme l’étaient celles de son père Mike Shanahan.

Plusieurs joueurs des Chiefs ont dit souhaiter gagner le match de dimanche pour Reid, qui n’a jamais remporté le Super Bowl. Plusieurs de ses amis et confrères dans la NFL ont exprimé le même souhait.

« Je l’apprécie énormément, mais ce match est à propos de cette équipe et de cette organisation. Il n’est pas à propos d’une seule personne », a commenté Reid.

C’est lorsqu’il dirigeait les Eagles de Philadelphie que Reid a participé à son seul Super Bowl, une défaite contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. C’était il y a 15 ans.

Deux semaines avant leur revers contre les Patriots, les Eagles avaient vaincu les Falcons d’Atlanta et Michael Vick alors qu’il était au sommet de son art en finale de l’Association Nationale. L’auteur de ces lignes avait couvert ce match pour La Presse et la différence entre Reid à cette époque et l’homme qu’on a entendu et vu cette semaine à Miami est frappante.

Reid est beaucoup plus confortable et détendu avec les médias qu’il l’était en janvier 2005. Mais selon les personnes qui le connaissent bien, il ne l’est quand même pas autant que lorsqu’il est à l’abri des caméras et micros. Reid serait même reconnu pour son sens de l’humour.   

« Vous avez un travail à faire et j’essaie de vous donner assez de matériel afin que vous puissiez le faire. Cela dit, je n’ai pas besoin d’être un humoriste devant les journalistes », a dit Reid cette semaine.

Shanahan a une personnalité un peu plus intense. Il a été très impressionnant lors de ses conférences de presse à Miami, répondant aux questions avec aplomb et candeur. Notamment lorsqu’il a été question de la cruelle défaite des Falcons au Super Bowl d’il y a trois ans. Shanahan était le coordonnateur offensif des Falcons lorsqu’ils ont laissé filer une avance de 25 points.  

« Je n’ai aucune raison de me défiler. Notre équipe jouait bien et menait 28-3. C’est très difficile de perdre un match de cette manière, mais c’était encore plus difficile pour ma femme et ma famille, qui sont très protectrices de moi. Si je pouvais revenir en arrière, je changerais un ou deux jeux, mais somme toute, je suis satisfait de ce qu’on a accompli. On a connu une excellente saison cette année-là. »

« Ce sera très douloureux pour l’équipe perdante, dimanche soir, aussi. Mais si vous redoutez trop de vivre cette douleur, le football n’est probablement pas le bon sport pour vous », a dit Shanahan.

« Kyle est incroyable. Il est tellement franc et honnête, et je pense que c’est pour cette raison que nos joueurs le respectent autant. C’est une personne brillante et on peut le voir rapidement lorsqu’il est devant l’ardoise pour nous expliquer des concepts de jeux », a raconté Jimmy Garoppolo, mercredi soir.

Lorsqu’une journaliste a demandé à Shanahan s’il se considérait comme un génie du jeu offensif, le jeune entraîneur a rapidement répondu qu’il ne le croyait pas et a donné une bonne part du mérite à ses adjoints pour le succès offensif des 49ers.

« Notre plan de match dépendra toujours de la confrontation qui nous attend. On ne peut pas réinventer la roue et avoir des plans de matchs très complexes toutes les semaines. Ça finirait par créer trop de confusion pour nos joueurs. »

« Kyle fait un excellent travail. Il utilise beaucoup de formations avec deux demi-offensifs, comme on le voyait si souvent à l’époque. Le football est un grand cercle, et ce qui fonctionne bien aujourd’hui ne fonctionnera peut-être plus demain. Kyle est vraiment très allumé », a estimé Reid.

Leurs philosophies offensives sont très différentes l’une de l’autre et les deux hommes ne sont bien sûr pas à la même étape de leur carrière. Le rendez-vous de dimanche opposera cependant deux des meilleures têtes de football de la NFL.