Tom Brady a récemment dit qu'il n'y avait pas la moindre chance qu'il tire sa révérence après le Super Bowl, que se disputeront les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et les Rams de Los Angeles, dimanche soir à Atlanta. Mais dans le cas de Rob Gronkowski, les rumeurs continuent de flotter.

Mis à jour le 30 janv. 2019
Miguel Bujold LA PRESSE

Brady a été catégorique: «On me demande souvent cette question. J'ai toujours la même réponse, mais personne ne veut me croire. L'objectif que je me suis fixé est de jouer jusqu'à 45 ans», a lancé le quart-arrière des Patriots au journaliste Jeff Darlington, du réseau ESPN, il y a quelques jours.

Même s'il est de près de 12 ans le cadet de son quart, Gronkowski, lui, a jusqu'à maintenant évité d'en dire beaucoup au sujet de son avenir. L'ailier rapproché soutient qu'il se concentre uniquement sur l'actuelle saison, qui prendra fin ou bien avec une troisième victoire en cinq ans au Super Bowl, ou bien avec une troisième défaite en huit ans.

Gronkowski n'aura que 30 ans lorsque la prochaine saison s'amorcera en septembre, qui serait sa 10e. Il n'est plus aussi dominant qu'il l'a été durant la majorité de sa carrière, mais serait certainement capable d'être efficace pendant quelques autres campagnes.

Mais de l'avis de plusieurs, si les Patriots l'emportent dimanche, ce sera fort probablement le dernier match de la carrière du gros Gronk. C'est notamment ce que pense le vétéran journaliste Peter King, qui est généralement bien informé.

Les mêmes rumeurs avaient circulé à pareille date l'an dernier. On se rappellera qu'après la défaite des Patriots aux mains des Eagles de Philadelphie au Super Bowl, Gronkowski a mis plusieurs mois avant d'annoncer qu'il serait de retour pour une neuvième saison.

Selon les informations qui ont circulé, le numéro 87 voulait prendre sa retraite après que Bill Belichick et les Patriots se furent entendus avec les Lions de Detroit sur une transaction le concernant. L'échange serait tombé à l'eau à la suite du refus de Gronkowski de se joindre aux Lions. Ce dernier était présent au camp des Patriots quelques mois plus tard.

Cette fois, ça risque d'être différent. Gronkowski a subi plusieurs blessures sérieuses dans la NCAA et la NFL et elles semblent l'avoir rattrapé. C'est d'ailleurs parce qu'il s'était fait opérer au dos que le joueur originaire de Buffalo n'a pas été un premier choix en 2010. Les Patriots l'ont sélectionné au 2e tour, au 42e rang au total.

Gronkowski n'a pas manqué un seul match lors de ses deux premières saisons en 2010 et 2011, mais en a raté 29 depuis ce temps. Il y a eu cette blessure à un bras, de là l'immense orthèse qu'il porte et qui lui donne des allures de Robocop. Il y a aussi eu une blessure sérieuse à un genou; des commotions cérébrales, et des maux de dos, qui lui ont fait rater trois matchs cette saison.

Bref, le Gronk est magané et on raconte que sa famille souhaiterait qu'il laisse le football dans le rétroviseur le plus rapidement possible.



Carrière à Hollywood

À première vue, Gronkowski a l'air du joueur de football macho que l'on voit si souvent dans des comédies américaines de série B. Le genre de type qui joue au «beer pong» et qui fait des compétitions de pompes nu-torse. La caricature, quoi.

Bien que Gronkowski aime s'amuser et faire la fête, il n'est pas le gars un peu niais qu'on a longtemps voulu nous vendre. Il n'a jamais dépensé un dollar de ses salaires dans la NFL, il a plutôt investi cet argent. Il a vécu avec les revenus qu'il a touchés pour ses nombreuses publicités. On raconte également que Gronkowski est l'un des joueurs les plus studieux et intelligents des Patriots. Belichick l'a déjà vanté pour ces qualités.

Lorsqu'il aura mis un trait sur sa carrière de footballeur, Gronkowski se tournera peut-être vers Hollywood. Devenir acteur l'intéresserait et il pourrait suivre les traces de Merlin Olsen, Bubba Smith, Howie Long et plusieurs autres. Retraité du sport ou pas, Gronkowski continuera sûrement à faire parler de lui.

Il mérite sa place

L'un des éléments les plus remarquables de la domination des Patriots, c'est qu'il n'y aura pas beaucoup de leurs membres qui seront intronisés au Temple de la renommée. Belichick et Brady, bien sûr, mais qui d'autre?

Aucun autre joueur des Patriots des années 2000 et 2010 ne semble être assuré d'obtenir sa place.

Si l'on ne se fiait qu'à ses statistiques, Gronkowski ne serait probablement pas intronisé, lui non plus. Il n'occupe que le 130e rang de l'histoire de la ligue pour le nombre d'attrapés. En comparaison, l'ancien ailier rapproché Tony Gonzalez est deuxième à ce chapitre derrière Jerry Rice...

Gronkowski n'a totalisé que 4 saisons de plus de 1000 verges et 5 de 10 touchés ou plus. Il y a également le fait qu'il n'ait disputé que 115 matchs «réguliers», ce qui est l'équivalent de sept saisons.

Mais on dit souvent qu'un joueur mérite d'avoir sa place au Temple s'il est impossible de raconter l'histoire de la NFL sans parler de lui, ce qui est le cas avec Gronkowski. Et même s'il n'a marqué que 3 touchés en 15 matchs cette année (13 en saison et 2 en séries), le Gronk pourrait très bien terminer sa carrière avec une grosse performance dimanche.

Photo Kirby Lee, archives USA TODAY Sports

Lors de la traditionnelle soirée d'ouverture du Super Bowl, lundi, Rob Gronkowski s'est présenté devant les journalistes coiffé d'un sombrero.