Tim Maypray, un ailier espacé des Alouettes de Montréal qui a contribué à leur conquête de la Coupe Grey en 2010, a perdu la vie. Il était âgé de seulement 30 ans.

Mis à jour le 17 janv. 2019
LA PRESSE CANADIENNE

L'Institut militaire de la Virginie (VMI), une école où Maypray a joué et agi plus tard à titre d'entraîneur adjoint, a annoncé que Maypray avait rendu l'âme, mardi. On ignore pour l'instant la cause du décès.

VMI a mentionné que Maypray avait passé la dernière campagne à titre d'instructeur des demis offensifs du Collège Davidson. L'homme originaire de Madisonville, au Kentucky, avait occupé les mêmes fonctions à son alma mater pendant trois ans.

«Nous sommes attristés d'apprendre la mort de Tim, a déclaré le directeur du programme athlétique de VMI, le Dr Dave Diles. Nos pensées et nos prières vont à la femme de Tim, Bianca, et à leurs enfants.»

Maypray, qui mesurait cinq pieds, neuf pouces et pesait 185 livres, a passé deux saisons avec les Alouettes (2010-11), avant de se joindre au Rouge et Noir d'Ottawa en 2014.

À son premier match en carrière dans la LCF, Maypray a effectué un retour de botté de placement raté de 125 verges pour un touché - un record pour la concession montréalaise -, contre les Roughriders de la Saskatchewan. Lors du match suivant des Alouettes contre les Riders, Maypray a retourné un autre botté de placement raté sur 118 verges pour le majeur.

«Nos sincères condoléances à la famille et aux amis de notre ex-receveur de passes Tim Maypray, ont écrit les Alouettes sur leur compte Twitter officiel jeudi après-midi. Nos pensées sont avec vous.»

Maypray laisse dans le deuil sa femme et ses deux enfants - son fils Timothy Maypray III et sa fille Madison. Bianca Maypray est également enceinte du troisième enfant du couple, qui doit naître en mars.

Le Collège Davidson a organisé une campagne de sociofinancement afin de venir en aide à la famille Maypray.