Les policiers floridiens ont accusé le propriétaire des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Robert Kraft d'avoir sollicité une prostituée, et ils ont précisé qu'ils l'avaient filmé à deux reprises en train de payer pour obtenir un service sexuel dans un salon de massage illicite.

TERRY SPENCER ASSOCIATED PRESS

Le service de police de Jupiter a mentionné aux journalistes vendredi que l'homme âgé de 77 ans n'avait pas été arrêté. Un mandat d'arrestation sera lancé et ses avocats seront avertis. Kraft a nié avoir commis un méfait.

Les policiers ont indiqué que les détails en lien avec les accusations contre Kraft seront dévoilés la semaine prochaine.

Cette accusation survient au moment où une vaste opération de lutte à la prostitution a été lancée d'Orlando au comté de Palm Beach. À la suite d'une importante enquête qui s'est étalée sur environ six mois, des centaines de mandats d'arrestation ont été émis ces derniers jours, et d'autres suivront.

Une dizaine d'établissements de massage ont été fermés, et plusieurs suspects accusés d'exploitation sexuelle ont été mis en état d'arrestation.

Les services de police ont indiqué qu'ils avaient discrètement installé des caméras de surveillance à proximité des salons de massage ciblés et qu'ils avaient enregistré les rencontres entre clients et employées.

Par voie de communiqué, un porte-parole de Kraft a indiqué qu'ils «nient catégoriquement que M. Kraft a participé à une activité illégale. Puisqu'il s'agit d'un dossier juridique, nous ne ferons pas d'autres commentaires».

Les Patriots ont remporté le Super Bowl contre les Rams de Los Angeles plus tôt ce mois-ci à Atlanta. Il s'agissait de leur sixième titre en 18 ans, en faisant l'une des équipes les plus décorées du sport professionnel nord-américain pendant cette période. Les Patriots ont aussi participé à trois autres Super Bowls dans cet intervalle.

Le chef du service de police de Jupiter, Daniel Kerr, s'est dit surpris d'apprendre que Kraft, dont la fortune est estimée à 6 milliards US, avait payé pour obtenir des services sexuels dans un salon de massage illicite nommé Orchids of Asia Day Spa.

«Nous sommes tous aussi surpris que vous», a évoqué Kerr.

Le Bureau du procureur d'État du comté de Palm Beach, qui pilotera le dossier, n'a pas émis de commentaires.