Le demi inséré des Saints de La Nouvelle-Orléans Benjamin Watson, qui est sur le point de prendre sa retraite, a vertement critiqué le commissaire de la NFL, Roger Goodell, pour son mutisme à propos d'une pénalité non appelée lors du match de championnat de l'Association Nationale.

Mis à jour le 24 janv. 2019
ASSOCIATED PRESS

Watson a pris d'assaut Twitter, jeudi, adressant une lettre à Goodell. Dans celle-ci, il a mentionné que le football était un sport imparfait joué, dirigé et arbitré par des personnes imparfaites, mais que ce qui s'est passé dimanche, à La Nouvelle-Orléans, était hors de la norme attendue et acceptée.

Watson a ajouté que le silence persistant de Goodell envers cette situation était indigne de son poste de commissaire, qu'il portait atteinte à l'intégrité du sport et qu'il était méprisant envers tous les amateurs de football du monde. Le demi inséré a sommé Goodell de donner l'exemple.

Dans les dernières minutes de l'affrontement de dimanche, les arbitres ont levé les yeux sur une pénalité d'obstruction et un contact casque contre casque du demi de coin des Rams de Los Angeles Nickell Robey-Coleman à l'endroit du receveur des Saints Tommylee Lewis.

La passe du quart Drew Brees vers Lewis n'a pas été complétée, alors que les Saints se trouvaient dans la zone payante avec 1:45 à écouler au quatrième quart, et les deux arbitres près de l'action n'ont pas lancé un mouchoir. Les Saints ont dû se contenter d'un placement pour prendre les devants 23-20.

Les Rams ont remonté le terrain et ils ont créé l'égalité à la suite d'un placement de 48 verges de Greg Zuerlein. En prolongation, ils ont obtenu leur laissez-passer pour le Super Bowl grâce à un botté de précision de 57 verges de Zuerlein.

L'entraîneur-chef des Saints, Sean Payton, a déclaré après la partie que le vice-président de l'arbitrage dans la NFL, Al Riveron, n'en «croyait pas ses yeux» qu'aucune pénalité n'avait été appelée sur la séquence.

Lundi, le receveur des Saints Michael Thomas a imploré Goodell d'annuler l'issue du match, invoquant un règlement de la NFL qui permet «d'infirmer le résultat d'une partie ou de la jouer à nouveau, soit du début ou du moment lorsque l'événement litigieux s'est produit».

La ligue n'a jamais utilisé ce règlement pour changer l'issue d'un match.